Sécurité

Des cas d’arrestations et de disparitions dans les camps des réfugiés burundais en Tanzanie.

01/11/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Des cas d’arrestations et de disparitions dans les camps des réfugiés burundais en Tanzanie.
Des cas d’arrestations et de disparitions dans les camps des réfugiés burundais en Tanzanie.
Les réfugiés burundais en Tanzanie, dans un camp de transit.

La coalition burundaise des défenseurs des droits de l’Homme vivant dans les camps des réfugiés se dit inquiète de la vie dont mènent les réfugiés burundais en Tanzanie. Elle demande à l’agence onusienne des droits de l’Homme de leur porter secours.

«Depuis le mois d’octobre, nous enregistrons cinq cas d’arrestations et de disparitions forcées », peut-on lire dans la lettre du 30 octobre, sortie par cette coalition. Dans cette lettre, sont cités Moise Ndayisenga, Eric Ngendakumana, Abraham Sabushimike, Gérard Bihomora et Mandela, disparus après avoir été arrêtés.

Léopold Sharangabo, vice-président de cette coalition, témoigne que les réfugiés burundais en Tanzanie subissent des tortures, des emprisonnements et certains même se voient forcés à retourner dans leur pays natal. D’après lui, ces tortures sont commises par les jeunes partisans du parti au pouvoir, dits ‘’imbonerakure’’, sous l’œil complice de la police tanzanienne.

«Une autre chose qui nous inquiète, c’est la manière dont l’on procède aux recensements», indique Léopold Sharangabo. Il fait savoir que les réfugiés politiques, les défenseurs des droits de l’Homme et les anciens militaires, sont les plus visés dans ces recensements, pour être rapatriés par force.

Ladite coalition révèle qu’elle s’est adressée depuis 2016 au bureau du Haut-commissariat aux réfugiés (HCR), mais en vain. Mais dans un communiqué sorti le 29 dernier, le Haut-commissariat aux réfugiés dit non à la pression de retour exercée sur les réfugiés burundais en Tanzanie.

Il attend avec intérêt la prochaine réunion de la Commission tripartite, en novembre prochain. Une occasion pour débattre de ces préoccupations et chercher des solutions appropriées.

HCR

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

« Doom and gloom ». Cette expression anglaise désigne un sentiment de trouble, de  peur-panique. Après la proclamation des résultats provisoires par la  Ceni, le 25 mai, et leur contestation par le principal parti de l’opposition, le CNL, une psychose  a (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 033 users online