Vendredi 30 septembre 2022

International

Est de la RDC : La force régionale a -t-elle une chance de voir le jour ?

20/06/2022 6
Est de la RDC : La force régionale a -t-elle une chance de voir le jour ?
Le président de la République a pris l’avion ce lundi matin en direction du Kenya ©Droits réservés

« La RDC a adhéré à l’EAC pour obtenir son soutien comme elle avait adhéré à la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Mais le problème est que le Rwanda fait partie de l’EAC et ne faisait pas partie de la SADC. Il sera difficile d’obtenir une intervention militaire de l’EAC mais des troupes des pays de EAC peuvent rejoindre la Monusco. Cela risque d’être trop long », estime le chercheur Thierry Virculon.

Il est prévu, ce lundi à Nairobi, un sommet des chefs d’Etat de la Communauté de l’Afrique de l’Est (EAC) convoqué par le président du Kenya et en même temps président de l’EAC, Uhuru Kenyatta, sur la situation à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le président de la République du Burundi, Evariste Ndayishimiye, a pris l’avion dans la matinée de ce lundi 20 juin en direction de Nairobi. Le président congolais, Félix Antoine Tshisekedi, est déjà sur place depuis dimanche soir.
Le déploiement d’une force militaire de l’EAC est parmi les questions à l’ordre du jour. Des commandants régionaux des forces de défense des pays de l’EAC se sont réunis ce dimanche 19 juin 2022 à Nairobi, en vue de finaliser les préparatifs.

Sur la toile, l’idée de cette force régionale a du mal à passer chez les Congolais. « Nous avons déjà la MONUSCO, accepter une autre coalition d’une force régionale ne nous aidera pas, accélérer la formation de notre armée reste une des options », réagit un internaute.

« Une autre erreur que nous regretterons demain, ce n’est pas une solution pour la paix à l’Est de mon pays, la RDC », renchérit un autre. « Le déploiement des forces étrangères sur notre territoire aura de lourdes conséquences sur notre souveraineté et intégrité territoriale et surtout sur la sécurité de la population. Je vois un dangereux projet contre notre pays », martèle un autre internaute.

La RDC a adhéré à la proposition de déployer une force militaire régionale mais a insisté sur le fait qu’elle n’acceptera pas la participation du Rwanda. Dans une interview dans Jeune Afrique, le ministre rwandais des Affaires Etrangères, Vincent Biruta, a indiqué que le Rwanda est prêt à apporter sa contribution.

EAC

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Samandari

    Carlos et Salvator,

    Le probleme du Congo n est ni le Rwanda, ni la Monusco.
    Regardons plus loin que nos nez.
    La force de l’EAC ou la Monusco ne résoudront absolument rien et rien du tout.
    Les richesses dont vous vantent sont là depuis l’indépendance. Pourquoi cela ne sert a rien pour le Congo.
    Trouvez vous normal qu’il y ait 150 groupes armés?
    Si vous voulez aider le Congo, aidez le à s’attaquer aux causes et non aux conséquences.
    Nijewe Samandari

    • Salvator

      @ Samandari

      Totalement d’accord avec toi, raison pour laquelle je m’inscris en faut contre des amalgames.

      A noter que parmis les presque 150 groupes armés, il n’y a que ce M23 qui a déjà déclaré les raisons de son combat et ils sont plutôt objectivement inattaquables.

  2. Nsamirizi

    « …La RDC a adhéré à la proposition de déployer une force militaire régionale mais a insisté sur le fait qu’elle n’acceptera pas la participation du Rwanda. Dans une interview dans Jeune Afrique, le ministre rwandais des Affaires Etrangères, Vincent Biruta, a indiqué que le Rwanda est prêt à apporter sa contribution… ».
    La réponse du berger à la bergère !!

  3. Carlos Ndihukobwayo

    En fait, la RDC n’a pas grand chose à bénéficier de son adhésion à l’EAC qui est du reste très différente sur le plan socioculturel, voire politique.

    L’interposition des forces de l’EAC aux cotes des forces de la Monusco mettra la population en position de crise de confiance face aux éléments de soi-disant  »paix » comme des potentiels adversaires plus proches de l’agresseur Rwandais. Surtout, quant on sait que l’EAC avait déjà un plan claire de soutien à la balkanisation conduisant à l’indépendance des provinces congolaises des Kivu dont les minerais sont très convoités eu égard au poids économique, démographique, géopolitique et le rapprochement linguistique que présentent les Kivus face aux enjeux et plans de développement des la EAC.

    Aussi, l’opinion Congolaise ne pas préparer pour accueillir les soldats East africains dont les valeurs et mœurs sont similaires à ceux des éléments asiatiques et la Monusco qui tous passent pour des trafiquants des matières premières, en-grosseurs de filles plutôt que des gardiens des la paix aux valeurs humanitaires visibles et sensées.

    Plus loin, il faut indiquer que les congolais savent que l’attaque actuelle des éléments du M23 under RDF backup est délibérément orchestrée pour créer une voie de négociation en guise de ballon d’oxygène et en profiter le contrôle locale en vue du ravitaillement de Kigali en minerais bloqués par l’Etat de siège provincial au Kivu.

    Au regard de l’échec délibéré de la Monusco (question d’étendre le mandant et rester longtemps sous les mines) pendant plus de 20 ans, je trouve impossible, de voir les soldats tanzanien, Kenyans, ougandais, voire Soudanais contrer les velléités et intérêts économiques rwandais en RDC.

    Toute force qui entre en RD Congo change en mission d’achat et approvisionnement minier et de trafic illégal d’armes. La RDC doit se prendre en charge, renvoyer la guerre au Rwanda à tout prix pour faire comprendre celui-ci le seul langage qu’il comprend en ce moment. Le Congo ne doit pas toujours accueillir le théâtre des combats et l’hostilité destructive des guerres qui servent des intérêts rwandaises.

    Les citoyens rwandais qui vivent en RDC on tout intérêt à trouver un alignement responsable. On ne peut pas se déclarer d’un pays et le déstabiliser sans raison évidentes sous le prétexte des peuple sous protection des nations unies de pacotilles pillards of one side twiste stories.

    • Salvator

      @ Carlos

      On voit très bien que tu es intoxiqué ou que tu as des comptes à régler avec le Rwanda, raison pour laquelle tu fais un amalgame de tout, des moeurs au minerais en pensant par la géopolitique et l’histoire régionales que, apparement, tu ne maitrises pas ou, tout au moins, tu veux ignorer.

      Les Chefs d’Etats qui étaient réunis à Nairobi, qui ne sont quand même pas bêtes, ont pris certaines résolutions qui sont plutôt sages.

      • Hassan

        Carlos soutient les cannibales congolais tout en se faisant passer pour un specialiste des Grands Lacs.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 344 users online