http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf

COMMUNIQUE DE PRESSE D’ANTOINE KABURAHE

25-11-2015

Antoine KaburaheJ’ai appris avec étonnement la demande du procureur général de la République adressée au ministre de la Justice de Belgique de m’extrader. En effet, libre de mes mouvements, car n’étant pas visé par une quelconque interdiction de sortie du territoire, je suis parti régulièrement du Burundi et effectue pour les besoins d’un livre en préparation, un stage au sein du Centre universitaire d’étude de la région des Grands lacs d’Afrique d’Anvers en Belgique.

Lundi le 16 novembre 2015, j’avais été entendu par le parquet dans le dossier 695 /MA relatif au coup d’Etat de mai dernier. Pendant près de deux heures, j’ai répondu avec diligence à toutes les questions posées par le Magistrat dont je respecte d’ailleurs la courtoisie. Aucune consigne particulière ne m’a été donnée.

Je suis un journaliste professionnel, respectueux de l’état de droit et j’ai toujours exercé mon métier dans le respect de la déontologie du métier. Je ne suis ni de près ni de loin lié à ce dossier.

Je demande aux collègues du Groupe de Presse Iwacu de continuer à travailler avec leur motivation habituelle comme ils l’ont toujours fait, dans le seul souci d’informer avec professionnalisme et indépendance la communauté nationale et internationale.

Je n’ai aucun doute que la vérité sortira renforcée de cette épreuve.

Antoine Kaburahe
Journaliste &Ecrivain

  38   Vos commentaires
  1. avatar Albatros

    Les choses ne sont pas toujours ce qu’ils paraissent être!

  2. avatar burundi

    Umutindi yanka umukunzi. Toute verite sur Peter et sa clique ou la police n’a pas de place sur ce site. Kumenera inda k’urukumu n’est pas autorise sur ce site. Tout commentaire qui dit les choses telle qu’elles sont au Burundi sans
    insulte est censure. On comprend un peu. Pourquoi alors on en veut a Kaburahe ? Il fait ce qu’il peut tout en marchant sur les oeufs. Ntawurondera umukunzi k’umukunzi w’inda. Courage, buroca.

  3. avatar Marie Claire

    Courage Cher Antoine Kaburahe! Vous faitez votre métier avec professionnalisme et dévouement !! Que Dieu vous protège!

  4. avatar Daniel M.

    Encore un peu de temps, et le méchant n’est plus; tu regardes le lieu où il était et il a disparu(PS 37:10).
    Le méchant forme des projets contre le juste, il grince des dents contre lui. Le Seigneur se rit du méchant, car il voit que son jour arrive. Les méchants tirent le glaive, ils bandent leur arc, pour faire tomber le malheureux et l’ indigent, pour égorger ceux dont la voix est droite. Leur glaive entre dans leur propre coeur, et leurs arcs se brisent(PS 37:12-15).
    Courage cher Antoine

    • avatar Inyankamugayo

      Bien dit Daniel M.! Dieu nous voit. Meme les journalistes qui se cachent derriere Iwacu pour tendre des pièges Dieu les voit. Si Kaburahe n » se reproche rien de méchanceté ou de haine, Dieu le voit aussi, qu’il soit tranquille. Sinon cette parole de Dieu s’applique aux méchants qui se déguisent en ange de lumière pour tromper. Dieu n’est jamais injuste et veille toujours sur les justes.

      • avatar IMPUNEMENT

        Barya birirwa baricwa nabo! Hari ico bari bicura canke I MANA NTIYABABONA?

  5. avatar Vuvuzela

    Je ne comprends pas pourquoi le DD de Peter malmene le groupe Iwacu alors qu’il fait tout pour nous censurer! Comme quoi il est impossible de satisfaire l’equipe de Peter.

  6. avatar Euphrasie Ngoyi Geugbe

    Courage Antoine. Tu as été valeureux dans ton métier. Je l’ai déjà dit et je le dirai toujours.

    • avatar Euphrasie Ngoyi Geugbe

      Mais IWACU, vous censurer trop vous aussi. Ca fait quoi dire qu’ils n’ont jamais quitte la foret!!!!!! Ou c’est la panic qui vous prend????!!!!!!!!

  7. avatar roger crettol

    Désolant et transparent, ce dernier coup des pontes du gouvernement. Mais gouvernen-t-ils vraiment ? Ils passent le plus clair de leur temps à tenter de se débarrasser de leus adversaires – leurs ennemis, dans leur petit univers en noir et blanc. La vision d’un chef de rébellion est d’une étroitesse confondante.

    Pour ceux-là, Monsieur Kaburahe est donc un gêneur. La comparution devant le parquet n’a pas suffi à l’intimider ; cette demande d’extradition met les choses au point : le pouvoir en place utilisera tous les moyens pour parvenir à ses fins.

    Et, sur ce point-là *seulement*, on peut faire confiance au gouvernement. Pour le reste, il est préférable de faire preuve de la plus complète méfiance.

    Plus cela va, et plus le mépris et la colère dominent dans ma perception des évènements.

    Courage et prudence, Monsieur Kaburahe.

  8. avatar congo

    Courage gouvernement dd ,il n’y aura qu une seule voix au Burundi ,la vôtre via radio Kabondo. Ceci rappelle étrangement 1972 . Quand un groupe n a pas de mémoire.

  9. avatar Jean-René Cloarec

    Antoine, un simple signe de France pour vous accompagner de mon indignation à ce qui vous arrive actuellement. Il y a t-il une difference entre les violences faites par des hommes et des femmes au Burundi, en Tunisie ou ici? La démocratie est un long processus qui peut être maîtrisé par le peuple intelligent et non par les armes, jouets non maitrisés par des nombrilistes ceux-ci pour être en haut de l’affiche. Et non dans un projet de vie republicain. Amicale solidarité.

  10. avatar ndayikeza christian

    cette mauvaise volonte de nous priver des informations nous inquiete, entre temps l’escadron de la mort reste a l’oeuvre, COURAGE M.KABURAHE MAIS METTEZ-VOUS A L’ABRI DE CES CRIMINELS

  11. avatar LOVE BURUNDI

    Cher Antoine, j’ai la larme à l’oeil au moment où je vous laisse ce message. J e me demande ce qu’on a fait au bon dieu pour mériter un tel châtiment, nous les Burundais. To me, Burundi was heaven on earth.

  12. avatar aray

    Qu’est-ce qu’on peut commenter? Tout ceci fait partie du temoignage que le Burundi est aujourd’hui dans un grand probleme. Esperons que la solution sortant du dialogue qu’on attend pourra atterrir bientot. Bouche baie.

    • avatar Nyambere

      A mon avis, il s’agirait d’une erreur, quelqu’un qui aurait induit en erreur le ministère public, que KABURAHE serait en fuite.
      Alors que la réalité serait qu’il soit en stage à Anvers et qu’ il retournerait au pays après, ou à tout moment, dès que la justice aurait encore besoin de l’entendre.
      Il est donc inutile que certains veulent y mettre de la surenchère!

  13. avatar Halidi Hassan

    Courage mon Confrère et toute l’Equipe de Iwacu

  14. avatar Ubuntu

    Restez fort mon cher Antoine! Surtout ne lâchez pas! Pour le reste, ça s’appelle de la diversion

  15. avatar RUGAMBA RUTAGANZWA

    Cher TONY,
    Tenez bon. C’est un pouvoir finissant qui ne sait plus où donner de la tête. Soyez quand même vigilant car ce qui arrive aux journalistes de notre pays avec le pouvoir du CNDD-FDD est dramatique. J’ose espérer qu’ils ne vont pas s’attaquer au très professionel média I Wacu, cité dans les revues de presse du monde entier. J’espère que ceux qui vous harcèlent pour rien, le comprennent. Bon courage Tony

  16. avatar Jereve

    Le Journal Iwacu dit beaucoup de vérités, mais d’une façon intelligente et subtile. Sur le fond et la forme : inattaquable et donc indestructible. Il ne restait qu’à inventer la complicité de Kaburahe avec les putschistes. Mais cela non plus n’a pas marché, il est sorti des auditions, libre. Un plan machiavélique se met en place : on le laisse libre, on le laisser partir à l’étranger et là…paf ! Demande d’extradition. Du coup, il ne peut plus rentrer au pays pour gérer son journal. La destruction de ce dernier peut commencer.

  17. avatar Halidi Hassan

    Courage mon Confrère et à toute l’Equipe Iwacu

  18. avatar Ndikuriyo Sebastien

    aNTOINE MON FRERE, IVYO NI IBIKI??
    Ngo extradition????????????Ngo wakoze iki??????Ewe Peter n’abiwe muradupfiriye nabi. Je m’attendais à tout sauf ca. Antoine Kaburahe, un journaliste prudent. Eka ndabuze ivyo mvuga

  19. avatar Karimu

    Je pense maintenant que la folie commence a se rependre comme une trainee de poudre dans les dirigeants de notre pays le Burundi. Mais fais quand meme attention, bazokumesa ensuite Lepolicier Nkurikiye ouvrira une enquete sans enqueteurs, sans dossier, sans temoins, …..

  20. avatar rita

    M.Kaburahe a comparu le 16Nov15. Il a promis de revenir chaque fois que de besoin. Aucune autre date ne lui a été signifié ce jour-là. Logiquement, après analyse de tous les contours du dossier, M.Kaburahe pourrait comparaître encore pour compléments d’enquête. Sachant qu’aucune date n’était précise ce jour du 16, il est inconcevable que dans moins d’une semaine, une lettre de demande d’extradition soit formulée, sans qu’il y ait au moins deux convocations non répondues, chose impossible également dans moins d’une semaine.
    Bref, ils ont perdu la tête, guteba naho bibagira ivyo basomye mw’ishule, bakemera bagata ubuuntu!
    Courage à M.Kaburahe et à tout le groupe de presse Iwacu.

  21. avatar Jereve

    Sommes-nous encore dans un Etat normal?

  22. avatar Kagabo

    Courage mon frère Antoine, je pense que tu n’as pas trempé dans ces besognes de coup d’état? Sinon, nous allions perdre un grand journaliste pour rien. Bon courage!!! et que garde cette mauvaise coupe loin de toi.Ça serait triste!!!! Courage et encore courage.

  23. avatar Jean

    Courage, Antoine, et à vous tous aussi, journalistes d’Iwacu. Votre rigueur sert la démocratie, dans un pays où ce mot a été trahi.

  24. avatar roza kamikazi

    courage Monsieur KABURAHE, site ya iwacu iburundi niyo site itagira aho ihengamiye ivuga ivyo yatohoje yandika ivyo izi , nibaguhe amahoro , nivyaba vyabananiye gutwara igihugu nibahereze abandi bareke guta igihugu cacu mumanga.

  25. avatar Theus Nahaga

    Cela prend des formes complètement folles. On demande l’extradition d’une personne qui a toujours répondu présent à toutes les demandes de la justice. Cela montre que nos magistrats n’ont aucun professionalisme.
    Le Burundi en est là, l’ubushingantahe s’est perdu, ca sera très dur de se relever si un jour on devrait y parvenir. Le pouvoir en place pervertit toutes nos activité et salit notre vie morale et intellectuelle. Non seulement la misère matérielle doit ronger le pays maintenant on nous impose une misère morale.
    Mon cher Kaburahe, tenez bon avec votre équippe d’Iwacu, vous faites partie de ceux qui, pour avoir fait face, seront à même de donner un sens au pays pour que nous puissions un jour ne plus avoir honte d’iwacu.

    • avatar Chantal

      Erega ntimuzi ko benshi muribo bazanye des diplomes falcifiés des pays comme le Congo Brazzaville, la RDC, le Cameroun, la Centre Afrique et autres.

      Ils sont nul, incompétents. Comment voulez-vous ko batwara igihugu neza. Barazi kubomoka n’ukuri. Raba ivyo NYABENDA yasavye EALA. Yaba yari afise abahanuzi babikwiye, ntiyari gushaya ku mategeko ya eala
      Erega yaratumaramaje!!!!!!. Gushika naho uwutwara iyo nama nshingamateka avuga ko azogira urugendo mu burundi juste kugira asigurire NYABENDA uko bigenda??? Nakamaramaza!

  26. avatar Non au mandat de Malheur!

    Cher Kaburahe,

    You can’t imagine how happy i felt to hear you have escaped the plan from these to kill you as they do to many innocent burundians who refuse to support their wicked government.

    It is clear the likes of these Killers (…), are not happy to find you have escaped from their hands already 🙂

    The plan to kill all (…) who seem a ‘threat’ to their real image, is still going ,but we are rejoicing and giving praise to God who spared you on time!

  27. avatar Drogba

    Courage Antoine,
    Time will tell and soon. Dieu ne peut pas laisser une telle monstruosité perdurer.

  28. avatar turagisangiye

    pourquoi avait-on demander l’extradition d’une personne qui n’a fuit?lors de l’interrogatoir precedent kaburahe a clairement dit qu’il sera toujours present chaque fois que la justice aura besoin de lui! le procureur burundais n’avait pas besoin de faire recour au procureur belge il fallait seulement prevenir notre cher amis kaburahe et il repondrait! je l’ai toujours dit que la justice burudaise est hautement instrumentalisée jusq’à ce que elle ne merite meme pas pours le moment etre appelée » la justice »! imaginez le nom qu’elle merite!

  29. avatar Burka

    Je suis avec toi cher Antoine. Ce Gouvernement a de sérieux problèmes qu’il vais aussi en créer avec toi individuellement. Trois mots: courage, courage, courage.

  30. avatar Dora kabingo

    Je ne comprends pas la raison de ce communiqué de presse. Y a t il de nouvelles menaces contre Kaburahe ?
    J’ai quand même une idée derrière la tête . Ce gouvernement là veut faire taire tout le monde et surtout les média libres et indépendants. C’est cela l’objectif visé et c’est la fin justifie les moyens. Hélas je ne me trompe j’ai des preuves venant des membres mêmes du parti CNDD-FDD

  31. avatar Yves

    Le gouvernement cherche à faire taire le dernier média indépendant du Burundi. Bravo à vous tous, journalistes d’Iwacu, qui avez fait votre travail avec courage et professionnalisme, vous avez toute notre admiration

  32. avatar Burundi Jean

    Biraherera he?

  33. avatar Niyo

    Courage Mr. kaburahe, la vérité triomphera!!!

Publicité