Samedi 28 janvier 2023

Archives

Une attaque éclair

23/11/2015 2

Des bandits armés ont attaqué la zone Buterere, dans la nuit de ce dimanche 22 novembre. Quatre personnes ont été blessées et plusieurs biens volés.

La Maison Verte cible du premier groupe d’hommes armés.
La Maison Verte cible du premier groupe d’hommes armés.

L’attaque a commencé vers 19h30 au quartier Buterere 2 à quelques mètres du Lycée Islamique. « Ils étaient une dizaine d’individus et portaient tous des tricots noirs et des shorts », confie une source sous anonymat.
Le groupe s’est scindé en deux, poursuit notre source, et le premier s’est dirigé vers une salle de réception communément appelé Maison Verte. « Ils ont tiré plusieurs coups de feu en l’air et ont intimé à tout le monde l’ordre de se coucher par terre. » Sur place, ces bandits ont emporté des téléphones portables, de l’argent, des vélos et trois motos.

Après ce vol, ils ont lancé une grenade près d’un bistrot et quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement au ventre. Là aussi, les malfaiteurs ont pris des motos, vélos et téléphones.

« Chacun avait une kalachnikov et un pistolet »

Pendant ce temps, le second groupe est allé voler dans les boutiques et ménages. D.M., un boutiquier, confie avoir été cambriolé par quatre bandits : « Chacun avait une kalachnikov et un pistolet. Ils ont pris 240 mille Fbu dans la caisse et une autre somme d’argent qui se trouvait dans un carton. »

En partant, se souvient ce boutiquier, ces malfaiteurs ont pris les cellulaires des jeunes gens qui jouaient au dé à l’extérieur. « L’attaque a duré quelques minutes et les bandits sont partis comme si de rien n’était. » La police est arrivée sur place 30 minutes après.

Les habitants de Buterere 2 demandent à l’administration et la police de rétablir la position policière qui se trouvait au lycée Islamique : « Ces cas de vols à main armée avait diminué avec la présence de cette position policière. »

Contacté Jean Ntahomvukiye, secrétaire de la zone Buterere, promet d’étudier la question avec les responsables de la police au niveau de la zone. En attendant, il demande à la population de renforcer les comités mixtes de sécurité et d’être vigilante. « La police n’aura pas d’effectifs pour garder chaque ménage de Buterere », explique-t-il.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. Kimaranyi Gloriose

    Une police de proximité qui intervient après 30 min ? Et si c’étaient eux les cambrioleurs? Rappelons que leur patron Bunyoni leur ont signifié qu’ils n’auront pas de primes par conséquent ils raclent la population. Un insurgé prendrait un vélo et une moto pour les vendre où

  2. Burundi Bwacuu

    Voila le resultat de l’armement de la population. Bientot meme les Imbonerakure et les Sindumujas n’auront plus le controle sur les jeunes qu’ils ont arme. Ca va etre la jungle.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 733 users online