Mardi 04 octobre 2022

Économie

AUF pour l’employabilité des jeunes au Burundi

14/03/2022 Commentaires fermés sur AUF pour l’employabilité des jeunes au Burundi
AUF pour l’employabilité des jeunes au Burundi
La directrice régionale de l’AUF Aissatu Sy-Wonyu promet la création des centres d’employabilité des jeunes au Burundi

Dans une conférence de presse tenue ce jeudi 10 mars, la directrice régionale pour l’Afrique centrale et des Grands-Lacs de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a annoncé que cette organisation prévoit la création des centres d’employabilité des jeunes au Burundi avec un accent sur entrepreneuriat.

Selon Aissatu Sy-Wonyu, directrice chargée de l’Afrique centrale et des Grands lacs, l’AUF compte ouvrir dans ses bureaux au Burundi un centre d’employabilité moderne ayant des outils technologiques, des locaux forts et de la possibilité d’être connecté à l’ensemble de l’AUF.

« L’objectif est d’aider les étudiants à mieux construire leurs projets professionnels, à préparer leur insertion dans le monde du travail à la fin de leurs études, d’une façon pratique et pragmatique. L’idée est de doter aux étudiants des connaissances susceptibles pour la recherche de l’emploi », souligne-t-elle.

Avec ces innovations, l’étudiant pourra avoir des réponses à un certain nombre de questions relatives à l’employabilité une fois admis dans le centre : « Nous pourrons l’aider à améliorer son CV et à mieux rédiger sa lettre de motivation pour attirer l’attention de l’employeur ».

Pour la directrice régionale de l’AUF, les étudiants vont apprendre à utiliser des outils informatiques et leurs connaissances seront sanctionnées par des certificats.

Et de reconnaître que les étudiants burundais terminent leurs études avec un certain niveau de connaissance. Pour elle, le problème est de pouvoir transformer leur savoir en savoir-faire utile à l’employeur.

Pour désengorger le centre pilote, l’AUF va proposer aux universités d’ouvrir des centres chez eux pour absorber tous les étudiants qui auraient besoin de suivre ces formations. Et de préciser que les programmes devront être identiques à celles offertes dans les autres centres de la sous-région.

« Dans les centres, on va faire la promotion de l’entrepreneuriat, identifier les étudiants qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat pour qu’ils puissent se donner de l’emploi », renchérit Mme Aissatu.

Dans ce cadre de l’entrepreneuriat, elle précise que l’AUF travaillera avec d’autres entrepreneurs, des associations d’entrepreneurs et des ONG travaillant sur l’entrepreneuriat féminin et des jeunes, l’Office burundais de l’emploi pour que toutes les opportunités soient présentées à l’étudiant.

Selon lui, les formations dans le centre d’employabilité sont gratuites. Et de souligner que ces formations concernent les étudiants finalistes, donc ceux de Bac III et Master II des universités burundaises partenaires de l’AUF.

AUF

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 166 users online