Dimanche 21 juillet 2024

Archives

Cankuzo : arrestation de quatre commerçants attaqués par des coupeurs de route à Mishiha

08/07/2013 Commentaires fermés sur Cankuzo : arrestation de quatre commerçants attaqués par des coupeurs de route à Mishiha

Attaqués et dépouillés par des bandits armés ce vendredi 5 juillet à Mishiha en province Cankuzo, le calvaire continue pour  quatre commerçants. Ce samedi, ils ont été arrêtés par la police. Le gouverneur de la province Cankuzo indique que c’est pour des raisons d’enquête.

Chef-lieu de la commune Mishiha ©Iwacu

Dans la matinée de ce dimanche, différentes théories circulaient dans la ville de Cankuzo sur cette arrestation, chacun y allant de ses suppositions.
Et c’est le gouverneur de la province, Berckmans Niragira, qui a levé le voile sur l’affaire, rappelant que les quatre commerçants travaillaient pour un tiers : « Ce dernier nous a signalé que ses travailleurs ont fait de fausses déclarations notamment en ce qui concerne l’argent en leur possession le jour de l’embuscade, beaucoup plus en tout cas que ce qu’ils ont déclaré », souligne-t-il.
Berckmans Niragira précise que ce n’est pas une arrestation à proprement parler mais qu’ils ont été mis dans les mains de la police pour des raisons d’enquête afin de déterminer s’ils ne sont pas les instigateurs de ce vol.

Une embuscade qui aurait mal tourné pour les voleurs

Pour rappel, c’était vendredi 5 juillet 2013 aux environs de 11 heures. Quatre commerçants de vaches, à bord d’une voiture de marque Toyota Corora, sont attaqués par trois hommes armés de fusils et de gourdins. Nous sommes dans la localité de Nyarunkende, commune Mishiha en province Cankuzo. Les malfrats ouvrent le feu sur le véhicule, le conducteur est obligé de s’arrêter. Les coups de gourdins pleuvent. Deux des quatre occupants du véhicule sont blessés. Après leur forfaiture, les bandits prennent la fuite avec une cagnotte de 11 millions de Fbu et 842.000 shillings tanzaniens.
Arrivés sur la colline Rumaci, ils se permettent une pause pour se partager le butin. La police étant alertée, les malfrats sont encerclés et commence l’échange de tirs. Deux voleurs, Josias Munana, ancien pensionnaire de la prison de Ruyigi condamné pour vol à mains armés sur cette même route, et Méthode Nsengiyumva sont tués sur le champ. Un autre réussit à s’enfuir. L’argent volé est saisi ainsi qu’un fusil de type kalachnikov.

En tout cas, la population de Cankuzo croyait que ce phénomène avait disparu. Mais l’incident de vendredi démontre le contraire. Toutefois, elle salue la rapidité avec laquelle la police est intervenue. Le gouverneur de la province indique que la sécurité sera renforcée surtout les jours de marché : «Mais la coopération de la population est indispensable pour dénoncer toute chose suspecte», souligne-t-il.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 3 213 users online