Dimanche 03 décembre 2023

Culture

Au Coin du feu avec Jean-Marie Jabo

22/10/2023 1
Au Coin du feu avec Jean-Marie Jabo

Dans le Burundi traditionnel, le soir, au coin du feu, la famille réunie discutait librement. Tout le monde avait droit à la parole et chacun laissait parler son cœur. C’était l’heure des grandes et des petites histoires. Des vérités subtiles ou crues. L’occasion pour les anciens d’enseigner, l’air de rien, la sagesse ancestrale. Mais au coin du feu, les jeunes s’interrogeaient, contestaient, car tout le monde avait droit à la parole. Désormais, toutes les semaines, Iwacu renoue avec la tradition et transmettra, sans filtre, la parole longue ou lapidaire reçue au coin du feu. Cette semaine, au coin du feu, Jean-Marie Jabo.

Votre principale qualité ?

Savoir céder et en avoir le courage

Votre principal défaut ?

L’impatience

La qualité que vous préférez chez les autres ?

L’empathie

Le défaut que vous ne supportez pas chez les autres ?

L’hypocrisie

La femme que vous admirez le plus ?

Celle qui sait pardonner.

L’homme que vous admirez le plus ?

L’homme intègre

Votre plus beau souvenir ?

La première rencontre avec ma femme

Votre plus triste souvenir ?

La mort de Bob Marley

Quel serait votre plus grand malheur ?

Mourir loin des miens

Vous avez vécu au Burundi, selon vous, quel est le plus haut fait de l’histoire burundaise ?

Un jeudi 3 septembre 1987 à 5h du matin, je suis à l’antenne, j’anime « réveil en musique », Buyoya renverse Bagaza.

Selon vous, la plus belle date de l’histoire burundaise ?

Le 5 février 1991, l’adoption de la charte de l’unité nationale

Vous avez presté de nombreuses années à la RTNB, quels bons souvenirs gardez-vous de cette période ?

Famille unie des pro des médias se soutenant mutuellement sans casquette politique

Quels sont les personnalités qui vous ont marqué à la RTNB ?

La liste est longue mais la crème des crèmes c’était mon commandant et mentor Antoine Ntamikevyo.

Quel est votre plus triste souvenir de cette période ?

Apprendre la mort du président Ndadaye. Je suis en transit à Douala en route pour une formation à Africa N°1 à Libreville au Gabon

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut se lancer dans la radio ?

Avoir du « feeling » dans ce que tu fais et éviter de tomber dans le fonctionnariat

Quel est le plat typiquement burundais que vous avez aimé ?

Le « buswage », lenga lenga et bien sûr le « mukeke »

Votre lieu préféré au Burundi ?

Les bords du lac Tanganyika

Le pays où vous aimeriez vivre ?

Ici chez moi, au Rwanda

Le voyage que vous aimeriez faire ?

Voyager ? Visiter votre salle de rédaction le matin pendant votre conférence

Votre rêve de bonheur ?

Voir grandir mes petits-enfants

Votre auteur préféré ?

Robert Ludlum

Votre chanteur préféré ?

Stevie Wonder

Votre chanson préférée ?

« Moi je t’aime de Julio Iglesias. » Chanson « comestible » pour toutes les générations

Croyez-vous à la bonté humaine ?

Bonté humaine ? Oui et souvent mais sans certitude

Pensez-vous à la mort ?

La nuit quand tout est silencieux

Si vous rencontrez Dieu, que lui direz-vous ?

Si c’est lui que j’ai toujours adoré…

Et comment éviter la mort?
Et je doute de la réponse à ma deuxième question.

Propos recueillis par Antoine Kaburahe

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Ndiho

    Bonjour Monsieur Kaburahe. Cette « bio express » de l’auteur manque d’informations essentielles sur lui. Oui il est né à Bujumbura, mais où exactement ? (À Bwiza? à Ngagara? Etc.). Où a-t-il fait sa scolarité primaire et secondaire? A-t-il fait des études universitaires ? Si oui, A l’université du Burundi? Dans quelle faculté ?
    Est-ce que vous les lui avez demandées et il a refusé de vous les donner ?
    Merci de vos réponses….

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Bio express

Jean-Marie Jabo dit qu’il est né à Bujumbura « un jour de Saint-Valentin », le 14 février 1962. Il a travaillé pendant 13 ans à la RTNB comme animateur. Il est rentré en 1994 au Rwanda et travaille aujourd'hui consultant média régional & international. Il est père de deux filles et grand-père de trois « jolies petites filles », dit-il.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Ndiho

    Bonjour Monsieur Kaburahe. Cette « bio express » de l’auteur manque d’informations essentielles sur lui. Oui il est né à Bujumbura, mais où exactement ? (À Bwiza? à Ngagara? Etc.). Où a-t-il fait sa scolarité primaire et secondaire? A-t-il fait des études universitaires ? Si oui, A l’université du Burundi? Dans quelle faculté ?
    Est-ce que vous les lui avez demandées et il a refusé de vous les donner ?
    Merci de vos réponses….

Editorial de la semaine

« Dieu n’a pas de prix »

Ils sont appelés ou s’autoproclament « Pasteur », « Berger’’, ’’Guide’’, ’’Prophète’’, ’’Commandeur’’, ’’Bishop’’, ’’Apôtre’’, … Ce sont des hommes et des femmes à la tête des Églises chrétiennes censées représenter la lumière du monde, le sel de la terre. C’est du moins (…)

Online Users

Total 1 847 users online