Vendredi 07 octobre 2022

International

Bujumbura prêt à voter pour la candidate rwandaise à l’OIF à condition…

22/06/2018 Commentaires fermés sur Bujumbura prêt à voter pour la candidate rwandaise à l’OIF à condition…
Bujumbura prêt à voter pour la candidate rwandaise à l’OIF à condition…
Philippe Nzobonariba (2ème de gauche à droite) : «Le Burundi n’a pas encore reçu cette lettre»

«Au cas où Kigali aurait sollicité le soutien du Burundi, cela dénoterait de sa prise de conscience de l’importance  de son voisin», a déclaré Philippe Nzobonariba, porte-parole du gouvernement.

C’était ce vendredi 22 juin lors d’une émission publique des porte-paroles des institutions. Il s’exprimait par rapport à une lettre de demande de soutien de la candidature de la cheffe de la diplomatie rwandaise, Louise Mushikiwabo,  au poste de secrétaire général de l’OIF que Kigali aurait adressé au président Nkurunziza.

«Le Burundi n’a pas encore reçu cette lettre», a-t-il indiqué. Cependant, il  a tenu à souligner que «si Kigali a demandé ce soutien, c’est qu’il reconnaît avoir été induit en erreur».

D’après lui, les relations entre le Rwanda et le Burundi ont toujours  été au beau fixe : «Ce sont les colons qui ont instrumentalisé le Rwanda pour déstabiliser le Burundi en vue d’atteindre leurs intérêts».

Pour ce Secrétaire général du gouvernement, «le Burundi ne peut donc pas refuser son soutien au Rwanda». Cependant, il l’appelle à ‘‘reconnaitre au préalable le préjudice qu’il a fait subir aux Burundais et à demander pardon’’.

Réagissant sur twitter, Olivier Nduhungirehe, ministre d’Etat au ministère des Affaires étrangères du Rwanda, soutient que la  «lettre a été transmise le 5 juin et bien reçue par le gouvernement burundais.»

L’élection du Secrétaire général de l’OIF aura lieu pendant le sommet du 11 au 12 octobre à Erevan en Arménie. Pour rappel, les relations sont tendues entre le Rwanda et le Burundi depuis 2015.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 833 users online