Lundi 04 mars 2024

Société

Gasenyi : des expulsés revendiquent leurs indemnités

27/12/2017 Commentaires fermés sur Gasenyi : des expulsés revendiquent leurs indemnités

Les expropriés du périmètre où est érigé le palais présidentiel à Gasenyi réclament l’intégralité de leurs indemnités. C’est à la suite du versement, par le ministère de l’Aménagement du territoire, d’«un quart du montant total».

Les expulsés de Gasenyi I en sit-in devant le ministère de l’Aménagement du territoire.

Selon N.E., ils ont reçu également des indemnités sur les arbres plantés dans les parcelles. Il évoque des sommes minables. La somme varie entre 20 mille Fbu et 30 mille Fbu.

Il indique que les indemnités obtenues sur les propriétés résultent de leur insistance auprès du ministre.  «Sinon, un bon nombre n’avaient pas pu avoir d’indemnités sur les arbres».

Un autre, sous couvert d’anonymat, demande au gouvernement de «compatir» vis-à-vis d’eux. Il en appelle particulièrement à la générosité du président de la République. Nous restons des citoyens dont il est chargé, dit-il, comme il en est de même pour tous les Burundais.

L’indemnisation totale est estimée à un milliard de Fbu. Le budget général exercice 2018 en prévoit 400 millions de Fbu.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 197 users online