International

Sanctions de l’UE contre le Burundi : le couperet ne tient qu’à un fil

15/02/2016 Abbas Mbazumutima 30

L’Union Européenne a annoncé, ce lundi 15 février, à Bruxelles, qu’elle compte prendre des mesures qui devraient se traduire par la suspension de son aide directe au gouvernement. C’est en réponse aux violences prévalant au Burundi. Bruxelles réitère son appel au dialogue avec l’opposition.

Les 28 ministres européens des Affaires étrangères ont été unanimes : «L’UE va adopter les mesures appropriées nécessaires au regard du manque de signaux positifs de la part des autorités burundaises».

Selon des sources diplomatiques, ces mesures devraient être formellement adoptées d’ici fin février. Elles consistent en une «suspension du programme de coopération de l’UE avec les autorités burundaises et de toutes les actions d’assistance ayant pour effet d’alimenter les finances burundaises».

Cependant, le texte adopté, ce lundi, par les 28 ministres européens des Affaires étrangères ne donne pas de détails sur les « mesures » que l’UE compte prendre.

Cette décision fait suite à l’échec des consultations demandées par l’UE. Elles se sont déroulées en décembre à Bruxelles en réaction aux graves violences qui secouent le Burundi.

Par le passé, l’UE a procédé à une suspension de son aide pour atteintes aux droits de l’Homme et à la démocratie à des gouvernements signataires de l’Accord de Cotonou. Il s’agit des pays comme le Zimbabwe, la Guinée et Madagascar.

Une lueur d’espoir

«La pleine participation du gouvernement burundais dans le dialogue inter-burundais, comme exigé par le Conseil de sécurité de l’ONU et l’UA, est essentiel », insiste l’UE.

Ce n’est pas tout comme efforts demandés aux autorités burundaises : «Toute autre avancée vers une désescalade et une ouverture politique seront aussi des signaux positifs très significatifs», précise-t-elle.

Signalons qu’avec l’aide globale de quelque 430 millions d’euros pour la période 2015-2020, l’UE est le premier donateur du Burundi.

Forum des lecteurs d'Iwacu

30 réactions
  1. Stan Siyomana

    @Raphaella
    Le site opendataforafrica.org donne les statistiques pour le PIB ou vous pouvez comparer la Tanzanie et le Burundi.
    La Tanzanie a des ports, des mines, du tourisme et etant L’Enfant cheri des pays scandinaves elle a eu beaucoup d’aide.

  2. remon

    quelles richesses?

  3. GAHUSHI

    Lorsque les Khmers rouges ont envahi le Camboge et procédaient au massacres de la population cambodgienne,ils disaient qu’il suffit d’ituliser sa matière fécale pour fertiliser la terre pour augmenter la production et qu’on ne peut pas envier celui qui utilise l’angrais.on va vers là au Burundi avec des …..

  4. Yves

    Le magazine « the economic scientifique » ? Vous nagez en plein délire …

  5. Léonard

    Monsieur Muhima Mweru, ta dernière question est stupidement posée. Peux tu me dire pourquoi les Congolais à côté sont pauvres? Pour pourquoi les Libyens , Siriens et grecques sont pauvres? Crois tu qu’ ils y a des Burundais qui sont riches, Buyoya et sa clique? Les pays africains ne sont pas pauvres parce qu’ ils n’ ont rien. Ça me fait mal quand tu ne crois pas aux richesses qu’ on a.

  6. Stan Siyomana

    @Leonard: « Le Burundi est maintenant conscient de son potentiel economique, toute l’economie mondiale sur les 25 ans a venir est basee en Afrique centrale… ».
    Vous avez tors pour au moins trois raisons.
    1. Le Burundi reste mal place pour resister aux chocs exterieurs.
    Le cabinet de conseil americain Frontier Strategy Group a fait le classement des pays africains base sur l’indice de resilience aux chocs exterieurs. Le classement prend en compte des criteres tels que LE NIVEAU DE STABILITE POLITIQUE, LE DEGRE DE DIVERSIFICATION DE L’ECONOMIE, LA RICHESSE NATIONALE, LA PRODUCTIVITE ET L’IMPORTANCE DES ECHANGES COMMERCIAUX.
    Les « democraties africaines relativement matures » ont fait mieux que les autres pays d’Afrique subsaharienne grace a un environnement politique solide et un capital humain fort.
    De facon generale, les pays qui occupant le bas du tableau souffrent de l’instabilite politique, d’une mauvaise gouvernance ou sont tres dependants des exportations des matieres premieres… »
    (Voir « Resilience aux chocs exterieurs: Maurice en tete du classement africain ». http://www.lemauricien.com, 12 fevrier 2016).
    2. Les normes de la mine du futur ne pourraient pas reussir au Burundi.
    Au Burundi ou le president Pierre Nkurunziza a lui-meme annonce que l’emploi dans les futures mines de nickel allait privileger les anciens combattants demobilises (DONC FRANCHEMENT PAS TELLEMENT INSTRUITS), le developpement de l’industrie miniere risqué d’aller contre la tendance mondiale de mechanization, numerisation et automatisation.
    Dernierement, Nick Holland (=CEO of South African-base gold miner, Gold Fields) a declare:
    « L’augmentation de la productivite va devenir l’ordre du jour…L’industrie miniere va exiger l’utilisation de la haute technologie…L’information disponible en temps reel pour toute la chaine de valeur de l’industrie miniere va etre un grand pas vers l’amelioration de la productivite… »
    (Voir « Robots, a control room -in 5 years you won’t recognize our mines », http://www.m.fin24.com, 11 November 2015).
    3. L’Etat burundais a dit vouloir se concentrer (seulement?) sur le secteur economique primaire.
    Le sud-africain Mike Schussler nous mettait ainsi en garde:
    « L’Afrique du Sud et toute l’Afrique devraient se render compte que desormais le monde a deja trop de ces choses que nous voulons lui vendre. Nous devrons apprendre a mieux faire dans d’autres secteurs comme celui des services (tourisme et centres d’appels)….Nous devrons eduquer nos citoyens et penser plus… »
    (Voir Mike Schussler: « The big price plunge », http://www.mineweb.com, 14 December 2015).

  7. Meurlsaut

    Plaise à Dieu qu’il n’y ait pas de nombreuses personnes-au Burundi- du genre de Léonard!

  8. Ntazizana

    Leonard, ouvre les yeux et aide à faire du Burundi un pays démocratique. Du reste, ce que tu racontes est un mensonge.

  9. Ntazizana

    Jeremy, cesse ton chantage, si richesses y en avaient, comment le Burundi serait arrivé à être le pays le plus pauvre du monde?

  10. Anselme

    Mes frères, la richesse d’un pays ou d’une nation n’est pas dans le sous sol mais dans la tête et les coeurs de ses citoyens, si non le Congo, Irak etc…, seraient des pays développés, et les européens vivraient en pauvreté….., Habyara au rwanda a dit:  » zahabu yacu diamant yacu ni amahoro n’ubumwe mu banyarwanda…, », combien de vies (enfants) êtes vous à sacrifier pour ce maudit nickels que vous ne profiterez même pas?, et pourquoi on s’intéresse à vous maintenant? La plus grande richesse c’est la paix et la stabilité et c’est ce qu’a l’Europe et l’azie, par rapport à l’Afrique, Ngo usenya urwe umutiza umuhoro, mukomeze mumarane umuzungu yigaramiye Ngo mwarize. On te donne de l’argent pour construire des écoles et le lendemains on te donne des bombes pour chasser ou tuer ces intellectuels et on recommence avec des têtes vides, on forme et on tue. Réveillez vous, pardonnez vous les uns les autres et ayez de la patience, la vraie richesse viendra comme une récompense de vos efforts dans le bien.

  11. Léonard

    Cher Éric, Kimaranyi, Stan et autres : il y a deux mois le magazine the economic scientifique révélait le conflit qui se dessine entre le bloc anglo-saxonnes et le bloc russo- chinois en Afrique centrale.Depuis 45ans, une petite poignée du Hima s’ est consultée avec les colons pour vider toutes les ressources du pays . pour régner, cette minorité à endormi la quasie totalité de la population Burundaise dans l’ ignorance du potentiel Burundais. Maintenant que les visionneurs se sont tournés vers d’autres clients potentiellement capables d’ offrir mieux que l’ UE USA, l’ histoire de 3 mandat est née, depuis 2013, les attaques du Rwanda ont commencés, la chanson de génocide orchestrée du Rwanda sont nées, les attentats ciblés, les grenades et armes payés par les colons ont suivis, les ballets diplomatiques ne cessent pas sur Bujumbura… Vous êtes aussi aveugles de ne pas constater que ces blancs défilent chez nous pour qlqch? Mes chers frères ils ne viennent pas à cause de votre petit nez pointu. Ils en ont plus long que vous. Nos terres rares, Colta noir et blanc, pétrole, nickel, wolfram, or et diamant j’ en passe, tout ça c’ est leur intérêts. Depuis combien de temps aviez vous vu les chinois et russes s’ activer au Burundi? , Depuis quand un président américain s’ est forcé à parler le kirundi? Le Burundi est maintenant conscient de son potentiel économique., toute l’ économie mondiale sur les 25 années à venir sont basées en Afrique centrale, faisons en sorte que ces rapaces ne nous endorment plus pour 45 années à venir.

  12. Yves

    Et pour financer le secteur de l’enseignement, il faudra des fonds extérieurs en provenance de la communauté internationale. Et pour obtenir ces fonds extérieurs, il faudra stabiliser le pays. Et pour stabiliser le pays, il n’y aura pas d’autres solutions que le départ de celui qui a causé toute cette folie. Vous voyez : quelque soit la manière dont on retourne le problème, on en arrive toujours à la même conclusion…

  13. Yves

    Très cher porte-parole du Cndd : tout le monde sait que le Burundi est bien mal loti en ressources. Du nickel dont le prix est au plus bas, et on parle peut-être de pétrole dans les fonds du lac Taganyika, sans doute majoritairement situés sur la rive du Congo, dont l’extraction risque de s’avérer de toute manière très coûteuse. C’est pour cela que les « blancs » fomenteraient une rebellion ? Really ? Même un enfant de cinq ans risque de vous prendre pour un grand farceur…

    Maintenant, peut-être répondrez-vous à cette question que je vous ai posé une dizaine de fois et à laquelle vous n’avez jamais daigné répondre : pourquoi donc ces vilains blancs se seraient-ils soudainement décidé à vouloir se débarrasser de votre cher président après l’avoir soutenu et financé pendant dix ans ? Je serai ravi de lire votre réponse 😉

  14. raphaella

    Il fut un temps où notre PIB était supérieur à celui de la Tanzanie & du Rwanda. (Kenya niyo yamye iturusha). Bcp d’ entre-ns savons comment se bâtissent des succès économiques. Kuvuga ko ingorane turimwo ubu zatewe cane cane n’abazungu na Union Européenne…Nivyaba bivuzwe de bonne foi, bivuzwe n’uwutabizi twomurekurira. Et notre responsabilité à nous en tant que peuple? Et la contribution de chacun devant l’histoire? Niyaba ari propagande naho .. Naho nyene n’ukwuhenda… Vyungur’iki? Niko gukunda Uburundi n’abarundi, mbere n’umuryango w’uwubivuze? Niko gutegur’irara kazoza abana b’i burundi? Kubesha si stratégie(ni à court ni à long terme). Kuko nta nyishu iba iraronderwa. Kandi nta n’iteka n’agaciro bifise.

  15. « Le Burundi renferme 6% des richesses minières au monde » ça fait rire venant d’un internaute, un peu moins quand je me dis que nos ministres pensent la même chose.

  16. Ces blancs qui financent les ennemis terroristes qui lancent des grenades sur des populations innocentes, on a pas besoin de leurs aides. Ils sont entrain de tuer le peuple Burundais pour que, enfin de compte, ils viennent piller nos richesses en passant par des politiciens sans assise politique.

  17. Salmia Irikungoma

    Oui, le Burundi est un pays a envier, le seul probleme comme beaucoup d’autres pays africains, c’est nos dirigeants !!!!!!!!!!!!

  18. Yves

    « Le Burundi renferme 6% des richesses minières au monde » … hahaha, très drôle, je ne savais pas le Cndd faisait dans l’humour

  19. Azad

    Il est temps que le Burundi devient independant, c’est a dire ne pas etre dependant de l’aide exterieure. Pour cela, il faut des intellectuels locaux. Et pour en arriver, il faudra serieusement financer le secteur de l’enseignement.

  20. MIZA

    Pourquoi le Burundi ne s’en sort pas avec cette richesse indiquée par Léonard !!! La gestion des Barundi eux-mêmes ? Posons-nous de vraies questions et nous aurons de vraies réponses.

  21. Backary

    @Léonard
    « Le Burundi renferme 6% des richesses minières au monde. »
    Vous voulez dire peut-être que le Burundi renferme 6% des richesses de la RDC.
    Même là je reste dubitatif.

  22. Jereve

    Beaucoup de propositions de sortie de crise sont offertes au Burundi. Jusque aujourd’hui les autorités disent NON à tout, comme si elles voulaient à tout prix rester dans la crise. C’est troublant.

  23. Rukwebuka N

    Tu mens ou tu ne sais pas!
    « 6% des richesses minières au monde »???FAUX
    6% des réserves de nickel ,oui!

  24. Kimaranyi

    @leonard
    Je pense que tu dis des choses pour soit t’amuser soit témoigner ton ignorance ou tu le fait par simple fanatisme. Tenez même si le Burundi posséderait les 6% de réserve minéral comme tu le chante je doit te rappeler que pour pouvoir les exploiter il nous faut de l’ernegie laquelle énergie sans aide extérieur on n’arrivera jamais à la produire .

  25. Stan Siyomana

    @Leonard: « des vautours qui se cachent derriere nos ennemis… »
    Vous n’etes quand meme pas plus malin ou plus patriotique que toutes ces dizaines de dirigeants politiques africains qui ont signe (le 23 juin 2000) l’Accord de Cotonou entre l’Union Europeenne et les pays d’Afrique, Caraibes et Pacifique (ACP).

  26. eric

    nos minerais n’ont qu’une valeur lorsque c’est eux qui en achetent .y compris la russie.
    On a rien a faire on a besoin d’eux mais on a besoin de bon negociateurs parmi nous et savoir comment utiliser les revenues.
    C’est pas toujours que les minerais amenent la guerre.
    L. afrique a besoin de l’industriation et thank que il nya pas cette industrialisattion a notre continent,ces minerais n’auront aucain valuer et d’apres tous c’est eu qui fixent les prix

  27. Muhima Mweru

    Mr. Leonard, j’ai quelques mots a vous dire  » l’illusion est un effet necessaire des passions, dont la force se mesure presque au degre d’aveuglement », Mr. tu est fanatic et tu agit par simple fanatisme, car tu est loin d’ignoler que le Burundi est le pays le plus pauvre du Monde!! Ou sont vos richesses? Pourquoi les Burundais vivent dans pauvrete ?

  28. Stan Siyomana

    @Leonard
    Il n’y a aucun rapport geologique ou economique qui dit que le Burundi renferme 6% des richesses minieres au monde.

  29. Léonard

    Chers frères compatriotes, c’ est l’ Union Européenne qui a besoin du Burundi pour sa situation géo- stratégique et politique dans la région des grands lacs africains. Le Burundi renferme 6% des richesses minières au monde. Si l’ Union Européenne se cramponne sur nôtre pays , ce n’est pas pour amour. Elle nous doit du respect. Ils ne sont que des vautours qui se cachent derrière nos ennemis pour venir nous piller c’ est tout… Libyie, soudain, Syrie, sierra leonne, Guinée Conakry… Congo RDC…. Ouvrez grand les yeux.

  30. Léonard

    Va – t – en Union Européenne. Ton aide n’ est qu’ une humiliation à notre chère patrie. Cette aide ne vaut pas au sang Burundais que êtes entrain de provoquer. Vous voulez nos minerais , vous ne nous aidez pas par ce que vous nous aimez, voyons !

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Guerre des nerfs

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Guerre des nerfs

La guerre « froide » risque-t-elle de devenir « chaude » ? La question hante obstinément l’opinion qui craint une guerre ouverte entre le Burundi et le Rwanda, deux pays voisins. Depuis la crise burundaise de 2015, une brouille s’observe (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

500 utilisateurs en ligne