Jeudi 11 août 2022

Politique

Cibitoke/Anniversaire du CNL : Agathon Rwasa dénonce les agressions contre ses partisans

28/06/2022 1
Cibitoke/Anniversaire du CNL : Agathon Rwasa dénonce les agressions contre ses partisans
Pour Agathon Rwasa, le Burundi reconnaît le pluralisme politique

Ce dimanche 26 juin, le CNL a célébré son troisième anniversaire au stade de Rugombo à Cibitoke. Ce parti déplore l’attitude de certains administratifs et membre du parti au pouvoir qui intimident ses militants.

Intimidations, provocations, agressions, incarcérations des militants, telles sont les attitudes dénoncées par le représentant du parti CNL. Dans son mot d’accueil, Ananias Bucumi, représentant de ce parti à Cibitoke a fustigé le comportement de certains membres du parti au pouvoir qui selon lui, perturbent les activités de son parti dans certaines localités.
Il a évoqué notamment le cas d’un militant de la colline Musenyi arrêté et détenu au cachot communal de Rugombo. Motif de son arrestation : avoir mobilisé les partisans d’Agathon Rwasa pour participer aux cérémonies. D’autres militants ont décidé de ne pas participer par peur pour leur sécurité.
Au marché de Rugombo, les produits d’une militante du CNL commerçant de l’huile de palme ont été saisis. « On a profité de son absence, l’accusant d’aller accueillir Agathon Rwasa ».

Dans son discours, le président du parti a dénoncé les agressions contre ses militants à cause de leurs convictions politiques. Il a déploré le comportement qui anime certains responsables administratifs et militants issus du parti au pouvoir.
Pour lui, au lieu de respecter la loi et le pluralisme politique, ils versent dans des actes d’intimidation et de menaces. Il a demandé à ses partisans de faire preuve de retenue face aux provocations.

« Ils gouvernent avec la crainte. Et par la crainte, le développement est impossible. Au lieu de faire face aux problèmes existentiels comme la pénurie du sucre, du carburant et la hausse des prix des produits de premières nécessités, ils empêchent les autres de participer dans des réunions », a dénoncé le leader du CNL.

Agathon Rwasa a rappelé que ce qui sortira le pays du sous-développement est de mettre à profit les compétences de tous les fils et filles du pays sans distinction aucune. Pour lui, le pays appartient à tous les Burundi et c’est à eux de bâtir un avenir meilleur.

Le président du CNL a tenu à remercier le gouverneur de Cibitoke pour son implication afin que les cérémonies aient lieu. « Il s’est levé comme un dirigeant conscient d’un état de droit. Les lois autorisent aux partis politiques de tenir des rassemblements et des réunions ».

Agathon Rwasa a insisté que le parti politique agréé ne demande pas d’autorisation. « Ce que fait un parti est seulement d’informer l’administration. Le problème que nous avons, ce sont des dirigeants qui ne lisent pas les lois et règlements ».

Selon lui, dans certaines communes, des activités de célébration de l’anniversaire du parti CNL sont soit empêchées soient perturbées. « Le 18 juin, le parti CNL devrait tenir les festivités sur le stade de Giharo. L’administration communale leur a informé jeudi, le 16 juin, que le stade sera occupé par les militants du CNDD-FDD pour d’autres activités. Les militants ont opté pour leur permanence communale ».

Le 15 juin, le représentant du CNL a informé le gouverneur de la province de Bujumbura de la célébration du troisième anniversaire du parti dimanche le 26 juin. Dans une lettre, référence N/R531.02/569/2022, Désiré Nsengiyumva, gouverneur de Bujumbura a opposé une fin de non-recevoir.
Il a accusé le représentant provincial de boycotter toutes les activités organisées par l’administration provinciale. Il a parlé notamment des réunions avec les partis politiques, des travaux d’intérêt public et d’autres festivités organisées dans la province. « Je vous demanderais d’abord de corriger tous ces manquements ».

CNL

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Mugisha

    Aucune autorité ne pourrait se saisir de cette question et donner des instructions pour respecter la loi ? Sous d’autres cieux, lorsqu’il y a un problème on l’analyse surtout lorsqu’il est signalé publiquement !
    https://www.lemonde.fr/societe/article/2022/06/28/refus-d-obtemperer-la-defenseure-des-droits-se-saisit-de-trois-dossiers-mettant-en-cause-des-policiers_6132322_3224.html

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 045 users online