Politique

«Eviter de coopérer avec cette catégorie d’individus subversifs»

Révérien Ndikuriyo: "Une telle initiative risquerait de mettre à rude épreuve les bonnes relations qui ont toujours existé entre les peuples belge et burundais"
Révérien Ndikuriyo: “Une telle initiative risquerait de mettre à rude épreuve les bonnes relations qui ont toujours existé entre les peuples belge et burundais”

Le président du Sénat burundais, Révérien Ndikuriyo, invite, dans une lettre du 15 novembre, le Sénat belge à envoyer une délégation officielle en vue de se rendre compte par elle-même de la situation politique, sécuritaire, économique et sociale qui prévaut au Burundi. Et ainsi vérifier «les informations mensongères répandues sur les réseaux sociaux par des individus et organisations ayant choisi comme stratégie la manipulation de l’opinion internationale pour parvenir à leur plan de parachèvement de la déstabilisation du Burundi.»

Et ce après que le parlement fédéral belge ait prévu d’organiser une conférence-débat, ce 21 novembre à Bruxelles, intitulé «La situation des droits humains au Burundi : qu’est-ce qui empêche la communauté internationale d’agir et de protéger le peuple burundais? Point de vue de la société civile burundaise et des élus et ONG belges.» Parmi les conférenciers figurent Pacifique Nininahazwe, Pierre Claver Mbonimpa, Gabriel Rufyiri, Armel Niyongere, Alexandre Niyungeko, etc.

Le Sénat burundais voit rouge et prie celui du Royaume de Belgique de se garder de coopérer avec « cette catégorie d’individus subversifs déconnectés de la situation politique et sécuritaire qui prévaut actuellement car une telle initiative risquerait de mettre à rude épreuve les bonnes relations qui ont toujours existé entre les peuples belge et burundais.»

Entre-temps, une quinzaine d’OSC burundaises, dont Pisc-Burundi, Onelop, Ligue Izere Ntiwihebure, Capes+, Codip… ont animé, ce vendredi 18 novembre, une conférence-débat sur «La dénonciation du rôle de la Belgique dans la triste histoire du Burundi et dans la déstabilisation de la paix et la sécurité au Burundi en complicité avec certains Burundais de la société civile» De bonne guerre, quoi !

Forum des lecteurs d'Iwacu

14 réactions
  1. Siempre Haguruka

    Dommage que mon premier commentaire ait été censuré, mais ce n’était qu’un cri de désespoir qui fait face à cette oligarchie.

  2. Bukururu Matias

    Et comment les gens qui sont absents au Burundi depuis plus d’une année, y compris les Belges qui n’y ont jamais été, savent bien la situation du Burundi actuellement, mieux que ceux qui s’y trouvent et qui vaquent à leurs activités quotidiennes????? Comment est-ce possible cela? Come on!! Un peu d’epistemologie quand même!
    Mais, je me reprends! Tout simplement, ils savent qu’ils disent faux. Il le font exprès à mentir contre le Burundi et à demander des expéditions militaires, à crier haut d’un iminent genocide, à injurier le pouvoir de Bujumbura, ….. Il s’avent très bien qu’il ne s’agit que du jeux sur l’opinion médiatique international, qui je vous assure, changera petit à petit!
    Mais dans les deux cas, ignorance et le faire exprès, le mal est là présent en eux. Ce qu’on ne sait pas, on se tait. Mentir exprès, plus grave que le premier cas.
    It’s a pitty!!!

  3. Bukururu Matias

    Ahahahaha!! ça fait combien de temps que ces “nyankaburundi” avec leur chef la Belgique combatent contre le Burundi, mais le Burundi survit??? Que les gens crachent toujours des frustrations en injuriant tout le monde du pouvoir de Bujumbura, mais que ce dernier “songa mbere”??? Courage! Vous avez du temps à perdre. Surement que vous y avez trouvé votre pain! Le UBURAYA que vous aviez souhaité d’habiter depuis, maintenant vous avez eu un pretext et ne cessez d’animer des conferences mensongères contre le Burundi.
    Mais le Burundi survivra malgré vous, je parle à vous les conférencier en occurence. Que l’échec dans votre plan et actions contre le Burundi vous accompagne toujours! Et après x temps vous vous éteindrez! Le Burundi est pour les Burundi et non pour les Belges.
    Pensez quand-même un tout petit peu dans ce sens! Quel amour, si vous connaisseze la Belgique, si vous savez l’histoire, pensez-vous la belgique peut avoir pour le Burundi? Diviser pour reigner! C’est son caracter, j’allais dire “sa personalité”. La Belgique, aimant le Burundi pour animer une telle conférence pour le bien du Burundi???? Comment cela peut etre possible???? Jamais. Ouvrez les yeux et voyez! Et si vous les avez ouverts et que vous ne voyez pas encore, aveugles!!

  4. Marie claire

    Sorry Erci, you don’t know what yu are talking about.You can not just accuse Belgium without arguments.The 3 millions killed , where did you get those informations? No sense

  5. Bruno

    Je crois qu’il mérite la palme de bêtisier.

  6. Intello

    Encore lui. Un capricieux balourd qui rêve de mettre au pas toute la planète.

  7. Nganji

    Au debut, ils se suffisaient d’eux même. Aujourd’hui sans l’aide physique numérique l’orateur allait s’ennuyer. Le constant est là. Suiveur poursuivi ou alors sauce qui peut. La semaine a été très riche en couleurs “sindumuja”. Plus le singe monte tres haut, plus on découvre sa nudité.
    Comment les commanditaires se manifestent ouvertement les marrionnetes exécutants pourront se reposer. Bientôt on saura encore plus.

  8. J.B

    Who prevents you from writing in the language you are comfortable with ? Your every day “sorry for my french” is disgusting.

  9. Meurlsaut

    Nos dirigeants dd(dont Révérien Ndikuriyo) devraient réaliser et comprendre qu’il ya mieux à faire dans le pays que de perdre leur temps à vociférer des menaces dont personne ne tiendra pas compte.Ils règnent par la violence et la terreur et ils pensent qu’ils peuvent intimider tout le monde! Bon rêve!!

  10. Salmia Irikungoma

    Y’a t-il combien de belges dans les milices imbonerakure et interahamwe qui massacrent la population au Burundi, avec cette partie de militaires et policiens afin de benir l’ideologie genocidaire du pouvoir de Bujumbura ?

  11. roger crettol

    Ces propos s’adressaient à Eric, dont le commentaire est publié ci-sessous…

  12. roger crettol

    “Sorry for my french” – c’est également une locution qu’on emploie quand on veut s’excuser d’avoir proféré des propos inconvenants ou d’avoir utilitsé des mots crus et proscrits …

    Indépendamment du rôle joué par le colonisateur belge dans les problèmes qui affectent la société burundaise encore aujourd’hui, on est obligé de constater que les Burundais eux-mêmes ne se sont pas empressés de se libérer de ce fardeau légué par l’ancien colon.

    Plus de cinquante ans après l’indépendance, ces reproches, tels que formulés, sont complètement déplacés et confinent les Burundais dans un rôle d’enfants malheureux et abusés.

  13. Ntazizana

    Un homme aux agissements comme ce “reverien” est très dangereux.Tantôt il appelle les gens à”gukora”,Tantôt il annonce que les communes paieront les salaires des enseignants etc. Maintenant, il donne des conseils aux sénateurs belges. Mais ceux-ci savent la vérité sur le pays. Toujours coupable ,putschiste, terroriste celui qui pense autrement que le pouvoir de Peter.

  14. eric

    La seule shose est que burundi-rwanda hutu-tutsi doivent amener la belgique a la justice aussi top que possible sur la division artificielle et la mort de nos freres (3millions) depuis 1950.
    Sinon la solution de l’unite restera superficielle.
    Les intellectuells burundais et rwandaises de cette periode devraient etre debut contre les belges au lieu d’etre contre eux-meme.C’est un MENSONGE vous etez les memes .Seulement la belgique ne veut pa votre unite car vous vous developper tellement.
    Meme si la belgique utilise le rwanda ,elle n’aime pas la paix et le development du rwanda.
    burundi-rwanda devraient totalment quitter la francophonie et totalment arreter les relations avec la belgique.
    NB: Sorry for my french

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

On n’est jamais mieux que chez soi

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur On n’est jamais mieux que chez soi

Un accord signé le 24 août entre la Tanzanie et le Burundi où 180 mille réfugiés burundais en Tanzanie devraient rentrer dans leur pays d’origine de gré ou de force a soulevé un tollé général. De par les agissements des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 359 users online