Lundi 12 avril 2021

Environnement

Cibitoke : Au moins 12 orpailleurs tués suite aux éboulements de terrain

09/02/2021 Jackson Bahati Commentaires fermés sur Cibitoke : Au moins 12 orpailleurs tués suite aux éboulements de terrain
Cibitoke : Au moins 12 orpailleurs tués suite aux éboulements de terrain
Les techniques archaïques utilisées par des orpailleurs sont à l’origine des accidents

Les victimes sont localisées dans les communes de Bukinanyana, Murwi et Mabayi. Les pluies diluviennes provoquent des glissements de terrain dans les sites d’extraction d’or.

Trois corps des dernières victimes ont été déterrés dans les décombres du site de Muserege de la colline Myave commune Bukinayana, fin janvier. Selon les témoins, ces orpailleurs ont été surpris à plus au moins 50 mètres de profondeur à la recherche des gisements d’or. Dans cette même commune, on enregistre 5 autres orpailleurs tués par des éboulements de terrain depuis le début de cette année.

Tout proche dans la commune voisine de Murwi sur les collines Gisaba et Rusororo de la zone Buhindo, 4 orpailleurs ont trouvé
la mort à mi-janvier. Les informations collectées sur place font état d’une présence massive ces derniers temps de jeunes désœuvrés sans expérience sur les sites d’extraction d’or.

Selon un ancien orpailleur rencontré sur place, une vingtaine d’orpailleurs ont été grièvement blessés au cours des mêmes circonstances. D’autres informations livrées par certains orpailleurs ont révélé que les dynamites utilisées pour faire sauter les grosses pierres sont à l’origine des cas de blessés graves et même de morts. Les orpailleurs travaillent sans gilets de protection.

L’administration tente de mettre de l’ordre

Devant ces incidents devenus quasiment récurrents, des voix fusent de partout pour essayer d’arrêter ce phénomène. D’après Carême Bizoza, gouverneur de Cibitoke, les orpailleurs doivent impérativement se regrouper dans des associations reconnues par la loi. Il ajoute que les techniques archaïques souvent utilisées par des orpailleurs non regroupés dans les coopératives sont à l’origine de ces incidents. Même son de cloche pour les responsables des coopératives qui appellent les autres orpailleurs qui opèrent de façon isolée de se joindre à eux. « En cas de mort ou de blessé, les victimes sont assurées », précise le président de la coopérative « Dukorerahabona » œuvrant à Mabayi. Du côté des experts, un environnementaliste indique que l’extraction anarchique des minerais d’or peut engendrer des glissements de terrain avec des conséquences fâcheuses sur les écosystèmes. « Les sites des minerais sont souvent dénudés, ce qui peut entraîner des ruissellements et des inondations surtout pendant la période des pluies ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 431 users online