Dimanche 21 juillet 2024

Société

Débat

08/03/2022 7
Débat

« Dieu fait des miracles. Il paiera vos dettes contractées pour vous procurer ces outils de commerce ! » 
Que suscitent chez vous les paroles prononcées par l’administratrice de la commune Muha lors d’une réunion avec les propriétaires et conducteurs des véhicules à deux roues et trois roues de sa commune désormais interdits d’exercer dans un large périmètre de la ville de Bujumbura ?

Retrouvons-nous pour en débattre sur le forum d’Iwacu.

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. JIGOU MATORE

    C’est difficile de travailler avec un système qui fait des choses contraires à ta conscience, et tu es obligé de marcher avec. On sent qu’elle n’approuve pas la décision de son patron, mais que peut-elle faire vraiment? Démissionner?!! Ce n’est pas fréquent chez les Burundais et elle risquerait d’en payer cher, en termes de persécution et de manque à gagner. Dénoncer l’action du Ministre?! Elle ne peut pas également s’aventurer sur ce terrain.
    Pauvre administratrice, elle a les mains liées.
    Les paroles qu’elle a prononcées sont les paroles de l’impuissance.
    Yesu ni rutungaboro, abari mu marira n’amaganya, babuze ikibatabara. Baca bambaza Rugira vyose.

  2. peter

    c’est malheureux elle etait a court d’argument et devant des gens qui ne voient pas d’issue pour les credits contractes; de plus la vie de leur famille hypothequee elle aurait du parler moins.

  3. Rushubije

    Uwo musitanteri wo ku Muha muramutunga! Ntaco yavuze kitarico. En interprétant son propos, elle voulait tout simplement dire que comme les Romains dans leur temps:  »Alea iacta est ». Traduction: Le sort en est jeté. Autrement dit, le ministre a pris une décision. Elle est irrévocable. Alors, vous conducteurs de taxi-vélos et autres Tuk-Tuk, tournez-vous vers Dieu, priez-le, implorez-le, il exaucera vos prières et tôt ou tard vous pourrez relancer un autre business.

    Ce que l’administratrice n’a pas dit mais qui se déduit de ce qui précède, c’est que comme dans toute chose où l’on demande une chose à Dieu, il faut travailler très dur en faisant comme si Dieu n’existait pas. C’est alors que le miracle se produit.

  4. Jereve

    Ça aurait été plus honnête de la part de l’administratrice si elle avait répondu que son boss le ministre a verrouillé le débat quand il a déclaré que vyanka bikunda cette pilule amère doit passer. A son échelon subalterne, elle n’a plus de compétence ou de marge de manœuvre pour changer la décision venue d’en haut. Ceci est à mon avis une réponse honnête, claire et nette. Mais pourquoi a-t-elle préféré jouer à cache-cache en invoquant des solutions hypothétiques?

  5. Bugabo

    On s’en remet toujours à Dieu pour expliquer nos échecs.
    Des paroles que ne devrait pas prononcer un leader.

    • Alal

      Un sentiment d ‘ impuissance de cette  » pauvre » autorité! Elle même dépassée! Quelle tristesse!!!

    • Yan

      Sans oublier que la volonté de Dieu est normalement inconnue des pauvres humains. A moins que l’humain crée un Dieu à son image pour le faire dire ce qu’il a envie d’entendre.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 3 232 users online