Politique

Assassinat du Prince Louis Rwagasore :« Il y’a toujours des pistes à explorer »

11/10/2019 Antoine Kaburahe Commentaires fermés sur Assassinat du Prince Louis Rwagasore :« Il y’a toujours des pistes à explorer »

Invité par la communauté burundaise de Washington à l’occasion du 58 anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore , le journaliste et écrivain Antoine Kaburahe fera une présentation du livre du journaliste belge Guy Poppe « L’assassinat de Rwagasore le Lumumba burundais », qui a été publié par les Editions Iwacu. Le journaliste belge maintient qu’il y’ a encore des pistes à explorer dans l’assassinat du Prince.

Guy Poppe, vous avez consacré un livre sur Rwagasore, est-ce que vous avez le sentiment que vous avez tout découvert notamment sur les mobiles et les auteurs de l’assassinat ?

Guy Poppe

Je me suis focalisé sur les archives des Affaires Etrangères en Belgique. Ce qui frappe, ce sont les lacunes dans l’investigation judiciaire. Toutes les indications que des instances belges ou des personnalités belges pourraient être impliquées n’ont pas été examinées convenablement. Il y avait des pistes à explorer et on ne l’a pas fait. Apparemment , la justice s’est contentée de trouver l’assassin, celui qui a tué le Premier ministre, et des commanditaires, et une fois cette mission réalisée, elle a terminé l’enquête. J’ai espéré que le livre ouvrirait la route vers l’ouverture d’une enquête parlementaire. Il n’est pas encore trop tard, il y a toujours des témoins en vie.

A un journaliste qui voudrait se lancer encore sur la recherche de la vérité, quelles pistes, à votre avis seraient encore intéressantes à explorer ?

Convaincre ces témoins à ajouter des éléments à ce qu’on a pu découvrir en fouillant les archives. Je pense à des Burundais et des Belges. La vérité ne sera connue dans son intégralité que quand toute personne impliquée d’une façon ou autre va rompre le silence. Mais encore une fois, à mon avis, il sera difficile de le réaliser en tant que journaliste. Une enquête parlementaire sera la meilleure voie à suivre.

Qu’est-ce qui vous a marqué dans cette quête ? Qu’est-ce que vous gardez de toutes ces années de recherche ?

Quand j’ai suivi le travail de la commission parlementaire sur l’assassinat de Lumumba, ce qui m’a frappé, c’est l’implication de l’Etat belge, ses ministres et leurs collaborateurs, ses officiers supérieurs et autres, dans la recherche d’une solution finale pour mettre fin à la vie du Premier ministre. Je n’avais pu m’imaginer que cela avait été possible dans un pays, qui se dit démocratique. En examinant les archives du ministère des Affaires Etrangères, j’ai eu la sensation qu’encore une fois, et notamment dans la même année (1961 !), les autorités belges, la tutelle ne se contentaient pas de respecter le choix des Burundais de leurs dirigeants, mais voulaient imposer le leur. Est-ce qu’ils se sont engagés aussi loin que dans le cas de Lumumba pour empêcher Rwagasore à assumer sa tâche ? La réponse reste incertaine. Je me répète : ce n’est qu’une enquête additionnelle, sans doute parlementaire, qui pourrait nous mener à une réponse plus claire.

Rwagasore Day in Washington
Date: October 13, 2019
Time: 3 PM-5PM
Location: Mansa Kunda Restaurant 8000 Flower Avenue Takoma Park MD
Contact: John B Manirakiza
Cell: +12026414045
[email protected]

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, la guerre est enfin déclarée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19, la guerre est enfin déclarée

« Volte-face, Revirement total, changement de cap … » Des réactions ont fusé de partout après la déclaration du président Evariste Ndayishimiye sur la lutte contre le coronavirus lors de la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement. « (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 695 users online