Samedi 28 janvier 2023

Archives

Deux personnes, travaillant pour un bureau de change, assassinées en plein centre-ville

Les corps sans vie des deux victimes gisants dans leur voiture
Les corps sans vie des deux victimes gisants dans leur voiture

Il s’agit de 2 cambistes : Damas Arakaza et Hermès Mpayimana, il était au volant. Leurs corps sans vie gisaient sur les deux sièges avant de leur véhicule, une Toyota TI, rouge bordeaux. Il était aux environs de 10h sur l’avenue de la Révolution devant l’hôtel Le Bouquet quand leur voiture a été mitraillée, pendant cinq minutes, par quatre personnes. Une grenade a également explosé et deux autres voitures ont été également criblées de balles.

Les deux victimes travaillaient pour une maison de change appelée ’’Wall Street Exchange Forex Bureau’’. Selon les témoins, les malfrats, armes à la main, étaient à bord d’une camionnette double cabine. Les épouses des 2 victimes sont accourues sur les lieux. Elles étaient en pleurs.

Au moins 7 personnes ont été appréhendées quelques minutes après ce forfait. Plusieurs douilles étaient éparpillées sur la route. Les deux cambistes sortaient des bureaux du siège d’Interbank Burundi. Une heure après, une ambulance de la police de protection civile est venue pour évacuer les corps vers la morgue de l’Hôpital Roi Khaled.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Gitega

    Gaheto na Emma sonera basi abahisi n ababuze ntimumaramara kuvuga ngo ababishe bagwanya mandat ya 3,ivyo birajanye mbega mwe abapfuye mutanga iyo police yanyu kumenya ababishe, finalement ntimuyemera namwe! Hama mbe mwamenye abapfuye ivyiyumviro vyabo.. Murazi naho baba! Muzohava musanga mumeze nkumutegetsi aherutse kuvuga ko aba manifestants bapfuy ari 13 bishwe na balles perdues hama abandi batorwa buri umwanya ibiziga bicwa n’ababo nyene!!!! Donc iyo ni extremisme qui engendre le negationisme qui engendre l’animalisation qui precede le « genocide »! Tous les genocidaires ne naissent pas genocidaires ils le deviennent petit a petit en s’entretenant extremistres et cyniques!

  2. Jereve

    Mais bon Dieu, qu’avons-nous fait pour mériter de telles souffrances?

  3. emma

    aho naho mubeshere peter
    are mwebwe abicanyi .murondera ivya gusa.

    • Stan Siyomana

      @emma
      Si vous n’avez pas deja un poste important dans son Gouvernement, il devrait vous mettre dans la Police Nationale Burundaise (pour votre habilite de deviner les coupables avant toute enquete policiere).
      Le numero deux de la police burundaise est l’un des quatre dignitaries du regime de Bujumbura qui viennet d’etre frappes par les sanctions de l’Union Europeene (pas de visas de voyage, gel d’avoirs qu’ils auraient en Europe).
      (Voir Reuters).

    • Amede

      Ninde wumvise yavuze ko ari Peter? Iyo ubuze ico uvuga urakaziba.

    • KABADUGARITSE

      A lire certains commentaires de nos internautes, je trouve qu’il y a des personnes qui devraient être bannies de la toile.-

      • Jamahaar

        @KABADUGARITSE, la toile est un forum libre si tu ne le savais pas encore.Ce n’est pas comme Nyabusorongo, Radio REMA ou la RTNB.Parce que des internautes ecrivent des commentaires qui ne te plaisent pas il faut les exclure du debat pour que seule ta  » verite » circule pour intoxiquer le monde?Heureusement que les responsibles de la toile ne pensent pas comme toi et sont plus tolerants et epris par la liberte d’expression et du debat contradictoire.

  4. soleil2010vugukuri

    Qu’ils reposent en paix et que Dieu soutienne les familles éprouvées…rien à dire…

  5. gaheto

    abacanyi nkabo bitwaza poltique mukumara abantu,abo ntabo dukeneye kandi ntanico bamariye uburundi.kwitwaza mandat kugira mumare abantu.murabesha ntimuzomara abantu bose un jour muzofatwa.

    • Nzobanzambaze

      Gaheto serait un super enqueteur. Il dit savoir qui a fait le coup.HaHaHa

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 474 users online