Politique

Femmes et élections 2020 : 50% de représentation à tout prix !

11/10/2019 Clarisse Shaka Commentaires fermés sur Femmes et élections 2020 : 50% de représentation à tout prix !
Femmes et élections 2020 : 50% de représentation à tout prix !
La coordinatrice de l’Afrabu parle de 18%, le taux des femmes à la tête d’institutions.

La plateforme Femmes paix et sécurité déplore un très faible taux de représentativité des femmes à la tête d’institutions. Elle se donne l’objectif de 50% dans les prochaines élections.

De 17% en 2016 à 18% en 2018 le taux moyen de participation des femmes dans les postes de prise de décisions n’atteint guère 20% au niveau national, d’après les études réalisées par l’Association des femmes rapatriées du Burundi (Afrabu). Pire, ce taux est en dessous de 5% dans les secteurs de l’éducation, santé et maintien de la paix.

Dans une rencontre d’échange sur « les femmes et les élections » organisée ce jeudi 10 octobre, le Réseau femmes et paix (RFP) déplore un taux maximum de représentation des femmes qui dépasse à peine les 30 % exigés par la loi, seulement dans quelques postes électifs. « 30% n’est pas le plafond, pourquoi pas 50% ! », estime la coordinatrice de la plateforme Femmes paix et sécurité, Marie Kinyabuku. Le principal défi reste les barrières culturelles, d’après elle.

Mme Kinyabuku observe que si le pays continue sur la même lancée (amélioration de seulement 1% chaque année), l’égalité homme-femme telle qu’énoncée dans les Objectifs de développement durable (ODD) 2030 ne sera atteinte qu’en 2050 au Burundi.

Cette plateforme s’engage à plaider pour que la représentativité des femmes dans les institutions dépasse de loin 30%. Pour rendre cela possible, cette plateforme estime que les médias ont un rôle primordial.

Pour inciter les femmes à se faire élire, une stratégie de plaidoyer sera proposée aux journalistes, principaux participants dans cet échange : améliorer la visibilité des femmes leaders (élues ou nommées) et renforcer leur assise institutionnelle. Les médias sont appelés à faire un focus sur certaines femmes à la tête d’institutions, qui se démarquent. « Ces modèles vont encourager d’autres à vaincre leur peur et se faire élire. »

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 3 512 users online