Santé

VIH Sida : les médias ont aussi un rôle à jouer

19/11/2015 Martine Nzeyimana 2

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le Sida, un atelier média a été organisé par le Programme Nationale de Lutte contre le Sida(PNLS), jeudi 19 novembre, à la maison de la presse.

Raphaël  Nshimirimana, chargé du service de prévention au PNLS
Raphaël Nshimirimana, chargé du service de prévention au PNLS

Avec un taux de séroprévalence de 1,7% chez les femmes contre 1% chez les hommes et 0,8% chez les jeunes filles de moins de 24ans contre 0,2% chez les jeunes garçons de moins de 24 ans, la population féminine reste la plus infectée par le VIH Sida. Les travailleuses de sexe sont toujours à risque avec un taux de 22,5%.

C’est sous le thème «Mettre fin à l’épidémie du VIH pour contribuer au développement durable» que sera célébrée la journée mondiale de lutte contre le Sida. Malgré des avancés remarquables dans ce combat, les défis demeurent : 23,03% de probabilité de risque de la transmission de la mère à l’enfant (TME), le manque d’implication des organisations confessionnelles, la persistance des barrières culturelles, peu de structures d’encadrement des jeunes, etc.

«Les médias doivent fortement sensibiliser le public sur le VIH. Ils disposent d’un potentiel non négligeable dans l’inculcation de la société», martèle Raphaël Nshimirimana, chargé du service prévention à la PNLS. Et d’ajouter que les professionnels des medias doivent développer des émissions de qualité pour sensibiliser.

Dans un débat houleux qui s’en est suivi, les journalistes présents ont demandé d’être constamment informés sur les nouvelles stratégies de lutte contre le Sida. «Cela peut nous aider à créer des émissions interactives », a suggéré un participant.

Plusieurs activités ont été organisées pour accompagner la célébration de la lutte contre le Sida qui sera célébrée le 1 décembre dans la commune Gitanga à Rutana.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Amurani

    “Avec un taux de séroprévalence de 1,7% chez les femmes contre 1% chez les hommes et 0,8% chez les jeunes filles de moins de 24ans contre 0,2% chez les jeunes garçons de moins de 24 ans, la population féminine reste la plus infectée par le VIH Sida. Les travailleuses de sexe sont toujours à risque avec un taux de 22,5%.”

    Ces statistiques c’est au niveau du Burundi ou c’est au niveau mondial?

  2. turagisangiye

    il faut ajouter ausssi que les jeunes sont aussi les plus touché parce que ils sont hanté par une pauvreté qui devient de plus en plus insuportable et les pousse à faire n’importe quoi pour s’en sortir! il faut donc songer à créer beacoup d’emploie pour donner plus d’occupation aux jeunes et comme ça le temps de contracter le VIH sera réduit

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

410 utilisateurs en ligne