Mardi 06 décembre 2022

Politique

Bwambarangwe : célébration de l’anniversaire du CNL annulée, le député Bizimungu du CNL indigné

16/05/2022 2
Bwambarangwe : célébration de l’anniversaire du CNL annulée, le député Bizimungu du CNL indigné
Simon Bizimungu : "Si nous n'obtenons pas gain de cause, nous allons saisir les instances supérieures habilitées à trancher"

Dans le cadre de la célébration du 3ème anniversaire de l’agrément du parti CNL, son président dans la commune de Bwambarangwe, dans la province de Kirundo, via une correspondance datée du 10 mai, a informé l’administrateur communal de la tenue de ces festivités au niveau communal. Une requête que le concerné a répondu par un « non catégorique ».
Comme motif de son refus : « Derrière cette célébration, il se cache une forme de propagande », a-t-il justifié. Lequel ne s’est pas empêché de leur rappeler que par ailleurs, « nous sommes au mois de mai ». Une façon, sans doute, à peine voilée, de rappeler que pour un anniversaire qui se fête en février, le délai imparti pour sa célébration, a peut-être expiré.

Cette décision de l’administrateur de Bwambarangwe a surpris, Simon Bizimungu, député et secrétaire général du parti CNL. Il déplore le même problème : « Il y a cette incapacité de certains administratifs à la base du Cndd-Fdd à se défaire de leur casquette politique, ainsi faire le distinguo entre les intérêts de leur parti politique et ceux de la population qu’ils sont censés servir ».

Et contrairement à ce que brandit cette autorité, M. Bizimungu trouve que cette décision a été motivée par des velléités politiques. Plus étonnant selon lui, cette propension de toujours faire fi sciemment de ce qui est prévu par la loi lorsqu’il s’agit de s’attirer les bonnes grâces de leurs supérieurs hiérarchiques. « Si le parti politique est agréé, il est de son droit d’organiser comme bon le semble ses activités. Ce, dans le strict respect de loi ».

De quoi laisser entendre que si l’administration est avisée que l’activité n’est pas de nature à perturber l’ordre public, l’administrateur communal ne devrait en principe que donner son accord.

Pour le moment, ce député de l’opposition, indique que les instances de leur parti au niveau provincial ont déjà saisi le gouverneur afin qu’il statue sur le cas. « Si nous n’obtenons pas gain de cause, nous allons saisir les organes supérieurs habilités à trancher », conclut-il.
Célébré le 20 février au niveau national, cet anniversaire devrait avoir lieu le 22 mai à Bwambarangwe.

CNL

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Stan Siyomana

    1. Vous écrivez:« « Derrière cette célébration, il se cache une forme de propagande », a-t-il justifié. »
    D’un côté, c’est quand même étonnant que ce parti veulle célébrer son anniverssaire au niveau communal plus de trois mois après la date du 20 février (à moins qu’il s’agit tout simplement de la tendance burundaise de ne pas respecter le calendrier).
    D’autre part ces cérémonies où (dans plusieures communes) des centaines de jeunes burundais adhèrent aujourd’hui au parti au pouvoir ne pourraient pas avoir lieu sans qu’il y ait une certaine propagande.

    • Stan Siyomana

      Il y a quelques jours, la RTNB (sur http://www.youtube.com) montrait ce beau spéctacle où (sur quelques collines des provinces de Kirundo? ou de Muyinga?) des dizaines de jeunes des partis CNDD-FDD, CNL, UPRONA (et UPD-Zigamibanga je crois) se sont groupés en une coopérative qui fait de la pisciculture (élevage de poissons) et apiculture (élevage d’abeilles).

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Vaciller mais avancer

Pour un journaliste, savoir que son travail est accessible à ses auditeurs, ses lecteurs ou téléspectateurs est très important. Pendant plus de cinq ans, on nous lisait comme par effraction. Pour rappel, depuis le 10 octobre 2017, les lecteurs d’Iwacu (…)

Online Users

Total 2 014 users online