Samedi 28 janvier 2023

International

Bientôt un chemin de fer pour relier les pays de la sous région

21/07/2016 10

La banque chinoise Exim a octroyé ce mercredi 20 juillet un prêt de 7,6 milliards de dollars à la Tanzanie pour la construction d’un chemin de fer. Objectif : faciliter et booster les relations commerciales entre la Tanzanie et ses pays voisins enclavés dont le Burundi.

Le président Magufuli avec le patron de la banque Exim Liu Liang
Le président Magufuli avec le patron de la banque Exim Liu Liang

La présidence tanzanienne confirme ce prêt obtenu auprès de la banque chinoise Exim. « La Tanzanie veut moderniser ses chemins de fer et les routes délabrées pour servir la croissance économique au cœur de l’Afrique de l’Est», peut-on lire dans un communiqué sorti par le bureau du président de la République Unie de Tanzanie, Dr John Magufuli sorti.

Le même communiqué précise que cette ligne d’une longueur totale de 2.190 km permettra l’amélioration des échanges commerciaux entre les pays de la sous-région « Ce chemin de fer va favoriser les exportations et le transport des marchandises entre la Tanzanie et ses voisins dont le Burundi, le Rwanda, l’Ouganda et la RDC».

Les travaux de construction de cette artère commerciale entre ce pays de l’Afrique de l’est et ses voisins débutent l’année prochaine. Il s’agit des lignes : Dar es-Salaam–Tabora–Isaka–Mwanza, Tabora–Mpanda–Kalemela et Tabora–Uvinza–Kigoma et Isaka–Keza – Musongati au Burundi.

En attendant, le Burundi veut réhabiliter la RN1

L’Assemblée nationale a adopté ce mercredi 16 juillet, un projet de loi portant ratification de l’accord de financement entre le gouvernement burundais et l’IDA (Association internationale de développement). Ce projet de loi prévoit le financement de 25 millions de dollars américains pour contribuer à la réhabilitation des infrastructures de transports et urbaines. Les infrastructures concernées sont celles qui ont été endommagées par les pluies diluviennes.

Selon Jean Bosco Ntunzwenimana, ministre des Transports, des Travaux publics et de l’Equipement, la RN1 va être réhabilitée en premier parce que cette dernière est beaucoup utilisée pour les échanges commerciaux. D’après lui, les études relatives à la reconstruction de cet axe selon les normes de la Communauté Est Africaine ont été déjà faites.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Bob Mwami

    Si cela est vrai pour le tronçon Tabora-Uvinza-Kigoma, c’est une bonne nouvelle pour le Burundi qui va gagner sur le cout du transport Dar es Salam – Bujumbura. La voie combinée rail-lac Dar-es Salam – Kigoma-Bujumbura est nettement moins chère que la route Dar es Salam – Kobero- Bujumbura du Corridor Central.
    Les professionnels de ce secteur (importateurs, transitaires,…) le savent bien. Il y a lieu d’économiser entre 1.500 et 2.000$US par conteneur si on utilise la voie rail-lac.

  2. Courage

    Au Burundi si « les chefs » ne reçoivent pas 10% du budget prévu pour ce projet pour leur poche , on ne construira pas le chemin de fer au Burundi.

    • OYA

      Si c’est vrai ce serait déjà une évolution positive !!! La route Gitega-Ngozi a été financée plusieurs fois, les chefs de l’époque (Buyoya & cie) ont tout mangé. Maintenant la route nous l’avons, peu importe ce qu’on a mangé dessus.

  3. ndasubiramwo

    iyo troncon ya musongati ntirimwo reka guswaganya

    • Murundi

      Ntuzi ico uri kuvuga, raba amakuru gasanga uzi icongereza, kuri http://www.newsnow.co.uk/h/World+News/Africa/Burundi, hama urabona kwo ivyo banditse kw’arivyo. Kirazira kuvuga ivyo utazi, bica vyerekana ubujiji bwawe. It is not good to comment on what you do not know, for it would expose your luck of judgement.

      • Goyigoyi

        Wewe Murundi, ehe sha vuga ikirundi nyene kuko icongereza ni umwana w’uwundi. Uti « luck of judgement ». luck ni ukuvuga igihamana. Ngira washatse kwandika « lack ».
        Nakebura gusa.

    • Murundi

      Raba ngaha gasanga uzi icongereza.
      HomeNews
      NEWS

      Exim Bank of China finances reconstruction of Tanzania’s central railwayThe Exim Bank of China agreed to lend Tanzania $7.6 billion to finance the standard gauge railway from Dar es Salaam to the Burundi border.

      The line will link the country to landlocked neighbours Burundi, Rwanda and Uganda.

      According to a government statement issued Thursday, the money is enough to construct 2,190 kilometre central railway line.

      “We have a positive view on the central railway project; we see it as a good project and we will give the cooperation needed and deliver within set schedules” said Liu Liang the bank’s president.

      ****The railway line will run from Dar es Salaam – Tabora –Isaka – Mwanza, Tabora-Mpanda-Kalemela, Tabora-Uvinza-Kigoma and Isaka-Keza-Musongati, Burundi.****

      • pajo

        Basindimuja nirwo bapfuye.bavanga vyose na politique iciswe iterambere rikozwe nabandi ntibibaho,even if That railway will be over,they will never agree.ningorane ikomeye sinzi ingorane bafise

        • Stan Siyomana

          @Pajo: « Even if that railway will be over, they will never agree. »
          A ce que je sache,Basindumuja s’opposent a la DICTATURE DU 3 EME MANDAT PRESIDENTIEL AU BURUNDI et cela est un probleme politique qui ne va pas etre resolu par la construction de je ne sais quel chemin de fer ou quelque autre infrastructure comme la route RN1.

        • Kayo

          Nibareke dukore

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 889 users online