Santé

Des chiffres alarmants du paludisme au nord

05/03/2016 Diane Uwimana 0

Le nombre de paludéens va crescendo dans les régions du nord du pays. Des mesures ont été prises pour éradiquer cette épidémie.

« 80 % des patients consultés durant les deux premières semaines de février 2016 souffraient de la malaria », indique le directeur du programme national intégré de lutte contre le paludisme (PNILP), Dr Dionis Nizigiyimana. Il précise que le paludisme fait rage dans les régions du nord : «  la pluviométrie est très abondante, ces derniers jours, et favorise la prolifération des moustiques. Les régions du nord sont plus touchées. »

Les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes sont les plus touchés. A l’hôpital de Ngozi, la pédiatrie enregistre plus de 80 cas d’hospitalisations.

Libérate Manirakiza, chef de service nursing à l’hôpital de Ngozi, indique que le nombre de patients est souvent supérieur à la capacité d’accueil de cet établissement : « Nous sommes quelquefois contraints de les accueillir à deux, voire quatre enfants sur un même lit. »

« Des mesures de prévention en cours »

Le directeur du PNILP fait savoir que la dernière campagne de distribution de moustiquaires imprégnées en 2014 a atteint 94% de la population, mais les résultats sont peu satisfaisants. «  Nous nous demandons si elles ont été utilisées convenablement, les uns les utilisent pour la conservation des denrées alimentaires, d’autres pour la pêche ».

Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida a adopté des stratégies, notamment l’appui des centres de santé et hôpitaux des 18 districts sanitaires les plus affectés dans les provinces de Kirundo, Muyinga, Kayanza et Ngozi. Et de renchérir : « tous ces districts sanitaires ont été appuyés par une équipe de trois personnes dont deux médecins et un technicien médical/laborantin. »

Sensibiliser les gens à l’utilisation adéquate des moustiquaires, hygiène et pulvérisations dans les maisons, telles sont les mesures prises par le PNILP pour réduire cette recrudescence de la malaria.

Des chiffres qui font peur
D’après les données du Bureau Provincial de la Santé (BPS) de Ngozi, plus de 99 000 cas de malaria ont été confirmés dans les districts sanitaires de la province en janvier 2016. Il s’agit notamment du district sanitaire de Kiremba (communes Kiremba, Marangara et Tangara) avec plus de 35300 cas, le district sanitaire de Buye (communes Mwumba, Nyamurenza et Gashikanwa) avec plus de 35000 cas et celui de Ngozi (communes Ngozi, Ruhororo et Busiga) avec plus de 29 200 cas. Pour les trois mois précédents, les chiffres sont aussi alarmants. Les cas confirmés vont crescendo : soit plus de 83 740 cas pour octobre, plus de 87000 cas pour novembre et plus de 90 790 cas pour décembre. Les chiffres étaient à 48650 pour le mois de septembre.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

La confusion

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur La confusion

Après une réunion en toute discrétion dans la capitale kényane entre une délégation du Cnared et l’institution de l’ombudsman burundais Iwacu a révélé qu’un « certain compromis » s’est dégagé sur un bon nombre de points importants. Sans médiateur mandaté (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 247 users online