http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Politique

« L’envoi de la Maprobu au Burundi, une humiliation pour l’armée et la police burundaises »

Général Major Célestin Ndayisaba : « Le seul moyen d’éviter cette humiliation est de changer de comportement. »

Général Major Célestin Ndayisaba : « Le seul moyen d’éviter cette humiliation est de changer de comportement. »

Réactions mitigées sur l’envoi des troupes au Burundi, ce mercredi 13 janvier, à Bujumbura, lors d’un atelier sur l’état des lieux du dialogue inter-burundais organisé par Initiatives et Changement Burundi Tugenderubuntu.

« Je ne pense pas que la Maprobu puisse résoudre réellement la crise burundaise.

Son déploiement serait une humiliation des forces de défense et de sécurité dont le rôle de maintien de la paix dans certains pays est indéniable », dixit général-major Célestin Ndayisaba à la retraite.

Il trouve, par ailleurs, que dans certains pays, les performances des troupes onusiennes ou internationales sont mitigées. Le bilan des réalisations n’est pas souvent celui escompté. Au contraire, a-t-il précisé, « elles assurent juste le minimum et ont tendance à s’y éterniser ».

Une idée soutenue par Issa Ngendakumana, membre du Frodebu Nyakuri. Il est convaincu que la solution des problèmes burundais viendra des Burundais eux-mêmes. Et surtout, via un dialogue franc et sincère.

Pour Tatien Sibomana, du parti Uprona pro Nditije, les forces de défense et de sécurité sont déjà humiliées. « Lorsqu’on découvre des cadavres dans les rues, lorsque des jeunes sont arrêtés par des policiers et retrouvés le lendemain sans vie, n’est-ce pas une humiliation pour des gens censés assurer la sécurité de tous les Burundais ? » Il est plus qu’urgent, poursuit-il, que ces troupes soient déployées au Burundi afin d’éviter le pire.

Pour éviter l’envoi des troupes au Burundi, le Général major Célestin Ndayisaba conseille « un changement de comportement chez certains éléments de nos forces de défense et de sécurité. » Et d’insister : « C’est le seul moyen d’éviter cette humiliation.»

  15   Vos commentaires
  1. ntihebuwayo

    yemw barundi igikuru muri vyose ni ugusenga imana iturokorer igihugu.dusab ikigongw ivyaha iburundi vyashit aho imana biyibabaza.prions alors et la politique aux politiciens

  2. Mutama Jean

    General Ndayisaba! Une petite question! Dans l histoire recente du Burundi, on a connu des missions genre Miproba et on en tant que chef militaire , on vous a vu collaborer avec ce genre de mission notamment dans la location des immeubles ou tu etais tres actif. Maintenant que tu es a la retraite et que tu ne pourras pas directement profiter de la presence de cette mission , tu cries haut et fort que c est une humiliation pour l armee et la police. Penses au moins que tu jouiras comme tout le moins de leur protection.En resume, tu en profites c est okej! Tu n en profites pas comme avant , c est une humiliation. Ce genre de propos revele ton esprit egocentriste. Oui tu as mis ta progeniture a l abris mais ce qui est arrive a ton beau frere devrait t inspirer.

  3. christine

    On est déjà humilier,chassé la population vers l’asile,tuér,violer,voler,bruler les médias,ect.Il faut que le maprobu soit là!!!!!Former un gouvernement de transition.faire renter tout les réfugiés burundais, préparer les éléctions justes,équitable pour tous « Ntabindiiii « 

    • nzobibazwa

      L’armé Burundaise dont parle ce retraité est la même qui a renversé et exécuté Ndadaye.
      Ce monsieur était bien en fonction ,vaut mieux nous dire d’abord qu’a-t-il fait pour sauver l’armé de l’humiliation
      et surtout qu’a-t-il fait pour protéger la population

  4. Mpemuke Ndamuke

    Rien de surprenant chez cet officier à la retraite qui a toujours joué le jeu du CNDD FDD pour défendre ses propres intérêts. Il en a été récompensé et semble avoir totalement perdu la raison comme beaucoup d’autres officiers ex- FAB qui ne veulent même pas tirer des leçons de l’assassinat ignoble du Colonel Bikomagu.
    Je ne suis pas surpris par tes prises de positions Mon général. Qu’attends-tu encore des DD qu’ils ne t’ont donné?

  5. Ragiryabohambere

    Général Ndayisaba, ,umunsi washikiriwe,kandi nturi épargné, . niwamara kubona baza kuwambura abana bawe muri kumwe munzu, ntumenya oyo bahambwa, izovuga ngo humiliation militaire canke maprobu? Uko ni égocentrisme, kuko ,un millier des burundais bishwe bunyamaswa, naho utabuze,ntitwovuga ko atanumugenzi ari mumubabaro n’ agahinda bidahera. Merci pour cette déception.

  6. Ivyabo vyaraheze, Tatien veut cette MAPOROBU pour faire entrer les armes au Bdi. La majorite silencieuse a dit NON. Tous les facteurs ne sont et ne seront pas remplis pour que MAPROBU vienne. NEVER, NEVER.

    • Ntiba Deo

      Pour cette majorité est-elle silencieuse? MIPROBU izoza kandi nimwe muriko murabaha raisons zo kuza.

  7. kurikuravugwa martin

    je trouve nzoza surmenage.l’armee plus discipline que jamais vue au burundi depuis les temps,d’autant qu’elle n’aide pas l’opposition radicale a chasser le gouvrnement elu,a atteindre leurs ambitions modites,celle-ci sera amere pour les radicaux.mais une chose est a comprendre qu’en democratie,le gouvernement elu est sacre.le chasser devient » isakirirego »,l’armee est apolitique pourquoi voulez-vous qu’elle vous accompagnes dans vos actes maccabres?le gouvenement elu se combat par politique,jamais par les armes,resaisissez vous »MWISUTSE MUMUGARARIZO WA KORA »l’armee est la pour na nation,non plus pour des interets sectaire.tous vos sollicitation vraiment pour l’armee indepandante et professionelle comme burundaise ne seront plus jamais honorees car anti-democratiques

  8. KABADUGARITSE

    Donc … la présence des troupes burundaise en Somalie, Centre Afrique … pose aussi problème selon ce Général en retraite !!! La réaction du burundais ne tiendrait compte que des intérêts en présence.-

  9. Le Burundi a le malheur d’avoir des gens aux idées anachroniques comme ces retraités qui se croient aux temps de braves officiers qui étaient là justement pour éviter l’humiliation. Le malheur, et nous l’avons pour longtemps, pour ces gens, les temps sont figés. Comment peut-on vanter les prestations à l’extérieur alors qu’ils ont échoué à remplir leur mission première, celle de protéger leur mère-patrie c’est-à-dire les citoyens Burundais et tout simplement les citoyens résidant sur le territoire Burundais? Comment peut-on encore éviter l’humiliation quand l’armée et la police arrêtent des citoyens pour enfin extorquer l’argent? Comment éviter l’humiliation quand des citoyens arrêtés par la police et l’armée sont retrouvés morts le lendemain? Des fois on ne les retrouve même pas. Le général devrait ouvrir les yeux et constater que l’humiliation est déjà consommée par des forces de sécurité sans leadership véritable et qui sont progressivement devenues des forces d’insécurité. Il y a des gens qui disent cela pour négocier leur survie mais force est de constater que ce qui doit arriver va arriver. Par conséquent, ne troquez jamais la dignité contre l’humiliation justement.

  10. BurundiBwacu

    Nta wuzoza akunda u Burundi kuruta abarundi benebwo!

  11. kindros

    Ewe KIBADASHI ubu uravuze ko wamaze kuja muri retraite, ko utahanuye ukiri umuisirikare

  12. Qui tuent ces Jeunes? Celui qui les envoie attaquer les Camps Militaires et/ou celui qui se defend et neutralise ces Bandit-terroristes? Quel gachi?

    • Ariko kwiyita Hima ntubona ko ari ugusotora abantu?

Publicité