http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Société

Au-delà de l’intimité sexuelle

Des citadins pratiquent des relations sexuelles à plusieurs. Pour un conseiller conjugal et sexuel, cela n’est pas sans danger sur les plans physiologique et psychologique.

Partouze2 copie copiePar l’attrait de l’argent et le goût de l’aventure, H.F., un jeune burundais gay de 34 ans, affirme pratiquer la partouze (rapports sexuels à plus de deux personnes). « Tantôt nous sommes à trois (deux hommes et une femme) tantôt à dix (six femmes et quatre hommes) », confie-t-il.

Incroyable encore, une jeune femme nous confie, non sans gêne, qu’elle a déjà fait une partie à quatre : trois femmes (19 ans et les deux autres 21 ans) avec un homme de 37 ans. Elle était également attirée par l’argent. « Nous étions des adolescentes et on nous donnait beaucoup d’argent. » Elle n’ose même pas décrire comment les séances se passaient. « C’était vraiment satanique !», lâche-t-elle. Et de confier qu’elles devaient d’abord s’enivrer avant de le faire.

Pour Bény Ndayishimiye, conseiller conjugal et sexuel, la partouze peut avoir pour cause le désespoir conjugal, la dépression, la curiosité, etc.

Partouze : une « déviation sexuelle »

La « sexualité de groupe » est une déviation sexuelle, selon Bény Ndayishimiye. Il assure que la perte totale de la dignité pour la femme et la perte de la virilité pour l’homme sont les principaux effets de cette pratique.

« La femme, en se laissant prendre par plusieurs hommes à la fois, met en péril sa dignité. » L’homme, en ayant des rapports sexuels avec plusieurs femmes en même temps, tue progressivement sa virilité. « Il utilise plus d’énergie qu’il n’en a. »

De surcroît, cette pratique sexuelle peut entraîner le dégoût sexuel, poursuit le conseiller conjugal et sexuel. Lassé, le partouzard peut vouloir découvrir d’autres déviations sexuelles.

Quand ils abandonnent cette pratique, conclut-il, c’est l’insatisfaction sexuelle qui peut s’en suivre, chez les femmes surtout. A force de coucher avec plusieurs partenaires en même temps, leur vagin s’agrandit par déformation musculaire.

  3   Vos commentaires
  1. Jean Paul

    Pas d’expertise de la part de votre sexologue! « Le vagin s’agrandit… ». Bon sang! Il faut qu’il révise ses notes d’anatomie ce sexologue!

  2. Joan

    From what research did this beny ndayishimiye derived his conclusions about orgies

    • nunu

      La mondialisation et la degradation de la societe humaine. Pouriez-vous appeler au secours aux valeurs burundaises sinon nous sommes sur le point de perdre notre jeunesse, le burundi de demain.

Publicité