Mardi 18 juin 2024

Société

Gatumba : quand la rivière Rusizi emporte une vie

21/05/2024 Commentaires fermés sur Gatumba : quand la rivière Rusizi emporte une vie
Gatumba : quand la rivière Rusizi emporte une vie
La localité de Kinyinya I de la zone Gatumba régulièrement envahie par des crocodiles et des hippopotames

Une personne est morte noyée et un cadavre d’un homme dévoré par un crocodile a été retrouvé au bord de la rivière Rusizi, dans la zone Gatumba en commune Mutimbuzi de la province de Bujumbura. Le chef de cette zone invite la population à être très prudente au cours de cette période des inondations.

Il est 11 h. Nous sommes en zone Gatumba dans le quartier Kinyinya I dans une famille qui a perdu un enfant le samedi 18 mai 2024 à la suite d’une noyade dans la rivière Rusizi. Sandra Kaneza, la petite sœur du défunt témoigne : « Mon frère était parti faire la pêche. C’était vers 16 h, mais ma mère lui avait empêché d’y aller parce qu’il y a beaucoup d’eau. Mais il a refusé en disant qu’il va s’en sortir surtout que ce n’était pas pour la première fois ».

Elle ajoute que la nuit est tombée sans que son frère revienne et la famille s’est inquiétée. C’est le lendemain matin que la famille a eu des nouvelles que leur enfant s’est noyé et que son cadavre a été retrouvé dans la rivière Rusizi.

Dans le même quartier Kinyinya I, un cadavre d’un homme qui a été dévoré par un crocodile a été retrouvé dans la Rusizi. Les habitants de cette localité vivent la peur au ventre en craignant d’être à leur tour dévorés par ces reptiles.

« Il faut faire attention quand nous ouvrons la porte de la maison. Parfois, les crocodiles et les hippopotames sont juste devant l’habitation pendant la nuit voire dans les après-midis. Quand ils vous voient, ils ouvrent brusquement leurs grandes mâchoires », raconte NT, un habitant de la localité de Kinyinya I.

Les habitants de ce quartier affirment vivre au quotidien dans cette insécurité causée par les crues de la rivière Rusizi. « Quand ce ne sont pas les hippopotames qui se promènent en plein quartier, ce sont ces crocodiles qui viennent chasser tout près des habitations parce la rivière est dans nos maisons », se désole un habitant de cette localité.

Interrogé, le chef de la zone Gatumba a appelé plutôt la population à se protéger contre ces bêtes. « La population doit être très prudente au cours de cette période des inondations. Ces bêtes sont partout dans l’eau et on sait que l’eau a débordée. Il faut alors prendre des mesures de prévention contre ces bêtes », conseille-t-il.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 358 users online