Elections 2015

Des présidentielles sur mesure pour Pierre Nkurunziza

Sur les 18 provinces que compte le Burundi, le candidat du Cndd-Fdd, Pierre Nkurunziza a raflé la mise. C’est le constat après la proclamation des résultats provisoires du scrutin présidentiel du 21 juillet dernier, par la CENI, ce 24 juillet à l’hôtel Royal Palace de Bujumbura.

Pierre Claver Ndayicariye : « Ce sont des élections organisées au Burundi, pour les Burundais et par les Burundais avec les défis qui restent les nôtres. »

Pierre Claver Ndayicariye : « Ce sont des élections organisées au Burundi, pour les Burundais et par les Burundais avec les défis qui restent les nôtres. »

Dans la synthèse présentée par la CENI au niveau national, sur un taux de participation de 73,44 %, Pierre Nkurunziza l’emporte avec 69,41%, suivi d’Agathon Rwasa avec 18,99%, et de Gérard Nduwayo, candidat de l’Uprona, qui a eu 2,14%. Sur 3.848.119 votants inscrits, il y a eu 2.826.072 votants, dont 103.420 nuls et 68.590 abstentions.

Agathon Rwasa, candidat de la coalition Amizero y’Abarundi, a seulement été premier dans la province de Bujumbura et dans la nouvelle province de Rumonge, avec respectivement, 42,94% et 39,91%, devant Pierre Nkurunziza qui a eu 41,54% et 37,03%.

Avant la proclamation, Pierre Claver Ndayicariye le président de la CENI, qui y a procédé, a notamment souligné que « les enjeux du processus électoral de 2015 ont bousculé toutes les analyses et les prises de positions de nombreux partenaires nationaux et internationaux. » Il a cependant remercié « les observateurs nationaux, régionaux et internationaux qui ont accepté de soutenir le Burundi pour témoigner et d’accompagner la CENI pour partager leur savoir électoral. Le président de la CENI a cependant fait la différence entre les élections qu’elle organise et les autres : « Aux uns et aux autres, la CENI a toujours demandé de regarder le Burundi avec des yeux fixés sur la terre burundaise. J’ai toujours pensé que les élections que la CENI organise ne ressembleront ni a celles du Gabon, du Mali ou du Nigeria. Encore moins a celles de France, des Etats-Unis, du Cameroun ou de la Belgique.

  • Selon la synthese au niveau national, Le candidat Pierre Nkurunziza a raflé la mise

  9   Vos commentaires
  1. MAYUGI

    Ndayicariye et ton mentor, vous êtes fiers d’avoir satisfait vos boulimies sur les morts des manifestants et autres victimes anti 3ème mandat. Le ridicule ne tue pas!. Vous mangerez copieusement et roulerez dans de belles voitures tranquillement?

  2. Jamahaar

    Ces elections presidentielles comme les communales que le monde entier vient de condemner pour leur irregularite et non conformite aux standards internationalement acceptes risquent de n’etre qu’un feu de paille et seront annulees pour que de varies consultations electorales credibles, inclusives et transparentes soient organisees avec la participation de tous les acteurs politiques et sous supervision d’observateurs natinaux et internationaux.Pierre Claver Ndayicariye et sa CENI n’auront qu’a se retirer la queue entre les jambes tellement ils se sont discredites aux yeux des citoyens burundais et les amis du pays en accompagnant et en validant le hold up electoral de Pierre Nkurunziza pour son 3eme mandat anti-constitutionnel et contraire aux Accords d’Arusha, socle de la paix et la reconciliation inter-burundais.On ne peut pas continuer a construire sur du mensonge, sur la tricherie et faire croire qu’on est en democratie.Soit le Burundi choisit d’avancer soit il opte pour un regression avec les consequences que cela pourrait comporter pour le developpement socio-economique, les echanges bilateraux et multilateraux.

  3. Prisca

    NKURUNZINZA qui a fait la campagne seul n’a gagné qu’à 51.06% de voies par rapport au total d’électeurs inscrits : 1961510 votes /3843024 inscripts . Ainsi 48.94 % de burundi sont peut etre des vrais catholiques ou protestants pratiquants contrairement a ce que Nyamitwe pense que les dirigents des églises n’ont pas eu d’influence sur les élections au Burundi.Notons que pour les régistratives et le communales le CNDD n’avait gagné qu’a 44.8 % seulement .

  4. Karabona simon

    Y a-t-il des psychologues chevronnés au Burundi pour se pencher sur le cas Ndayicariye? Il vient de signer la descente aux enfers du pays et traitre qu’il soit il dit que les élections du Burundi ne sont pas comme celles du Mali, des Etats-Unis, de la France. Effectivement, ce sont des pays où on ne trouve pas des hommes à cerveau à l’envers comme Ndayicariye. Mais sachez bien une élection reste une élection que ce soit en USA, en France, au Burundi, au Zimbabwe, au Mali, au Gabon. Des surprises toujours au Burundi à cause des ventriotes.

  5. Gitega

    Le ridicule ne tue pasNdayicariye et le Président de la Cour Constitutionnelle ont prefere le chao que la paix et la prosperite, ils seront accuses de haute trahision dans l’avenir! Wait and see!!!

    • barumwete Alain Chris

      Honte à toi Bururi, pardon Gitega. Si trahison il y a, vas alors chercher du côtè de ceux qui sont entrés d’utiliser le  » MUZUNGU  » pour imposer des sanctions au peuple burundi tout simplement parce qu’il vient de dire encore une foi Non à la colonisation sous toutes ses formes

  6. Elect

    Elections ou Irementanya, that is the question! Ikinyoma kimara kabiri ntikimara umwaka, naho cowumara hagera ikindi gihe kikaja ahabona!

    • Wise

      J’ai appris que l’opposant Rwasa va entrer dans ce gouvernement illegitime. Qu’en pense les autres opposants.Uwoba ari aho i Burundi ashobora guhura n’abo ampe umuco.

      Thanks

      • Hagarika

        Le ridicule ne tue pas

Publicité