Droits Humains

Un pas de plus dans la lutte contre la torture au Burundi

18-07-2013

L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité ce mercredi 17 juillet le Projet de loi portant ratification par le Burundi du Protocole facultatif à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants : « Avec cette loi, les défenseurs des droits humains, experts nationaux et internationaux indépendants pourront effectuer des visites régulières dans des maisons de détention pour s’enquérir de la situation des détenus « , se réjouit Me Armel Niyongere, à la tête de l’association burundaise d’Action chrétienne contre la torture. Et à l’issue de ces visites, des rapports et des recommandations seront dressés : « Ces visites régulières permettront d’améliorer le système de privation de liberté et de mieux prévenir la torture et les autres mauvais traitements. »

Ce texte, dont la dernière étape est la promulgation par le président de la République, se rapporte à une convention conclue à New York en décembre 2002 et qui vise essentiellement l’interdiction de mauvais traitements à l’endroit de tout être humain.

  2   Vos commentaires
  1. Nkurinziza Petero
  2. bornto

    Seules les Grandes Puissances qu’on appelle faussement ‘Grandes Démocraties’ pratiquent la torture. Guantánamo, Abu Grhaib, les enlèvements d’Etat commis par les Grands services secrets Juif, Russe, Américain, français, voilà où se commet la torture.
    Chez nous, c’est possible, les cas de torture n’existent presque plus.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité