Lundi 27 juin 2022

Société

Bubanza : Des indemnités non payées

11/08/2021 1
Bubanza : Des indemnités non payées
La chambre collectrice d’eau située dans la propriété des plaignants à Nyenkarange II

Dans le secteur Nyenkarange II, colline Mubuga, de la commune Rugazi, deux familles demandent d’être indemnisées. Elles accusent la Regideso d’avoir construit une chambre collectrice d’eau dans leur propriété sans les consulter.

Au début de la semaine dernière, des hauts cadres de la Regideso ont effectué une descente dans la province de Bubanza sur la colline Mubuga. Accompagnées de leurs enfants, deux femmes du secteur Nyenkarange II ont révélé que la Regideso ne les a pas indemnisées. « Nous les avons vus venir. Ils ont entamé à construire un château d’eau dans notre propriété sans nous consulter. Et nous n’avons rien perçu comme indemnité ».

Pire encore, elles affirment que les ouvriers de la Regideso ont endommagé leurs cultures lors de la construction de ces châteaux d’eau. Ce que confirment les voisins présents à cet endroit.

Ces familles demandent à la Regideso de leur donner un robinet en attendant les indemnités pour les constructions érigées sur leur propriété sans leur aval. Ces femmes appellent les organes habilités de plaider pour leur cause.

Interrogé à ce sujet, Dr Ir Major Jean-Albert Manirambona, directeur général de la Regideso dit ignorer ce dossier et que c’est une question qu’il faut plutôt poser au directeur de l’eau Innocent Nkurunziza.

Devant les journalistes, ce dernier n’a pas nié les faits encore moins l’existence des indemnités non payées. Il a fait savoir cependant qu’il attendait faire le décompte des bénéficiaires de ces indemnités.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Nkebukiye

    « Interrogé à ce sujet, Dr Ir Major Jean-Albert Manirambona, directeur général de la Regideso dit ignorer ce dossier et que c’est une question qu’il faut plutôt poser au directeur de l’eau Innocent Nkurunziza ».
    Pas de réunions de services pour faire le point régulièrement sur les problèmes rencontrés, les dossiers en suspens,…les solutions envisagées ?
    On comprend mieux le président quand il dit ko batamufasha neza gutwara. Heureusement que les Barundi sont patients malgré les différents soucis administratifs.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 658 users online