Mercredi 24 juillet 2024

Politique

Assassinat d’Ernest Manirumva : « Que la Cour suprême prenne ses responsabilités »

09/04/2017 2
Ernest Manirumva, ancien vice-président de l’Olucome, assassiné dans  la nuit du 8 au 9 avril 2009
Ernest Manirumva, ancien vice-président de l’Olucome, assassiné dans la nuit du 8 au 9 avril 2009

Huit ans après l’assassinat du vice-président de l’Olucome, la vérité sur le mobile de son assassinat et ses auteurs ne sont pas encore connus.

« Les auteurs se cacheraient dans la hiérarchie de la police et téléguideraient la justice burundaise », lit-on dans un communiqué signé Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome. Ce dernier fait savoir que les OSC locales et internationales mobilisées dans la campagne « Justice pour Ernest Manirumva » se souviennent, dans la douleur et la tristesse, de cet acte ignoble survenu dans la nuit du 8 au 9 avril 2009.

A cette occasion de la commémoration de l’assassinat de cet illustre défenseur de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption au Burundi, l’Olucome recommande à la Cour suprême de prendre ses responsabilités. Il martèle que les enquêtes doivent être reprises et étendues à tous les éléments de preuve. Au cas contraire l’Olucome menace de saisir la Cour de justice de l’Afrique de l’Est.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. alexis

    Ivy’u Burundi ni hatari: Hariho Abami bishwe atawuramenya uwabishe n’ico bazize; hariho Rwagasore, Ndadaye, Ntaryamira, le Nonce apostolique ntiriwe ndavuga, abishwa en 1972 bose ;1985;1993, 1996 et 1998; 2014 et 2016 etc…Abo bose ntawuramenya ababishe!

    Mwibaza ko Manirumva ariwe bazihutira gushira ahabona abamwishe? Je doute fort!

    • Harerimana pacifique

      Bihebe bitebuke,hazogera bashike igihe who bose bazomenya ababishe. Abarundi ndabona mumaze kwihebura. Ubutungane ntakiri bizoteba bushike, sho nabo buyoya yamariye mumadege ngo indege yakoreshe ngo ntawuzi uko vyagenze bizoteba bishirwe ahabona. Kusenga IMANA izobikora UBURUNDI kugira amahoro. Dufuye gukuraho mujeri agitovye,ibintu bizogenda neza.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 530 users online