Burundi-RDC-Rwanda : ensemble pour la paix

Le programme Paix au-delà des frontières organise du 23 au 24 février, à l’hôtel Lemigo de Kigali, une table ronde régionale consultative sous le thème : « La feuille de route régionale vers la paix au Burundi, en RDC et au Rwanda ».

Les participants posent pour une photo de famille ©Iwacu

Les participants posent pour une photo de famille ©Iwacu

D’abord un constat : « Depuis des décennies, la région des Grands Lacs Africains, en particulier dans les 3 pays, a été ravagée par des conflits récurrents aux conséquences destructrices sur le plan humain, économique, social et institutionnel. » Corollairement, il existe une certaine interdépendance entre les événements qui y surviennent. Par exemple, l’insécurité exacerbée par la présence active des groupes armés, la manipulation des identités ou les conflits dans cette région, a des répercussions dans l’un des pays.

La feuille de route résume les aspirations pour une paix durable telles qu’exprimées par les citoyens au sein des communautés. Elle propose aux acteurs issus de la société civile des trois pays, aux décideurs politiques et aux partenaires régionaux et internationaux, le chemin pour faire face aux causes profondes des conflits. Ces conflits sont situés dans les domaines économique, sécuritaire et social, notamment la question des identités, de la gouvernance et du foncier.

Durant les deux jours, les participants à cette table ronde vont consulter et discuter sur un draft de la feuille de route régionale vers la paix, mobiliser l’engagement des parties prenantes, identifier les acteurs-clés de la paix dans la région des Grands Lacs.

  1   Vos commentaires
  1. Albert Tanganyika

    Les Acteurs clés de la Paix dans la région des grands lacs c’est nous le peuple
    et personne d’autre.

    La Paix au delà des frontières ? Pourquoi continuer à nous prendre pour des enfants ?
    Le malheur de cette région a commencé avec l’assassinat de Ndadaye et le génocide
    Rwandais qui, à leur tour, ont créé le génocide congolais, les viols et les pillages des richesses.
    On ne va pas nous dire que tout cela est le fruit du hasard ? La preuve est que c’est
    tabou, dans la région comme en occident, de parler de l’arrestation des véritables
    auteurs de ces différents crimes.
    Avec la Paix, tout le monde profite de l’économie régionale automatiquement sans
    devoir s’entretuer. La preuve c’est la CEPGL . Cet organisme régional créait des Institutions,
    des Entreprises et des politiques de bons voisinage qui facilitaient les échanges économiques dont
    bénéficiaient monsieur et madame tout le monde.
    Pour des intérêts personnels, quelques cinq ou dix personnes de la région, certaines
    multinationales et quelques pays occidentaux créent la pluie et le beau temps dans
    cette partie du monde et veulent nous faire identifier les acteurs clés de la Paix dans notre région !

    Les véritables acteurs de la Paix dans notre région c’est nous, le peuple et non quelques
    personnes cooptées d’avance par les mêmes gourous afin de décider à notre place au profit
    de la continuité de leur mafia.
    Nous, nous voulons la Paix, et eux nous imposent la guerre. Jusqu’aujourd’hui, aucun
    Paysan n’a choisi de quitter ses terres si ce n’est pas par la force. Donc, ce n’est pas
    à nous de nous réunir mais à eux. A eux de se dire : « c’est assez. Arrêtons. Nous en
    avons déjà tué beaucoup et ce que nous avons pris comme richesse nous suffit ».

    Ceux qui financent les guerres, c’est encore eux qui financent les programmes pour la Paix
    Pour nous écouter afin de mieux nous contrôler et nous mater.

Publicité