Dimanche 26 juin 2022

Santé

Fièvre de la vallée du Rift : 464 cas déjà enregistrés surtout au nord du Burundi, pas de panique

25/05/2022 1
Fièvre de la vallée du Rift : 464 cas déjà enregistrés surtout au nord du Burundi, pas de panique
« Que ceux qui sont dans les milieux indemnes restent sereins »

464 cas de vaches atteintes de la maladie de la fièvre de la vallée du Rift sont déjà enregistrés dans tout le pays. Une déclaration faite ce 24 mai par le directeur général de la Santé animale au sein du ministère chargé de l’Elevage, Dr Désiré Ntakirutimana.

Selon lui, ce sont surtout les provinces du nord du Burundi comme Kirundo, Muyinga et Ngozi qui sont les plus touchées par cette maladie qui peut être transmise par voie vectorielle, par contacts directs ou à travers différents types de moustiques.

Parmi les 464 cas de vaches atteintes de la fièvre de la vallée du Rift enregistrés et confirmés après des analyses au laboratoire, il y en a qui sont mortes.
Jusqu’à présent, tient-il à préciser, l’interdiction du commerce des animaux, de mouvement de bétail et d’abatage des bêtes ne concerne que les zones affectées, s’il y a d’autres mesures additionnelles à prendre, la population sera informée.

« Il ne faut pas que les éleveurs qui sont dans les milieux indemnes restent sereins et que les gens ne paniquent pas et qu’ils vaquent à leurs activités à la normale », tranquillise-t-il.

Les éleveurs rencontrés vivent la peur au ventre. Ils craignent d’énormes manques à gagner qui risquent d’être enregistrés une fois que cette maladie de la fièvre de la vallée du Rift venait à se propager dans le pays.

« La peur ne peut pas manquer lorsqu’on entend que la maladie s’est déjà propagée dans les communes voisines. Nous demandons aux vétérinaires de venir consulter nos vaches et de les soigner une fois le traitement trouvé ».

Notre inquiétude, fait savoir un autre éleveur, c’est lorsque les vétérinaires ne seront pas en mesure de faire des analyses pour trouver le vrai traitement de cette maladie. « Sinon, si nos vaches venaient à être infectées, cela serait une perte pour nous aussi. C’est pour cela que nous demandons aux responsables de la santé animale de faire de leur mieux pour que les vaches déjà infectées soient soignées ».

Le DG de la Santé animale au sein du ministère de l’Elevage a indiqué que des campagnes de sensibilisation et de vaccination vont bientôt commencer. Cependant, il a fait savoir qu’ils attendent toujours des financements.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Eman Newman

    La Fièvre de la Vallée du Rift (FVR) est une fièvre hémorragique virale aiguë qui est le plus souvent observée chez les animaux domestiqués (comme les bovins, les bisons, les moutons, les chèvres et les chameaux) et peut aussi provoquer des maladies chez l’homme. La maladie est provoquée par le virus de la FVR (VFVR), un membre du genre Phlebovirus de la famille des Bunyaviridae. Certains virus apparentés aux Bunyaviridae peuvent aussi provoquer des maladies chez l’homme, comme les hantavirus et le virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo (FHCC).

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 981 users online