Société

Burundi : 3,6 millions de personnes ont besoin d’une aide

20/02/2018 Egide Nikiza 6

Le Burundi a besoin de 141,8 millions USD pour assister 2,4 millions de personnes les plus vulnérables. C’est ce qui ressort du

A gauche, Garry Conille, coordonnateur résident des Nations unies au Burundi.

lancement, ce lundi 19 février à Bujumbura, du plan de réponse humanitaire 2018. Ce document a été préparé par la «communauté humanitaire de manière participative et exhaustive », en consultation avec les autorités du Burundi.

D’après Garry Conille, coordonnateur résident des Nations unies au Burundi, c’est 3,6 millions de personnes qui sont dans le besoin. Cependant, souligne-t-il, 2,4 millions d’entre elles sont dans une situation précaire.

Il parle de l’urgence d’une aide notamment à l’endroit des déplacées, de la réintégration des rapatriés, de leur accès aux services sociaux de base, etc.

M. Conille assure que le ciblage a été élaboré sur base d’une analyse des besoins, suivant les indicateurs spécifique de chaque groupe. Ce n’est pas tout, des capacités opérationnelles des partenaires et l’accessibilité aux bénéficiaires ont été également prises en considération.
Signalons que ce plan intègre des réfugiés congolais établis au Burundi.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Gacece

    @Rurihose
    Si tu me dis qui sont mes patrons, je pourrai leur demander. Mais je crois que le gouvernement ferait mieux de laisser le privé s’occuper de l’importation de ces engrais. Comme cela toute personne qui en a besoin saurait où aller en chercher.

  2. Jereve

    Il est temps de mettre en doute cette déclaration d’un haut responsable “nous préférons la pauvreté dans la dignité”. Nous avons réussi à être pauvres; pour la dignité, il faut chercher ailleurs. Car avec plus d’un tiers de la population en attente d’une aide alimentaire et autre, qui oserait dire qu’il en est fier?

  3. Rurihose

    Gacece baza tes patrons ko dans 3 communes que je connais bien (Muramvya, Mbuye et Bukeye) badasaba avance pour la quantité qu’un citoyen doit acheter 2 mois avant la saison culturale.
    Uce utubwira quand l’engrais a été distribué pour la saison B. Abifitiye engrais bamaze 2 semaines bateye. Merçi.
    Warm greetings Gacece

  4. Gacece

    Qui est-ce qui accepte de payer pour des produits qu’il n’a pas encore reçus?

    On peut peut-être vous demander une avance, mais de là à payer le tout à l’avance? Et vous avez accepté? Ne croyez-vous pas que c’est aussi un peu de votre faute?

    “ Trust, but verify! »
    – Proverbe russe

    Traduction libre : « Ayez confiance, mais vérifiez! »

    Chez nous on dit : « Igíti nríkigukóra mu jîsho kabiri. »

    Mais… je vais être égal à moi-même : vous avez inventé cette histoire! Ou sinon vous venez de donner un scoop à Iwacu pour qu’ils aillent « éclaircir » cette situation.

  5. Rurihose

    Je suis un citoyen de Bukeye.
    La commune nous a demandé de payer les engrais 3 mois avant.
    Cela fait plus de 2 semaines que les gens ont semé le haricot.
    Hier à la commune, on m’a dit d’attendre la semaine prochaine
    Wombariza ga Gacece?
    Qui a volé notre argent?
    Et vous vous éto nez pourquoi les gens meurent de faim?
    Raison: Cette corruption, cette gabegie qui gangrène le pays

  6. Rurihose

    Nous avins le même climat que le Rwanda, la même superficie et les mêmes sols.
    Pourquoi diantre les Barundi meurent de faim et les Rwandais sont rassassisiés?
    Expliquez nous Gacece ou Ayubu?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 323 users online