Sécurité

Six morts à Bujumbura dont un policier

02-12-2015

Mercredi 2 décembre, quatre cadavres ont été retrouvés dans la zone Cibitoke, commune Ntahagwa, au nord de la capitale.

Les cadavres découverts à Mutakura ©Iwacu

Les cadavres découverts à Mutakura ©Iwacu

Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police, joint par Iwacu, dit que trois ont été découverts, décapités, à Mutakura, à la 13ème avenue. Les habitants indiquent que ces personnes ont été exécutées ailleurs et jetées dans leur quartier. Le quatrième cadavre, un certain Freddy, encadreur à l’ETS Kamenge, a été retrouvé à la 10ème avenue, à Cibitoke.

A Nyakabiga II, commune Mukaza, des policiers en patrouilles nocturnes sont tombés dans une embuscade à la 10ème Avenue, poursuit le porte-parole de la police. Des échanges de tirs ont eu lieu. Bilan : un policier tué et trois autres blessés. Et à Jabe, une personne a été tuée vers 19 h, sur l’avenue de l’Imprimerie.

En dehors de la capitale, Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police signale qu’à Gatumba, commune Mutimbuzi, une grenade a été lancée dans un bistrot d’ ‘’Urugombo’’ (boisson locale fabriquée à partir des bananes). Un certain Fulgence est mort tandis que six autres ont été blessés. Ils sont hospitalisés à l’hôpital militaire de Kamenge.

M.Nkurikiye précise l’auteur de cette attaque est un certain Njombo fraîchement libéré de la prison centrale de Mpimba. Des enquêtes sont déjà lancées pour savoir les motifs de ces assassinats et les auteurs.

  7   Vos commentaires
  1. vyemero

    mbega ibara barundi benewacu ,dupfa iki kubona turiko turamarana muntumbero yokuguma k’ubutegetsi canke kubushikira mubanje gusesa amaraso ya benewanyu ,sigaho,sigaho turi bene mugabo umwe ivyo mwakoze biramaze .ntimugasubire guhendwa ngo musubire kumarana.abahutu n’abatutsi tugume dufatanye munda turengere ba mpema yuzuye atakindi kibaraza ishinga atari kumara benewabo bitebe bitebuke impande zose hari abicanyi ariko kumeza y’ibiganiro niho hari umuti ukomeye wotuma abarundi basangira vyose.

  2. Négociations à Bruxelles, dialogue inclusif au Burundi et /ou en Afrique. Certains exigent même un dialogue sans conditions.
    Quand même un minimum pour un dialogue c’est d’arrêter de tuer ces paisibles citoyens qui pour la plupart ne savent pas interpréter ce prétexte  » la constitution, les Accords d’Arusha etc. »
    Attention, au Burundi, tout est politique, mais il se pourrait que ceux qui pratiquent les crimes rituels bien connus en Afrique profitent de cette confusion pour agir en toute impunité. Pourquoi par exemple arracher un organe à la victime ?

    Pourquoi demander au Burundi d’accepter ce qui n’est acceptable nulle part au monde ? Les USA ou la France ne caressent pas les tueurs.
    « Quatorze morts dans une fusillade en Californie, deux suspects tués »
    Source: http://www.voaafrique.com/content/au-moins-14-morts-dans-une-fusillade-en-californie/3085579.html

  3. JsuisBurundi

    Amaraso ya bantu arahuma, qui s’y vautre s’y noie Nkurunziza maguru ni wewe ubwirwa…
    Tout ce monde bahejeje nabi: Samuel Do, Charles Taylor, Milosevic, Havyarimana, Idi Amin, Saddam Hussein, Ceaucescu, etc.
    Tes meurtres sur fonds d’egoisme primaire presqu’animal, ne resteront pas impunis. Rien ne se perd dans l’univers.

  4. Bagaza

    Sindumuja nibaza ko nabahora babashigikiye bo hanze bagiye kubava inyuma kuko terrorisme iriko igwanywa hose. Natwe abarundi tubarindirnye igishika ngo bakubitwe intahe mu gahanga. Ba Nyangoma bahenzwe ngira nabone bazohava batora agenge kuko politike yoyo yarabananiye. Murakoze

  5. NDAHIMBAWE

    Il est facile de se faire justice en éliminant l’adversaire.
    Mais la justice ainsi obtenue a odeur de cadavre!
    Supprimer l’autre n,est qu’,une victoire médiocre dont l,auteur reste
    un malheureux à plaindre car mort vivant. Choisissons la culture de la vie qui honore tous! La culture antivie n’a jamais été source de bonheur.
    Aliéner l.autre différent c’est se ravaler soi – même!

  6. Murundi

    Aba bishwe bunyamaswa n’abandi benshi bishwe muri buno buryo bugayisha igihugu c’uburundi, tuzokwame twibuka ko ari abana b’igihugu tubuze. Mwebwe rero muharanira ubutegetsi mu Burundi, ari abashigikiye NKURUNZIZA canke abamurwanya, umwe muri mwebwe niwe yakoze iri bara. Murafate akanya ko kwiyumvira kugirango murabe ko atayindi nzira yobashikana kuvyo mwipfuza mutabanje gusesa amaraso.

    • manirabona

      Barundi Bene wacu.
      Ivyo tubona Iburundi bias n’indoto, ntawokwemera ko abantu bapha gutryo, abandi ngo bazinduke Baja kukazi, nkaho umenga ni nkinkoko ibuze imiswi igashishikara kunoba utwo ihambije. Ikibazo ubu uko ndaciyumvira, sico ubutegetzi bubi nkuko benshi babivuga. Ikibazo mukuru ni yo inconscience collective. Mbega ubwenge bwaragiye. Hanuza Imana ibabwire Igikwiye gukorwa. Ntasoni kwama muraba ibiziga ukamenga na bantu Atari abanyu, iyo bava hoze, nako bamuka bose, ce sont des Burundi qui meurent, reveillez vous mureke gusinzira. None abobapha muvyihweje neza bazira iki?

Publicité