http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Sécurité

Saga Plage : des armes saisies dans des caches aménagées spécialement dans une double cabine

CamionetLa police a mis la main ce mercredi 9 décembre sur un véhicule de type Toyota Hilux double cabine transformé pour pouvoir transporter des armes sans éveiller le moindre soupçon. Il se trouvait à Kajaga dans un atelier situé dans les enceintes de l’hôtel de plaisance appelé ’’Saga Plage’’, c’est au bord du lac Tanganyika.

Ce véhicule a subi de savants aménagements, en trompe-l’œil, à l’arrière et même en dessous, dans la partie du pneu de réserve, pour y dissimuler des armes. Ce 4×4 appartient à un certain Alain Kayitana, il affirme être burundais, natif de Makamba. Il a avoué qu’il a des parentés au Rwanda et qu’il se rend souvent dans ce pays. Il assure aussi être un fonctionnaire du HCR.

Dans les caches d’armes de cette jeep, il y avait un pistolet et des munitions : 30 chargeurs garnis pour kalachnikov, une bombe pour mortier 60, des chaînes de cartouches pour mitrailleuse avec leurs caissettes. Il y avait également des bretelles pour fusil, des plaques d’immatriculation de plusieurs types : civile, IT et même du HCR.

C’est quand cet homme, un sympathisant du parti UPD, était en visite à Kigali qu’il a rencontré un certain Gérard, lui-même militant de ce parti proche de l’ancien président du Cndd-Fdd, Hussein Radjabu, aujourd’hui en cavale. Et c’est avec ce dernier qu’il a conclu un deal: le transport des armes du Rwanda (Nyamata) vers le Burundi à bord de son véhicule acheté, il n’y a pas longtemps, pour cette fin. Pour chaque navette, il recevait une somme de 500.000 FBU.

Une fois au Rwanda, il confiait son 4×4 à ce Gérard et c’est ce dernier qui se chargeait de la cargaison. «Il m’a dit que c’est du matériel pour redresser le pays compte tenu de ce qui se passe», a-t-il avoué avec une aisance plutôt déconcertante, inhabituelle en pareille situation au vu de la gravité des charges pesant contre lui.

La police affirme que ’’ce véhicule servait pour les ravitaillements en armes et munitions puisqu’il pouvait circuler à l’aise, surtout avec une plaque IT ou du HCR’’. Sur les barrières, les agents ont tendance à laisser passer tout véhicule avec ce genre de plaque sans contrôle rigoureux.

  25   Vos commentaires
  1. Euphrasie Ngoyi Geugbe

    Ubwo nyene ni montage, la verite a une force extraordinaire qui fasse que chaque personne d’un coup soit convaincu. Moi je ne crois plus en cette PNB sale.

    Liberte

  2. Kagabo

    Huuu!! Murateye isoni, kuri mwe ibintu vyose n’iremenkanya. Abapfuye bagwana na police, iremenkanya, abica abanyagihugu iremenkanya, abafatwanwa ibigwanisho iremenkanya, None kuri mwebwentakuri kubaho? ubwo rero abarundi turi mw’iparadiso?? Oh!!! imigambi mibi yanyu yaburiyemwo yosemugomba mwocisha make mukicara mugatwagwa nk’abandi.

    • Nduwayo Christine

      Nous le burundais, arrêtons de nous voiler la face, nay’ahandi ntituzotora solution à notre drame: c’est vrai ubu les 2 côtés tuent, aussi bien la police du pouvoir que ceux de l’opposition. C’est malheureux que Nkurunziza continue à faire assassiner les burundais, et comme il a le pouvoir, la police et plus d’arme il a le dessus. Quant aux jeunes poussés par une opposition yigaramiye i Buraya et dans les pays voisins, ils se battent comme ils peuvent, mais ce sont eux qui meurent comme des mouches. Je ne peux m’empêcher de croire qu’ils sont de bonne foi, ils se défendent, abavyeyi ni bo bariko barambara ibara. Il faut absolument arrêter d’envoyer ces jeunes gens à l’abattoir…c’est de la lacheté surtout que nous savons que cette guerila urbaine ne nous menera nulle part. Abarundi basanzwe duzosigara turarira tutari bugarukane ibibondo vyacu, umunsi ingwano izohera, abo bahenda abandi bariko baragabura ubutegetsi….na Peter en plus.

  3. turagisangiye

    ntawoca yemeza ko ari irempentanya,seulement uyo mu type alain yahawe amahera kugira amene ibanga kandi urunwarunwa si rwiza! si on veut réellement combatre la dictature de nkurunziza;il faut serrer les ceinture et savoir que l’affaire n’est pas un jeux et qu’il faut etre des hommes intègre pour reussir un si noble devoir! c’est certe un echec mais ce n’est pas la fin,il faut changer de strategie! penser à ces deux proverbes français:
    1 on ne peut pas atrraper un lion avec une toile d’arraigner!
    2 il faut savoir vivre son enfer pour pouvoir vivre son paradis!

  4. meilleur burundi

    Uyo muntu alain azwi caane mugukunda amahera birenze urugero. sinumurundi. yarakoze HCR nkumu chauffeur kandi yari imbonerakure ntiyiyerekana caane kubera aha yakora. Malgre qu’il n’est pas burundais, son petit frere niw atwara imbones i Makamba. rero ni irementanya

  5. Dora kabingo

    C’est organisé par le pouvoir ca se sait

    • Mariya Budangwa

      @ Dora Kabingo

      Ndakubarire, twese turanka kwemera ibibi bikorwa n’ mpande twegamiyeko mukenyere rero turwane twese mpaka kugeza kuwanyuma, kuko Abarundi twese tur’ intagondwa.

  6. Mayisha Gashindi

    10 ans des rementanya, 10 ans des montages. Mana Turuhure.

    Non au 3è mandat! Sindumuja

  7. Karimu

    c’est du n’importe quoi! chercher le probleme la ou il ne se trouve meme pas! Le theatre continue chez nos policiers

  8. kindros

    iryo ni irementanya ibigwanisho ntibiza gutyo basha

    • MUGABARABONA

      Trop facile ! …a-t-il avoué avec une aisance plutôt déconcertante, inhabituelle en pareille situation au vu de la gravité des charges pesant contre lui.

      • haha

        Iyo mvugo turayimenyery igihcose habaye igikorako abandi Atari leta

    • haha

      Toujours irementanya iyo ndirimbo yitwa irementanya twayihimvy murarondera iyindi .none abarasa bakoresha amasasu ninkoho bikoreye???

    • burundibwacu

      @kindros, tubwire sha ingene biza kuko birateye akajagari mugihugu.

    • Mandez

      C’est quand même difficile ce qui se passe au Burundi. Vyose ni irementanya, pourtant, la nuit, nous ne dormons pas, les gens meurent chaque jour, fusillés…Personne n’était sur place, mais affirmer que ari irementanya, c’est déjà prendre position avec comme but: présenter ceux qui bénéficient de notre soutien comme des anges, des gens qui ne peuvent pas commettre de violence. Il faut arrêter avec cette complaisance, le mal doit être condamné et quand on ne peut pas, on se tait.

    • Inyankamugayo

      Niryaba ari irementanya, Imana ishimwe, kuko inzira y umubeshi ntishika! Niryaba atari irementanya Imana ishimwe naho nyene kuko amasengesho y abakunda Uburundi azoba ariko arishurwa. Ndasaba abasenga ngo babandanya gusaba Imana umuntu wese arangwa n ikinyoma kugirango ahohotere abandi ntatere intambwe.
      Inzira y umunyakibi yama ijana mu guhona kwa nyene ikibi.

      • Baobab

        @Inyankamugayo
        « Ndasaba abasenga ngo babandanya gusaba Imana… »
        Abahonye bose kuva twikukira gushika n’uyu munsi ushaka kuvuga ko batari bazi gusenga?

        • MARIA NTAKIRUTIMANA

          Baoba, ingorane zawe n’abandi bose n’uko muhakana n’Imana mukishimira ibinyoma n’ibigwanisho muhabwa n’amashetani. Bari bazi gusenga, kandi ku musi w’urubanza bazobagiriza imbere y’intebe y’Imana. Amaraso mwamenye yose muzoyabazwa.

    • Abi

      Par ces dires on peut comprendre une chose certaine au moins: les armes entrent au Burundi. Peut être pas de cette façon, comme tu le dis, ai-je bien compris?

      Alors si les armes entrent, quelque soit le moyen, elles contribuent a la déstabilisation et non au redressement. Ayons le courage d’admettre que la crise burundaise n’oppose pas les anges et les démons. Il y a des méchants dans les cotes et ils sont en train de verser le sang de burundais innocents et de détruire le pays. Il faut que nous les condamnions sans prendre parti.

    • kimathi

      hahaha.biza gute!!

      • Bwarikindi

        Un makambien qui s’appelle Kayitana.
        Bizarre ! !!!. Merci Mr Kayitana de coopérer et de donner des informations sur l’acheminement de ces armes. Les burundais doivent être vigilant car il peut y avoir d’autres Kayitana utilisant d’autres moyens. Qu’ils arrêtent leur plan de verser le sang des innocents car Dieu à déjà manifesté son plan qu’il a sur le Burundi : c’est la Paix . Personne ne peut oeuvrer contre lavolonté de Dieu. May God bless Burundians.

        • Lambert

          Un certain-meilleur Burundi- yavuze ko uyo Alain azwi ko ari imbonerakure araiko yabinyegeza Kubera yakora muri HCR, kandi witegereje ivyo bavuga ko yisigura ku bapolisi avec une -aisance déconcertante- tuzi n`ingene un rwandais niyo atokwagirizwa icaha yicwa nabi n`abo bapolisi, ikibazo ni kinini cane.
          Ikindi naco kubavuga ko izina ryiwe ryoba ryerekana ko ari umunyarwanda, ni bangahe bavukiye mu Rwanda bakitwa amazina y`ikinyarawanda kandi ari abarundi. Noneho mwese murazi ko kuri Havyarimana hariyo trop de burundais ari bo ubu mbonerakure zivugwa zikorana n`interahamwe. Ari na bo bazizanye.

          • Mahoro

            Nta muruindi n,umwe uzobona yitwa Kayitana yaba mu bahutu canke mu batutsi b,abarundi.No mu barundi bavukiye mu Rwanda ntawe

    • Mandi M.

      Tubwire ingene biza.

    • OYA

      None mubijabukana gute ?

Publicité