EN

Politique

Bujumbura tacle le rapport de Guterres

10/02/2018 Hervé Mugisha 1

Les militants et sympathisants du parti au pouvoir ont manifesté dans la capitale, ce samedi 10 février. Estimés à plus de 3 mille, ils ont dénoncé le dernier rapport d’Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, qui sera présenté au Conseil de sécurité le 26 février.

« Nous dénonçons avec la plus grande fermeté les mensonges et calomnies de ce rapport dont les seules visées ne sont que de torpiller le processus d’enrôlement en cours pour la campagne référendaire et de faire retomber le Burundi dans les affres des divisions  ethniques», pouvait-on entendre.

Des slogans qui ont redoublé de virulence au niveau de l’ambassade du royaume de la Belgique. « Nous savons que ce n’est pas Guterres qui a produit ce rapport, c’est plutôt les ennemis de la démocratie, ceux-là même qui avec la Belgique ont perpétré, le 13 mai 2015 le coup d’état raté. Honte à eux ! Cette fois-ci, nous ne nous laisserons pas faire !»
Ramadhan Nkurikiye, conseiller principal du maire de la ville, a appelé la population à redoubler de vigilance. « Qu’on soit sur nos gardes. Cette campagne n’a d’autre objectif que de détourner notre attention afin qu’on ne se fasse pas enrôler pour le referendum de la Constitution ».

Cette marche-manifestation a également servi de tribune pour s’inscrire en faux contre les propos du représentant du Haut-commissariat pour les réfugiés en Afrique. Térence Ntahiraja, assistant permanent du ministre de l’Intérieur, a fustigé sa prévision selon laquelle plus de 50.ooo Burundais devraient fuir le pays au cours de 2018. «Qu’il se détrompe. Ce sont des prédictions loin de coller à la réalité. Plutôt, il devrait penser comment rapatrier les 40.000 Burundais qui se sont faits inscrire afin de retourner au bercail ».

Cette marche-manifestation s’est clôturée en entonnant l’hymne national.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Yohane Mutama

    Pourqoui mobiliser des gens tous les weekend au lieu de passer sous silence ces rapports que Bujumbura qualifie de mensongers? Au lieu de faire perdre du temps a nos compatriotes, le parti au pouvoir devrait revoir sa copie et rectifier le tir avant de faire sombrer le navire dont ils ont la charge.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un recensement polémique

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un recensement polémique

Il est sous les feux de critiques, accusé de tout et de son contraire. Le recensement des fonctionnaires en cours est attaqué sur le fond et la forme. Ces derniers estiment que les questions sont trop nombreuses et manquent d’objectivité. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 350 users online