Vendredi 21 juin 2024

Économie

Coup de filet à la Poste

08/07/2017 5

Accusée d’avoir volé une somme de 6.017.420 Fbu au bureau postale de Ruhororo en province de Ngozi, Berthe Niyonzima, un agent de la Régie Nationale des Postes(RNP), a été arrêtée en zone urbaine de Kamenge, ce jeudi 6 juillet.

Benjamin Niyokindi, directeur général de la RNP

Elle ne nie pas ces accusations. «Je n’avais pas l’intention de voler l’argent de la RNP», regrette-t-elle. Elle explique qu’elle avait pris cet argent pour sauver la vie de son mari qui a été enlevé par un groupe de six personnes à la fin de l’année 2015.

Apres cet enlèvement, précise-elle, elle a cherché son époux dans toutes les prisons du pays sans succès. Son mari travaillait à l’Etat-major de l’armée dans le service de communication.

Mme Niyonzima témoigne qu’un groupe de personnes qui lui avait demandé de l’argent pour l’aider à retrouver son mari. «Je leur ai donné plus de 6 millions de Fbu». C’est peu de temps après qu’elle réalise qu’elle a eu affaire à des escrocs et qu’elle s’est fait avoir.

De surcroit, elle a remarqué que le compte bancaire de son mari avait été bloqué par des inconnus. Avant de préciser qu’elle a fui vers le Rwanda pour échapper à la justice.

Elle indique qu’elle est rentrée au pays au mois de juin de cette année après avoir eu des promesses de sa famille qu’elle va rembourser l’argent utilisé. Et elle demande à la RNP de patienter en attendant qu’elle remette l’argent qu’elle a pris illégalement.

Benjamin Niyokindi, directeur général de la RNP rejette les explications fournies par Mme Niyonzima. «Elle n’a jamais avisé aucun responsable de la RNP qu’elle avait des problèmes.» De plus, ajoute-t-il, elle a quitté le pays pour se cacher au Rwanda.

M. Niyokindi fait savoir que la RNP applique désormais la tolérance zéro contre les agents véreux. Il fait savoir que Mme Niyonzima doit rembourser la totalité de l’argent qu’elle a volé. Il précise que ce vol a été constaté le 28 janvier de l’année dernière.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Rurihose

    J ai posté une petite remarque que vous avez refusé de publier pour que le DG RNP m’éclaire,
    Ai je mal lu?
    Il me semble que dans le même journal Iwacu vous aviez dit que l’intrépide Directeur avait attrapé d’autres voleurs au sein de la poste.
    Sévère sanction infligée: (Sic), les fautifs devraient rembourser les montants volés sur leur salaire
    Cher Iwacu, dites moi que j’ai mal lu

  2. « Elle n’a jamais avisé aucun responsable de la RNP qu’elle avait des problèmes. De plus, ajoute-t-il, elle a quitté le pays pour se cacher au Rwanda. » Ceci est une déclaration de trop du DG de la RNP si non la dame n’aurait pas bénéficié de la clémence de son patron pour l’avoir avisé. L’important est que la vérité soit dite.

  3. Wayize

    Comme si la disparition de son mari n’etait pas synonyme avec « assez de trouble », cette femme payera en plus de 6 millions! Qui peut s’aventurer a escroquer une femme qui a perdu un mari dans ses conditions???? Je suspecterai toute ma vie, que ceux qui ont fait disparaitre son mari, sont connectes d’une facaon ou d’une autre a ceux qui sont venus ajouter le drame au drame en lui escroquant les six millions! Pire, la femme a fui vers le Rwanda, d’ou elle est obligee de quitter pour retourner au Burundi pour payer….Elle est nne ici et connait ce pays??? Time will tell….

    • DUCK

      Ni vyiza ko twomuterera amahera, maze akariha poste. Ndontse uko noyaga nawe, nomufasha nkamuha amahera y’okumufasha. Birababaje cane burya kubura umugabo wawe mwashakanye birababaza cane.
      Muri izo condition koko, birashoboka ko baramusahuye.

    • Micombero

      Cette Bandit doit payer l’argent du contribuable.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 2 373 users online