Archives

Matinée macabre à Nyakabiga

12/12/2015 Armel Uwikunze 16
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

16 réactions
  1. Igwee

    Ca c’est horrible a voir et a comprendre. Pour être honnête, il faut condamner toute forme execution humaine. Qu’ils soient civils, rebelle ou force de sécurité, personne ne devrait être exécutée ligotée comme ca.
    Et si le gouvernement burundais se féliciter de faire un bon job contre “les semeurs de trouble, je crois bien qu’il doit répondre devant la justice divine. Une personne capturée commettant un délit, devait être présentée devant le tribunal, a moins que la loi de la jungle est celle qui dirige les institutions actuelles du Burundi.
    Une personne déjà ligotée ainsi ne constitue pas un risque conduisant a son execution, mais plutôt devrait répondre a la justice, si elle a été soupçonne dangereuse . Si non, on ne saura jamais la vérité sur ces personnes, car ceux qui les ont exécuté se croient au dessus de la loi et, donc ont effacer les traces en les faisant taire.
    Meme la peine de Mort , ne devrait pas tree d’une brutalité pareille..

  2. Weka weka

    @Bagaza
    ” du canabus” kweri…oya ugwo niwe warunyonye rastaman..hahahaha

  3. kponsouvi

    C’est dommage pour nos amis burundais de mourir comme ça, pour un troisième et dernier mandat de Nkurunziza!
    Bon, la vie continue, nous on ne peut que vous plaindre, mais le sang sèche vite! Yako, comme disent les ivoiriens!

  4. haha

    Kwica ni bibi cane cane umu civile paisible .mais abanyegeza canke bancouraga aba jeunes bishora kwicumu nabicanyi nkabandi. Ntukabike ikara mugashambara hama ngurire ngo tabara ndahiy

  5. Weka Weka

    @Deodorat Rurihafi

    witwa Deodorat ga Rurihafi..hahahaha

  6. Bagaza

    Ils (Pacifique et Sinduhije) ont attaque les Militaires et voila le resultat. Je pense que donner du canabus aux jeunes et les envoyer a l’abbatoir est un crime contre l’humanite. A bon entendeur…..

  7. Autorité

    Tirer sur une personne desarmé est qualifié de crime de guerre. La plus part des gens ont été tuer à bout portant les mains lier derrière c’est à dire qu’ils ne présenter aucune menace. (voir les photo) Même la guerre à ses droits à respecter. Malhereusement dufise gouvernement itubaha quoi que ça sois et surtout la vie humaine. Là sont des pratique terroriste de Deach. Que Dieu libère le Burindi de tel dirigeants et que tous ce qui tue sois juger devant un tribunal international à commencer par la clic au pouvoir.

  8. Euphrasie Ngoyi Geugbe

    @Eric
    Désolais, je me trouve dans l’obligation de te dire que tu n’es qu’un fanatique, sans Cœur ni raison. Tu vas m’excuser. J’aimerais t’informer que la Belgique est en Europe, Sinduhije a l’extérieur du Burundi et Samantha aux USA. Tes concitoyens assassinés sont au Burundi. Tu te ridicule en disant que les étrangers doivent répondre a la CPI. Par contre, je trouve que le coupable est NKURU et ses marionnettes.

    BARATGASP a montré des armées, les bombes, des mitrailleuses, des tenues et bottes militaires saisies lors de l’extermination de ce vendredi 11 décembre 2015. Par contre, les photos des personnes assassinées ne me montrent aucune personne avec même un petit élément militaire. Tu ne trouves pas que l’armée de NKURU a massacré les innocents non-armés et sans aucun lien avec des activités militaires, ensuite a pris dans ses stocks des objets militaires pour les montrer à la TV comme objets saisis? Tôt ou tard, c’est NKURU et ses marionnettes qui iront à la CPI.

    BARATGASP argumente que les assaillants de Ngagara se sont repliés a Jabe et Nyakabiga, les quartiers vers le centre-ville. Toi tu trouves ca logique ? Pourquoi ne pouvaient-ils prendre Mutakura, Buterere et Rukoko, Kibira ? Dis-moi comment ils pouvaient arriver à Jabe et Nyakabiga avec des positions militaires au rond-point des Nations Unies, a Kigobe, la route vers Bujumbura City Market jusqu’à la BRARUDI. Si c’était le cas, certains corps auraient étaient retrouvés dans ces endroits intermédiaires, en moins ils auraient atterris a Jabe et Nyakabiga par hélicoptères.

    BARATGASP arrête tes mensonges, désolidarises-toi avec NKURU, si no tu l’accompagneras a la CPI.

    Liberté

  9. Jecy mulanga

    ayo maraso muriko muranywa yabarundi babangaza muphe mwangara nkagahini mwangare nkizo nterahamwe ntawanyoye maraso yumuntu yahiriwe. Namwe basirikare reka murubone mwashizinda zanyimbere kuruta igihugu abanyagihugu mwetegerezwa gukingira, mbega ubwo umafise imitima? Kugera naho namwebwe nyene mutwagwa kwicwa nkaba civile mufise ibigwanisho nagahomerabunywa

  10. ntazizana

    Il fait envisager à démanteler cette police constituée par des bandes d’assassin. L’ancien porte parole,liboire avait raison. Pas plus de police nationale. Les policiers de bonne foi devraient se désolidariser avec ces assassins et démissionner!
    Que la communauté internationale ne continue pas à assister impuissamment le génocide contre le peuple burundais.
    Demain, ce sera trop tard. la vie d’une personne burundaise imports aussi.

  11. BUSORONGO

    Chaque chose a ses consequences!
    Desole pour les familles eprouvees.
    Mais dire que les forces de l’ordre ont ete attaquee et cramer haut et fort un genocide comme si les cartouches choisissaient une ethnie; comme si personne parmi les habitants n’a vu la presence des hommes en armes autres que ceux reconnus par la loi c’est se suicider a petit feu.
    Je parie que tres peu parmi les habitants de Nyakabiga peuvent mettre un nom sur les cadavres; tres peu connaissent la provenance de ces hommes tues.
    Protegeons nos familles d’abord et la patrie sera protegee.
    Sinon bonjour la desolation.

  12. Autorité

    Il est temps d’arrêter ce genocide : Abo bategesi bamenye ko bazobazwa imbere ya CPI tôt ou tard.

  13. Deodorat Rurihafi

    Yemwe yemwe yemwe!
    Ces journalistes burundais qui vioent une vigntaine des cadavres et nous montrent seulement un seul. Birababaje iyo hari umuntu apfuye, ariko manipulation d’information nayo irarengeje. Kiki bashizeko igicapu kimwe kandi babonye ibirenga 20????.
    Yemwe, yemwe, yemwe, yemwe! Abateye amakambi Pacifique Nininahazwe yariko yigamba bo Bari hehe??? Iwacu, Iwacu, Iwacu, rekakutwereka igicapu kimwe gusa twereke n’ivyo bindi.

  14. eric

    il faux condamer la belgique ,sinduhije et samanttha au tribinal penal.
    il nya pas une opposition au burundi sauf que ils arment les jeunes par force!!

  15. Une honte non seulement nationale mais aussi internationale. Ailleurs quand 10 personnes meurent accidentellement, un deuil national est décreté. Au Burundi, quand des centaines d’innocents sont tués, marche pour féliciter les tueurs! Ceux qui ont dit que Gaston n’est pas Burundais avaient finalement raison. Malgré cela, l’accident de l’Histoire l’a hissé au sommet du Burundi. Il devrait respecter ceux qui ont accepté, en particulier leurs morts, qu’il prenne leur destiné

  16. Rurangwa

    Ceci me rappelle Kigali en Avril 1994 en plei genocide quand le Prefet Tharcisse Renzaho convoquait les chauffeurs de benne pour venir evacuer la salete( cadavres) qui encombraient la voie publique.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Malheur aux enseignants qui violent et violentent leurs élèves

L’image est choquante, terrifiante, effrayante. Une fille déchiquetée, l’avant-bras détaché du reste du corps, est allongée sur une civière traditionnelle en rotin. Elle est méconnaissable. Sur les réseaux sociaux, un texte explicatif accompagne le corps tailladé à plusieurs endroits : (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

595 utilisateurs en ligne