Archives

Encore 5 jours pour rendre les armes

02/11/2015 Edouard Madirisha 31

Dans un discours à la nation de ce lundi 02 novembre 2015, le président de la République, Pierre Nkurunziza a donné une ultime date limite de 5 jours aux détenteurs d’armes à feu pour les rendre.

Pierre Nkurunziza : « Ces insurrections visaient le renversement des institutions élues démocratiquement pour ramener les régimes de dictature et d’anarchie. »
Pierre Nkurunziza : « Ces insurrections visaient le renversement des institutions élues démocratiquement pour ramener les régimes de dictature et d’anarchie. » ©BdiPresidence

« Dans sa magnanimité, le gouvernement leur offre 5 jours, jusqu’au 5 novembre prochain pour rendre les armes. Ils suivront alors une formation civique de deux semaines avant de retourner dans leurs familles. Sinon ils seront considérés comme des malfaiteurs punis par la loi anti-terroriste, et seront combattus comme des ennemis du pays, jugés par flagrance s’ils sont pris. Tous les moyens seront utilisés dans ce sens, et c’est le dernier avertissement. » Le numéro Un burundais a d’abord rappelé que, lors de sa prestation de serment pour un autre mandat, le 25 aout 2015, il a promis que la paix et la sécurité seront une réalité en deux mois. C’est dans ce sens que le 25 septembre 2015, il a demandé à toute personne détenant illégalement une arme de la rendre de son plein gré. « Ce qui montre la bonne foi du gouvernement qui ne veut pas mettre en avant les punitions », souligné le président Nkurunziza. En félicitant les forces de l’ordre et de sécurité, le Chef de l’Etat a indiqué qu’elles ont ramené l’ordre dans la capitale à 92%, grâce notamment aux fouilles-perquisitions. Les armes rendue et saisies sont de 7 sortes. « Des armes venues de l’extérieur, notamment des pays frontaliers, et qui sont les plus nombreuses. Des armes données aux anciens membres des forces de l’ordre, aux civils pour se protéger durant la guerre civile, des armes prises dans des magasins de la police lors du putsch manqué du 13 mai 2015, des armes amenées par des déserteurs, des armes prises sur des bandes de voleurs, et des armes trouvées dans des caches d’anciens rebelles. » Jusque fin octobre 2015, a poursuivi le président Pierre Nkuruniziza, les forces de l’ordre et de sécurité ont saisi 139 fusils, 151 explosifs, 7151 munitions, et 151 chargeurs.

« Dès le début de l’année jusqu’au moins d’octobre, la commission chargée de désarmer la population qui détient illégalement des armes a déjà collecté 424 fusils, 341 explosifs, 12.455 munitions et 416 chargeurs. »

Un dernier avertissement…

Dans son discours, Pierre Nkurunziza a souligné, que, après l’attaque armée à Cibitoki, fin 2014, l’insécurité a régné dans certains quartiers de la capitale Bujumbura. Notamment la manifestation du 8 mars 2015 ou les jeunes du MSD ont affronté les forces de l’ordre et de sécurité. Il s’en est suivi des manifestations dans certains quartiers qui se sont illustrés par des violences, des barricades, des gens brûlés vifs et d’autres tués par balles. Ces insurrections visaient le renversement des institutions élues démocratiquement pour ramener les régimes de dictature et d’anarchie. Apres l’échec de ce projet, ils ont opté pour l’attaque au fusil et à la grenade des forces de l’ordre. Il s’en est suivi une autre attaque en juillet 2015 à Kayanza et à Cibitoki, ou les attaquants ont été appréhendés à la frontière avec le Rwanda. Des attaques qui ont également été dirigées contre de paisibles citoyens, jusqu’aux religieux.

Le président de la République a mis en garde ces qui perpètrent ces attaques qu’ils perdent leur temps et leur énergie, en gâchant leur avenir.

Selon le numéro un burundais, la justice a déjà fait son travail et les planificateurs de ces troubles ont été identifiés, et devront en répondre devant la justice un jour. Le président demande au ministère de la sécurité d’élaborer très rapidement, avant la fin de ce mois de novembre, une loi anti-terroriste, pour que les deux chambres du Parlement se penchent dessus. Il demande aux pays qui ont donné l’asile aux personnes visées par la justice burundaise de les juger ou de les extrader au Burundi. Il a également demandé aux Burundais de se préparer pour le prochain dialogue national inclusif.

Forum des lecteurs d'Iwacu

31 réactions
  1. Stan Siyomana

    @Prosper:”Burundi economy is based on business”
    Je crois que vous prenez le Burundi pour la Suisse ou Singapour.
    Pour l’annee 2013, le produit interieur brut (PIB) du Burundi etait fait de l’agriculture a 34,4%, l’industrie a 18,4%, et les services a 47,2%.
    Pour la Suisse, le PIB etait fait de l’agriculture a 0,7%, l’industrie a 26,8%, et les services a 72,5%.
    Pour Singapour, le PIB etait fait de l’agriculture a 0%, l’industrie a 29,4%, et les services a 70,6%.
    (Voir “Burundi GDP-Composition by sector”, http://www.indexmundi.com).

  2. Stan Siyomana

    @Prosper: “Burundi economy is based on business”
    1. Que voulez-vous dire au juste (en termes economiques, s’il vous plait!)? Normalement l’economie d’un pays se subdivise en secteurs de l’agriculture, industrie et services.
    2. Vous semblez etre tres fier de cette economie du Burundi “basee sur les affaires/business?”, alors que le Fonds Monetaire International prevoit que l’economie du Burundi va CHUTER DE 7,2% pour cette annee 2015 (= sous/a cause de la dictature du 3 eme mandat presidentiel au Burundi).

  3. bwenge

    Jewe ndakuriye ichapeau Uwo mugabo reverien.Ndikuriyo.Ngo atange amaparecelle mu ngagara,cibitoke na Mutakura.ndabimushimiye mugabo jewe nkeneye inzu yiwe kandi ndayibona mu minsi mike basi. je l’encourage d’aller dans ce sens,ca va permettre d’accelerer la vitesse sur la voie qui mene a la victoire du peuple. Mbere ibi bigiye gutuma n’abari bari indecis babona la vraie nature de NP et sa clique,baheze bafate side.C’est clair,soit on est pour le peuple ou contre le peuple

  4. Gede

    Pal, not sure where you live. Economy, aren’t dreaming??? Business in such corrupt country. There better places in EA to invest in.

  5. Gede

    “Formation patriotique” signifie quoi au fait? N’est-ce pas sinonyme d’etre regroupe dans un camp de concentration poue etre tue a petit feu? Qui en a le plus besoin? Compatriotes, attention!!!!

  6. dester

    mise a part le coup d`etat ratee je ne vois pas par comment Nkurunziza va quitter, je le voit president jusaqu`en 2048. Quant a savoir qui gagne dans tout cas, calmons nous et voyons nous meme comment les choses vont evoluer, ce qui est sure ceux qui ont mangee l`argent du pays depuis l`independance sont entrain de voir leur budget diminuer, il y`aura un temps ou ca sera fini

  7. weka weka

    ati nkurunziza peut partir avec des negociations internes….sha murabesha birabakomeranye !!!

  8. kan76

    Prosper, parle en français. Bro I believe that u freaking out of your mind. Your government start the game stop crying like babies lets play it. Street talk man.

  9. Mariya Budangwa

    @rukwebuka
    Mr PN responsable des crimes contre l’humanité, qui est plus criminel que Buyoya?

  10. Mariya Budangwa

    Joska, ushaka babareke mugire Leta muyindi ivyo ntaho vyabaye kw’isi aho abanyagihugu bamwe bashaka kuba hejuru y’amategeko uretse mu Burundi abantu bamwe bigize sur’ivu.

  11. Yobaronka hehe ariwe nyene!!!

  12. Kimaranyi

    Bravo monsieur le président excusez- moi je ne peux que t’écrire en minuscule le rendez vous et donné pour le 8/11/2015 et à quand la distribution des parcelles libérées aux interahamwe qui vous auront aidé ? Mais une chose est sûre même Adolphe Hitler n’a pas réussi à exterminer les juifs il est mort les laissant toujours sur terre . Je m’imagine qu’il doit regretter et que s’il advenait qu’il retourne il te serait un bon conseiller plus que Reverien , Gelase , Nyabenda, Bunyoni et consorts

  13. haah

    Alors nimurindire 10 ans pour negocier niyaba comparaison ishoboka!!!

  14. Mukasi

    Le problème pour vous Mr le président n’est pas les armes détenues illégalement. Le problèmes ce sont les lendemains qui ont déchanté après nous avoir promis le lait et miel une fois vous êtes au pouvoir. Deux mandats avec un bilan négatif sur tous les plans alors qu’à côté les pays de la région connaissent une croissance économique insolente. A quoi vous vous attendiez monsieur le Président? Que tous les burundais sont dupe? Votre slogan au sortir du maquis selon lequel il fallait démystifier le diplôme vous a poursuivi et vous attend au tournant. A vous de voir entre négociation et votre entêtement obstiné qui va payer pour vous. Bonne chance cher PRÉSIDENT A VIE.

  15. joska

    Je ne comprends absolument rien avec ce president ce qu’il fait et ses conseils. je m’appelle Joska qu’il se souvient lors des événement 93-98 c’est nous qui avons caché ses enfants et même les accompagner a l’école pour qu’il ne puisse pas eu des problèmes a cause de son père. et voilà aujourd’hui il donne l’ultimatum dans les quartiers contestateurs et même les reprimes sans pitiés cad: attendons nous la perte en vitesse des vies humaines, des mamans,des papas, de nos frères ….etc qu’il se souvient de la sage parole de RWAGASORE: AHATARI UBUKURU NYABWO NTIHARANGWA ITEKA N’ITEKANE. si s’arrive qu’on tue des paisibles citoyens son gouvernement s’assiégeait au nom des burundais?
    Je vous demande de laisser et n’envoyer aucun policier dans les quartiers. C’est eux qui tuent les paisibles citoyens prennez la responsabilités comme le père de la nation un burundais qui meurt c’est toute la nation qui perd.
    Souvenez-vous a vos enfants, de BAGBO, KADHAFI,……MERCIS Mme JOSKA

  16. Jac Sentore

    Le ridicule ne tue pas au Burundi pcq le Burundi n’est pas encore entré au Moyen-âge!

  17. JOHN

    vous savez que le gouvernment n a pas le choix.
    comment faire a de telles situation?
    voire l’example de joseph kony en uganda
    amenez la paix par force et necessaire et urgent
    les debats inter burundais et sans belge et important.
    vous n’avez pas besoins de nyangoma ou alexis a la table
    nkurunziza peut partir avec des negociations internes
    protegons notre pays contre les etrangers

  18. Tu as défié la communauté internationale,tu as ignoré les conseils te prodigués par les sages du CNDD-FDD,tu es allé sciemment droit vers le troisième mandat dont franchement tu n’ignorait pas les conséquences,et voilà qu’à cause de ton entêtement plus de 1000personnes sont déjà mortes. Dirige- tu le Burundi pour que les burundais meurent?Les burundais auront du mal à te pardonner car tu as choisis volontairement de les massacrer alors qu’il y avait un moyen simple de les sauver en abandonnant ce mandat de tous les maux. Si c’était moi,je pense que j’aurais abandonné ce mandat au lieu que plus de 1000 personnes perdent la vie.Si tu as un (D,d)ieu que à qui tu adresses tes prières je suis très sûr que ce ne pas le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ ,YHW,ELCHADAI,ELOHIM,……..mais un autre dieu.Notre bon Dieu ne cautionne et ne fait pas bon ménage avec les pécheurs cruels,JESUS EST MORT POUR TES PECHES ,IL EST ENCORE SUR LE TRONE DE GRACE,IL VEUT TE PARDONNER,TE LAVER PAR SON SANG SI TU VEUX TE REPENTIR.

  19. Rukwebuka N

    Un discours qui enlève définitivement toute légitimité à Mr PN qui décide de se présenter clairement comme responsable des crimes contre l’humanité

  20. nzobibazwa

    La 1ere chose wokwibuka Perezida n’uko no ku ntwaro zahera bavuga gutyo cela nous vous a pas dissuadé,vous avez pousuivi le combat.Mai il vous a fallu du temps et des sacrifices ,surtout des victimes inocentes, pour atteindre vos objectifs .La 2eme chose est qu’il n’y’a pas meilleur combatant que celui qui estime qu’il n’a plus rien que la force du despoir.Ayo ma parcelles yoyo ntayo bafise.
    Il faudrait donc inventer d`autres solutions autre que la répressionaveugle et des ultimatum répétitifs, afin de ramener la paix au pays de Mwezi Gisabo.

  21. Pauvre Afrique, pauvre Burundi.
    Messieurs le Président de la République, le Président du Sénat, les crimes parfaits n’existent que dans les romans.
    Vous ne pouvez pas braver le monde entier.

    Merci

  22. Rugamba

    Sinon quoi? Tueries aveugles? On est déjà là aujourd’hui. Votre dernier mandat s’est terminé Mr ex-Président. Vous n’avez plus de légitimité.

  23. Vuvuzela

    Ndadaye yaragiye ukwo nyene vyaraheze? N’abahonye apres lui ni histoire?

    Je comprends rien.

  24. Ruzi rwa Mubarazi

    Mbe abishe Adolphe Nsimirimana, bobo yoba yarabaronse?

  25. Dora kabingo

    Eh voilà il fallait s’y attendre la douloureuse sortie de mr ndikuriyo Réverien l’annoncait , on va libérer des parcelles pour le moment occupées . Ceci veut dire que Mr ndikuriyo – je me demande si c’est li qui dirige l’API – va envoyer ses imbonerakure dans les quartiers occupés par des imples citoyens, et kles hutu ne seront pas épargnés. cést le bis repetita du Rwanda si non pire.
    Maintenant le monde le sait , le “travail va commencer”, que personne ne dise qu’il ne savait pas .

  26. Verite Guess

    Donc monsieur le president , ” le travail” commence dans 5 jours? Merci de preciser les dates. D’apres le tristement celebre discours du president du Senat, nous avions compris que le carnage etait bel et bien planifie pour bientot mais nous ignorions la date precise. Maintenant c’est chose faite.
    Les chefs des quartiers auront fini leur identification des gens en “desordre” donc a abattre et des gens a octroyer des parcelles desormais liberees des gens qui auront ete assassines de sang froid par votre police et vos miliciens imbonerakure. Apparemment votre plan macabre est bien arrete. Je vous plains

  27. Mandela

    Si non les “Travaux” annonces par M. Reverien commencera et la distribution des parcelles a ceux qui auront bien fait “les travaux” suivra. Braaaavo!!

  28. Eman Zago

    Les paroles qu’on prononce derrière une arme et celles devant une arme sont diamétralement opposées. N’kurunziza commence à voire rouge… ton amnistie tu peux la garder…violer une constitution c’est facile, c’est l’après viole qui est difficile.

  29. Ragiryabohambere

    Dommage qu, il ne nous lit pas. Il ne comprend rien. Des commentaires et messages à lui, il y en ont à gogo.

  30. Prosper

    He forgot one thing. Those Rwandan mercenaries who have been stranded because of Burundi Police Vigilance …they should get free bus to their embassy after being interviewed by international journalists and their ID’s shown to the press. Those who do not wish to go through embassy can get another free bus to akanyaru Border …Otherwise some other Rwandans have been fooled and no longer want to work with DMI those will be given asylum in third European or American country in collaboration with UNHCR…
    Burundians (Hutu Twa Tutsi ) we come as one and say :”We learnt from the past and who ever attack we will fight him and defeat him as one ” .
    Due to the unity of Burundians , the so called sanctions have achieved nothing other than making us stronger. USA closed its symbolical partnership ..I call it symbolical because Burundi was already not gaining anything from that
    – European union has suspended its conditional AID
    – IMF has stopped its conditional aid
    But surprisingly Burundi Budget has doubled , Burundi independence is about to reach 100% , Aid dependency has stopped and Burundi economy is now based on Business. all that thanks to Hutu Twa Tutsi ..together as one we gonna prevail.

  31. magufuri

    Le ridicule tuera un jour

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

On n’est jamais mieux que chez soi

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur On n’est jamais mieux que chez soi

Un accord signé le 24 août entre la Tanzanie et le Burundi où 180 mille réfugiés burundais en Tanzanie devraient rentrer dans leur pays d’origine de gré ou de force a soulevé un tollé général. De par les agissements des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 308 users online