Samedi 24 février 2024

Archives

Des arrestations et perquisitions

28/11/2015 5

Samedi 28 novembre, une dizaine de jeunes a été appréhendée par la police, dans la zone Bwiza, en commune Mukaza.

«Il y avait beaucoup de jeunes et des policiers leur ont intimé l’ordre de se coucher par terre après avoir tiré en l’air à l’aide d’un pistolet », témoigne I.M., un jeune qui a assisté à la scène depuis sa fenêtre. « C’était aux environs de 7h, quand un pick-up de la police est arrivé à la 5ème avenue, n°21, de la zone Bwiza, dans la commune Mukaza, à l’endroit communément appelé « Kw’isupu », indiquent des sources sur place.

Toujours selon I.M., les jeunes en tenue civile, qui étaient avec ces policiers, étaient des Imbonerakure. La même source précise que les jeunes qui viennent de la boîte de nuit « Escotise » ont l’habitude de prendre leur petit déjeuner à cet endroit. « Tous ceux qui étaient là ont été embarqués par la police. »

Concernant les perquisitions dans le quartier Kinindo, elles se sont poursuivies, ce matin. Pou rappel, Domitien Niyonkuru, Commissaire de police dans la Mairie de Bujumbura, a montré hier à la presse plusieurs fusils, grenades et effets militaires découverts à l’avenue Ntwarante.

Dans le quartier INSS, des policiers sont entrés sans mandat de perquisition dans les bureaux du Forsc. Dans un post sur son compte facebook, Vital Nshimirimana, délégué général du Forum pour le renforcement de la société civile (Forsc), demande la protection de ses bureaux et de son staff. « Pas de montage et de destruction s’il vous plaît !» Les activités du Forsc ont été récemment suspendues par la justice burundaise.

Iwacu a essayé de joindre Moïse Nkurunziza, porte-parole adjoint de la police, pour avoir le bilan de ces opérations de perquisition, en vain.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. IGIRANEZA Chretienne

    nimuhinduke mube beranda kandi numube abanyakigongwe nkuko so wanyu arumunyakigongwe icomutifuzako babagirira ntimukigirire abandi, icocose inkoko mugererako abandi niyo muzogerekwa urubanza ucira mwene wanyu nirwonawe uzocirirwa

  2. Ni bafatwe abo babandi badashaka kwemere Abarongozi Abene Gihugu bitoreye

    • IGIRANEZA Chretienne

      ariko uriko uvuga uko ;abantu kirabujijwe kwicarahamwe barenga 2? canke mwicaye hamwe muri aba jeune bisigura ko muri contre mandat ya3? ndumvako ukunda ubutegetsi ariko nugushiramwo ubwenge mukamenyako gutoteza abandi ntanyungu irimwo atari umuvumo!

  3. Honest

    Ce sont des policiers ou des imbonerakure? Si ce sont des imbonerakure c’est très malheureux pour le pays car il n’y a plus que d’imbonerakure. Ni la police, ni l’armée existent. Seuls les imbonerakure existent. Dans ce cas, il faut fuire le pays.

  4. gaheto

    babuze kubafata bose izo nkora bara zirara zirica abantu bakabesha ngo bavuye muma sport.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 716 users online