Sécurité

Trois morts à Burambi

Des passages des groupes armés sont signalés dans cette commune

Des passages des groupes armés sont signalés dans cette commune

Un groupe d’hommes armés ont attaqué, aux environs de 22h, la colline Gishiha en commune Burambi, province Rumonge. Selon l’administrateur communal, Adélaïde Nduwimana, trois personnes qui étaient dans un bar de cette colline ont été tuées. Cet administratif souligne que ces malfaiteurs n’ont pas été identifiés. Les enquêtes sont en cours selon elle.

Rappelons que dans la nuit de dimanche 4 avril 2016, la colline Murago de la commune Burambi a été le théâtre d’attaques d’un groupe d’hommes armés. 2 personnes ont été tuées et 4 autres blessées. Selon les témoins, ces groupes armés se sont divisés en petits groupes et ont attaqué simultanément un bar d’un certain Isaac, une position policière et un village de fonctionnaires. C’était aux environs de 19 heures.

  11   Vos commentaires
  1. Bagaza

    Non, je dois dire que les prix que recoivent les ennemis du pays en exile par les colonisateurs en quête de minerais Burundais participent à l’achat de grenades qui endeuillent les populations innocentes Burundais. Merci, je m’excuse d’avoir dit la vérité qui blesse.

  2. Abraham

    Barundi mwese, geza aho, murashize igihugu canyu mugatwengo, kiriko kija aho umwansi ashaka, sengera igihugu canyu kive kuri uwo muvumo kiriko. Uburundi buri kuri fondation idahezagiye rero ni mugisengere kugire kibe delivré. Mana yanje Elohim girire ikigongwe abo bantu bose bariko barica Abana bawe kuko ntibazi ico bakora kw´izina rya Yesu Kristu, Amen

  3. Voila le role de l’argent de RSF qui a ete donne a Mr Kaburahe

    Note de la rédaction

    Monsieur,
    votre argumentaire est pathétique.

    A. Kaburahe

    • Leopold Hakizimana

      Hima, habituellement tu fais de bonnes analyses. Dans ce cas, je ne suis pas d’accord avec toi. Kaburahe, ce n’est pas Maggy. Kaburahe est un journaliste que je respecte. Le fait même d’avoir fait la promotion de ce petit livre sur Ndayahoze Martin mérite mes admiration malgré ce qu’on dit. N’oublie pas, ce n’est pas Un Hima.

      • Hima n’a purement et simplement jamais fait d’analyses. Quel que soit ce qui se passe, il a un mur devant lui et croit qu’il doit toujours lancer le même type de défense quelle que soit la nature des arguments de ceux qu’il n’aime pas. Faire une analyse demande un peu plus d’effort pour mettre en avant l’objectivité, ce qu’il est incapable de faire. Si j’étais Kaburahe, je n’aurais pas perdu mon temps à répondre à ce genre de commentaire.

        Réponse d’ Antoine Kaburahe

        Je ne sais pas ce qui m’a pris!Oui, désolé, j’ai perdu trois précieuses minutes à répondre à cette « analyse ».
        Cela n’arrivera plus. Merci pour le clin d’oeil. AK

        • Bagaza

          Non un journaliste doit affronter la réalité. En effet, les journalistes Burundais ont toujours des solicitations diverses. Aucun journaliste Burundais n’a osé parler des planificateurs et exécutant de son Excellence le Président Ndadaye. Pourtant, ces assassins sont connus de tout le monde et sont souvent représentés par certains d’entre vous comme des Anges. Mr Antoine, vous n’êtes pas seule dans cette entreprise, on aura tout vu au Burundi.

        • Burundikigobe

          Non AK, il faut toujours repondre, même aux Hima Jeremy de ce monde. Si non sans le dialogue il n’y a que des armes qui peut repndre.

        • Meurlsaut

          Ce Mr qui se dit Hima n’a jamais produit aucune analyse convaincante.Toutes ses interventions ne sont que des inepties pour soi-disant défendre le pouvoir dd aux abois.On peut penser que c’est un adepte du pouvoir qui pense lui donner raison en cherchant les coupables là où ils ne sont pas.

          • mahago

            Ce soi-disant Hima a un esprit inculte. Il témoigne de son immaturité rationnelle. Est-ce qu’il a appris le sens du Bien, de la vérité et du bon jugement de tout ce qui entoure l’homme y compris lui-même? En tout cas dans ce monde Dédéen Il y a des hommes bizarres. Il y a des fanatiques du systeme DD qui sont même prêts à descendre en enfer avec leurs leaders utopiques. Comme conseil, de tels gens (hima et les autres) devront refaire leurs études primaries et secondaires quand le moment viendra après s’être débarassé de ce leadership burundais incompétent sur tous les niveaux.

    • Mvuyekure

      Mr. A.Kaburahe ne perds pas ton temps á repondre des telles annêries. Ce type ne sais vraiment ce qu’il dit. Il est hotage des idées de ses leaders en manque de maturité intellectuelle. Donc ce Hima Jeremie ne fait que repeter. Cela devient donc un probleme quand on est pas donné une chance de penser et de faire des analyses sois-même. Je sais cela car quand j’etais petit j’avalai tout ce que disent les plus ageux que moi. Ce qui etait dangereux et intoxique pour moi. Il nous faut toujours le courage de critiquer tout pour mieux comprendre.

    • Ferdinand Texas

      Mr Kaburahe, vous avez raison. Hima devrait quand meme pointer du doigt a d’autres soi-disant activists de la liberte de la presse, autres soi-disant activists de droits de l ‘ homme, autres soi-disant protecteurs de la democratie.

Publicité