Politique

Et le “roi” du CNL arriva…

21/02/2020 Guibert Mbonimpa Commentaires fermés sur Et le “roi” du CNL arriva…
Et le “roi” du CNL arriva…

Vint le temps de l’homme qui convoqua les symboles de protection du pays et du pouvoir pour se lancer dans la course à la présidentielle. Une lance et un bouclier ainsi qu’un tambour sont offerts à Agathon Rwasa, lors du congrès extraordinaire du CNL, tenu à Bujumbura, dimanche 16 février.

Une tribune pour écorner l’image du parti de l’Aigle sans le nommer. Le challenger du “choix de l’Eternel” fustige les dirigeants « qui confondent la démocratie avec la victoire électorale » et appelle « ceux qui prétendent être vainqueurs à priori de respecter le verdict des urnes car la voix d’un officier de l’armée ou de la police équivaut à celle d’un ministre, d’un chômeur, d’un gardien de vache ou d’un cultivateur ». Samedi 8 février 2020, sur la colline Burarana en commune Bururi, le gouverneur de Bururi a remis au candidat fraîchement élu pour porter les couleurs du Cndd-Fdd à la présidentielle, au nom de la population de la province, un don de 6 vaches et vivres divers. La province Bururi se serait-elle transformée en “Nevaland”, tombée dans l’escarcelle du candidat du changement dans la continuité?

Les autorités locales en prennent aussi pour leurs grades. Le candidat élu du CNL a exhorté les dirigeants du pays à cesser « les agissements malveillants consistant à malmener les citoyens par des décisions administratives arbitraires ». L’occasion de stigmatiser l’indifférence dont feraient souvent preuve « les gouvernants en fonction » au regard du vandalisme des permanences du CNL aux quatre coins du pays.

Autre cible du président-candidat du CNL, une justice qui aurait une propension à « condamner des victimes au lieu des criminels ».

Au détour d’une mise en garde, il galvanise ses troupes pour mieux mobiliser le jour J, le cas échéant : « Au moment où le processus électoral est enclenché, il y a des gens qui pensent toujours à la fraude électorale au lieu de chercher à répondre aux préoccupations de l’heure qui tiennent à cœur les citoyens burundais. Les citoyens n’accepteront pas qu’ils parviennent à cette sale besogne.»

La transparence du scrutin présidentiel, de sa tenue à la proclamation du vainqueur, et une gestion apaisée de l’après résultats provisoires enverraient des signaux positifs que les exilés politiques métaboliseraient en lueur d’espoir. Un préalable à la reprise de la pleine coopération avec les partenaires techniques et financiers traditionnels.  Une dynamique à rebours de celle qui a marché si loin dans la crise politique que de faire demi-tour serait aussi pénible que de poursuivre.

C’est une présidentielle à haut risque tant est si bien que la détermination de gagner du nouveau parti du leader historique des FNL le dispute à la volonté du système de ne pas perdre le pouvoir.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 336 users online