Mercredi 05 octobre 2022

Sécurité

Force régionale de l’EAC : un contingent burundais au Sud-Kivu pour traquer les groupes armés

Force régionale de l’EAC : un contingent burundais au Sud-Kivu pour traquer les groupes armés
Des militaires burundais lors d’un exercice

Depuis ce lundi 15 août, un contingent des forces de défense nationale du Burundi est entré officiellement en RDC dans la zone de responsabilité du Secteur opérationnel Sukola II sud, au Sud-Kivu. Une déclaration faite par Lt Marc Elongo, porte-parole des opérations Sukola II de l’armée nationale congolaise.

Il y a quelques semaines, le ministère burundais de la défense a fait une annonce : un contingent était prêt à 90% pour intervenir au compte de la force régionale de l’EAC.

Selon le Lt Marc Elongo, ce contingent burundais actuellement cantonné au centre d’instruction de Luberizi, dans le territoire d’Uvira, sont venus dans le cadre de la mutualisation des forces prônées par les chefs d’Etat de l’EAC, la Communauté Est Africaine.

« Cette Task Force sous le commandement des FARDC a pour mission de traquer tous les groupes armés tant étrangers que locaux afin de restaurer la paix promis par le commandant suprême des forces armées de la RDC, Félix Tshisekedi », a-t-il fait savoir.

D’après lui, le Commandant du Secteur opérationnel Sukola II Sud, au Sud-Kivu, le Général Ramazani Fundi appelle la population au calme et à collaborer d’une manière franche avec les forces loyalistes afin de mettre un terme à l’activisme des forces irrégulières.
Lors de leur sommet tenu à Nairobi le 21 avril dernier, les chefs d’Etat des pays membres de l’EAC ont exprimé leur volonté de mettre en place une force régionale à déployer à l’est RDC pour combattre les forces négatives pullulant dans cette région.

Selon des sources dignes de foi, les forêts de Fizi, d’Uvira et de Mwenga au Sud-Kivu, à l’Est de la RDC, hébergent plus de 80 groupes armés locaux et étrangers. Parmi ces groupes, le groupe armé burundais, le Red-Tabara.

Plusieurs associations de la société civile congolaise avait signalaient une présence des forces burundaises depuis des mois, Kinshasa et Gitega avaient toujours nié ces informations.

Thomson Undji Batangalwa William

RDC

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Gito

    Pablo,
    J ai été stupéfait d’entendre que Pasteur Habimana allait emmener des millions de litres de fuel à Buja. Et en payant en fbu. Ivyananiye igihugu come!!!#@
    La déclaration a été faite sur une radio locale.
    Une autre arnaque comme les milliards promis par la Société minière.
    Le ministre qui a fait l’annonce en fanfares n’a rien dit après les 2 mois écoulés. Triste

    • Yan

      Pasteur Habimana a une occasion en or pour nous montrer qu’il n’est pas un simple aventurier comme il l’a déjà affiché jusque-là.

  2. Pablo

    Les problèmes de corruption qui gangrène le Burundi, le manque de devises qui fait que le carburant devient problématique , le chômage la pauvreté etc. Red Tabara n’a pas de responsabilité par rapport à cette situation

    • Yan

      @Pablo
      « Red Tabara n’a pas de responsabilité par rapport à cette situation »

      Merci de votre intervention, cher porte-parole de Tabara. Mais Tabara reste un mouvement qui a choisi le terrorisme comme moyen d’arriver au pouvoir. Sûrement que son principe est « la fin justifie les moyens ». Chacun peut juger!

  3. balame

    Quel sera l apport et l efficacité des troupes burundaises en particulier et les troupes dee l EAC?
    L Est de la RDC est une jungle.
    https://www.rfi.fr/fr/afrique/20220815-rdc-un-contingent-de-l-arm%C3%A9e-burundaise-d%C3%A9ploy%C3%A9-dans-le-sud-kivu.
    J ai la ferme conviction que la solution devrait etre cherchée autrement

    • Yan

      « J ai la ferme conviction que la solution devrait etre cherchée autrement »

      Si tu nous disais ce que tu mets dans ton « autrement » ce serait sympa!

  4. Kibinakanwa

    Nous souhaitons de tout coeur que l Est de la RDC soit débarassé des groupes armés et tout le cortège de malheurs associés.
    Mais des inquiétudes. La force EAC fera t elle un travail que n’a jamais fait les FARDC/MONUSCO pendant 20 ans?
    Je suis profondément convaincu que le problème est plus profond.
    On ne veut pas s’attaquer au problème . On est en train de se focaliser sur les consequences. It will never work.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 372 users online