http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf
Politique

Fenadeb : « Halte à l’assassinat d’enfants ! »

19-02-2016
Don Charlexe Ntungane

Don Charlexe Ntungane est l’un des 25 enfants tués par éclats de grenade

« 25 enfants ont été tués, certains par balles et d’autres par grenades depuis le 29 Avril 2015 », s’indigne Me Jacques Nshimirimana, secrétaire général de la Fenadeb (Fédération Nationale des Associations Engagées dans le domaine de l’Enfance au Burundi).

C’est ce qui ressort d’un communiqué sorti ce 18 février, après l’assassinat de deux enfants, tués par éclats de grenade, au cours de cette semaine. La Fenadeb condamne fortement ces attaques aveugles à la grenade qu’elle qualifie d’abominables. « Ces vulnérables se retrouvent pris en sandwich entre belligérants, ce qui finit par leur coûter la vie », s’insurge Me Nshimirimana.

La Fenadeb demande aux parents de protéger davantage leurs enfants. Et, au gouvernement, de mettre en œuvre toutes les dispositions nécessaires pour la protection effective des enfants. Quant au procureur, il lui est recommandé d’établir les responsabilités de ces tueurs d’enfants pour que justice puisse être rendue.

  2   Vos commentaires
  1. Bakeno

    Que c’est tragique! Abavyeyi barahekurwa: imisore ikazimangana nkuko umenga ntakibaye (on tue dans le silence ici), abana bato bakicwa bunyamaswa. Quel pays, o mon Dieu. Justice? Celle de Mr. Bago est deja connue de par sa forme: Meme si tu poses une arme dangereuse dans la rue, demain tu seras innocente! La racine du mal burundais: ceux qui sont au dessus de la loi et ceux qui sont supposes etre condamnes meme pour rien.

  2. BUCUMI Denise

    Moi aussi j’en suis profondément touchée par la mort de tous ces innocents. N’ukuri ndabibaza i muhira turabe ko ivyo bintu vyohagarara. Ndazi ko tubigiyemwo vyohera ariko biragoye. Mugabo kwica abana nta n’umwe yobitegera

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur