International

Washington ne restera pas les bras croisés sur le Burundi

30/04/2015 Edouard Madirisha 53

Les Etats-Unis sont pour le dialogue et le compromis pour résoudre la crise au Burundi, et prendront des mesures s’il le faut si certaines conditions ne sont pas respectées par Bujumbura. C’est, en général, ce qu’a indiqué le sous-secrétaire d’Etat américain aux droits de l’Homme et à la démocratie dans une conférence de presse.

Tom Malinowski : « Les choses vont s’améliorer, sinon il y aura des conséquences et pas seulement des déclarations, mais des mesures seront prises. » ©Iwacu
Tom Malinowski : « Les choses vont s’améliorer, sinon il y aura des conséquences et pas seulement des déclarations, mais des mesures seront prises. » ©Iwacu

« Comme l’ambassadeur l’a dit, ainsi que Washington, il y aura des conséquences si certaines choses ne sont pas respectées, nous prendrons même des mesures ciblées contre les responsables des violences », a tenu à souligner le sous-secrétaire d’Etat américain aux droits de l’Homme et à la démocratie, Tom Malinowski. C’était lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi après-midi à la résidence de l’ambassadeur des Etats-Unis au Burundi. Il a d’abord rappelé que ce n’est pas son premier contact avec le Burundi, puisque, en 2000, il a accompagné le président Clinton à Arusha lors de la signature de l’Accord d’Arusha. « Un accord qui a permis de résoudre les conflits ethniques et de renforcer la démocratie. Toutes bonnes choses qui sont arrivées au Burundi l’ont été grâce à cet accord qu’il faut protéger avec un consensus national », a souligné M. Malinowski. Il a précisé que la position des Nations-Unies sur le 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza est claire et qu’il l’a réitérée au président burundais lors de leur entretien. Pour les Etats-Unis, a souligné Tom Malinowski, seuls le dialogue et le compromis entre tous les acteurs politiques et la société civile peuvent sauver la situation aujourd’hui. « Mais cela n’est pas réalisable tant que des radios sont fermées et des activistes de la société civile arrêtés. » Pour lui, il n’y a pas insurrection lorsque la population exprime son opposition à une décision.

Le climat actuel ne permet pas des élections crédibles…

« Nous lui avons également exprimé notre vive préoccupation sur l’armement des Imbonerakure pour intimider les leaders de l’opposition et les manifestants », a ajouté M. Manilowski. Qui reste convaincu qu’il n’est pas trop tard pour relever la situation avant qu’elle ne dérape.
Conseillant le numéro un burundais, il a indiqué que fermer les radios et bloquer les réseaux sociaux risque d’aboutir à des résultats contraires à ceux escomptés : « Quand la population ne peut exercer son droit aux manifestations pacifiques, elle ne va pas arrêter, mais va trouver d’autres cadres pour le faire. » En répondant aux questions des journalistes, M.Malinowski a souligné que, pour qu’il y ait des élections crédibles, il faut un climat positif, et le climat actuel ne le permet pas. Selon lui, le Chef de l’Etat a également donné sa position sur la situation actuelle, mais M.Malinowski n’a pas voulu en faire part aux journalistes, disant que cela revient au président burundais de le faire. Il a insisté qu’il faut privilégier la liberté d’expression, un espace pour manifester, et arrêter immédiatement des intimidations contre les opposants. L’assistant du secrétaire d’Etat américain a fait savoir que les USA suivent de très près la situation du Burundi, et qu’ils ne resteront pas les bras croisés, comme il l’a dit au président Nkurunziza. « Le Burundi a connu beaucoup des tragédies et, à notre grande honte, rien n’a été fait. Mais aujourd’hui les choses vont s’améliorer, sinon il y aura des conséquences et pas seulement des déclarations, mais des mesures seront prises. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

53 réactions
  1. mandela

    Oui, peut être pas en vie, brother.

  2. Karibu

    Gilles, t’es vraiment ignare! Un burundais qui fait fi de la destination «La Haye» vit sur quel nuage?

  3. Gilles Bukuru

    Et sa destination c’est le Burundi pour un autre et dernier mandat présidentiel au nom du peuple burundais, nous lui souhaitons bon arrivée et bon succès.

  4. HEBA

    J’espère que les dernières valises de Nkurunziza sont déjà toutes faites, sinon il risque d’en oublier quelques unes et non les moindres au Palais présidentiel! Mugabo agiye nabi nukuri!!!

  5. Ndamukiza

    Mort ou vivant, Nkurunziza ne se plierait jamais aux 3 premières exigences, parce que pour lui, accepter de donner sa candidature comme indépendant et laisser passer une autre candidature au sein du Cndd-Fdd, serait comme se faire voler/dérober son patrimoine familial, qui évidemment le laisserait nu! Pour lui s’associer au Cndd-Fdd c’est se garantir d’une force indéniable et bien sûr, user et profiter éternellement des biens de l’État, donc du public! Quel citoyen évolué de nos jours serait donc prêt à accepter une telle mesquinerie? Alors aux grands maux les grands moyens!!!…
    Merci en passant pour l’intervention digne d’un Grand patriote burundais, notre Général-Major Pontien Gaciyubwenge! ISes propos laissent du moins entendre son vif souhait de voir le Burundi et les barundi se réapproprier de leur Paix et Sérénité, mais à quelle vitesse et avec quels moyens? Là, on ne le sait pas encore. Attendons voir…

  6. ce qui se passe dans notre chere patrie,vraiment c’est lamentable.nous ne pouvons pas comprendre comment un gouvernement peut tuer ble peuple qui manifeste pasifiquement alors qu’il veut proteger leur constitution.
    alors,negocier n’aura pas de sensseuls le dialogue et le compromis entre tous les acteurs politiques et la société civile peuvent sauver la situation aujourd’hui. « Mais cela n’est pas .pas de negociation quoi qu’il en soit.

  7. Kizimyamwoto

    À tous ceux et celles qui voudraient voir la Paix et la Démocratie régner encore au Burundi, voici quelques autres conditions indispensables à respecter en cas de dialogue ou autres discussions envisageables entre les antagonistes, pro et anti-Nkurunziza. Soyez humains et indulgents à mon propos car je veux absolument revoir les burundais s’adonner à leurs travaux quotidiens que de s’exiler ou s’entretuer entre eux.
    Les conditions sont alors les suivantes:
    0. Nuko abatavuga rumwe bokwemera, hakavutswa akagwi k’Abashingantahe kajejwe kwumvikanisha abatavuga rumwe ku mpande z0se hanyuma bagasaba ibi bikwirikira ku bijanye no kwitoza kwa Nkurunziza pour son 3è mandat et les élections paisibles et conciliantes pour Tous:
    1. Nuko Nkurunziza yosabwa kandi akemera kuvavanura na Cndd-Fdd, hanyuma agatanga Izina ryiwe comme candidat INDÉPENDANT affilié à aucun parti politique aux prochaines présidentielles, bivuga ko ata mugambwe numwe yosubira kwitirigwa canke kubarizwamo, pas même une seule alliance avec ces derniers, et ce, jusqu’à la cloture des élections. La seule alliance qui lui serait permise se ferait avec les autres candidats indépendants et non des partis politiques.
    2. Nuko abirukanywe, abahohotewe canke bagahagarikwa mu mugambwe Cndd-Fdd (bose) kubera ikiringo ca 3 ca Nkurunziza, bosubizwa agateka kabo bagasubira mu mugambwe wabo, hanyuma abanywanyi b’umugambwe bakitorera indongozi bipfuza ku kibanza ca Président w’Umugambwe no ku ca Comité des sages hamwe no ku kibanza c’uwuzobaserukira mushasha mu matora y’umukuru w’Igihugu, kuko Nkurunziza azoba atakibarizwa muri Cndd-Fdd mu gihe yokwemera kwitoza comme candidat indépendant (cfr. point 1 de ces conditions).
    3. Nuko Imbonerakure canke abandi bose bofatanwa ibigwanisho, canke bofatwa bahohotera umunyagihugu canke uwutavuga rumwe nabo muri politique, bobihanigwa hakurikijwe amategeko, kandi ko hoba tolérence zéro kuri ico kintu.
    4. Nuko Gouvernement yotanga indemnisations aux victimes blessées et tuées par la Police nationale lors des manifestations contre le 3èmandat de Nkurunziza.
    5. Nuko abapfunzwe bose kubera imyiyerekano contre le 3è mandat de Nkurunziza bopfungugwa ainsi que tous les prisonniers politiques badafise ibindi bagirizwa.
    6. Nuko abamenyesha makuru bose bapfunzwe bopfungugwa, hanyuma stations de radio zapfunzwe nazo zigasubira gukora ata nkomanzi.
    7. Nuko les exilés ou réfugiés politiques bahunze Uburundi kubera umutekano muke wabo botahuka, nabo bakaronka akaryo ko kwitegurira amatora ata nkomanzi.
    8. Nuko hotorwa bundi bushasha abagize umugwi wa CENI n’iyiyikukira yose, ikaba vyukuri «indépendante», kugira amatora agende neza ata ruhande na rumwe rukumiwe.
    9. Nuko le Gouvernement en place itosubira kwivanga mu vy’amatora, canke ngo isubire kuryanisha no guhohotera imigambwe itavuga rumwe nayo ansi que leurs leaders et acteurs politiques.
    10. Nuko aba bakwirikira bobogozwa canke bagahindurigwa amabanga bajejwe parce qu’ils ont failli à leur rôle premier, faisant passer leurs intérêts partisans avant ceux de la Population qu’ils sont appelés à servir avant tout, d’où des manifestations populaires déchaînées contre le 3è mandat de Nkurunziza et causées par des arrestations violentes voire mêmes fatales si on en dénombre plusieurs blessés et tués. Et pourtant, le Président sortant Nkurunziza, son Gouvernement et son Parti politique également, multipliaient des messages assurant à tout le monde que les élections allaient être plus que parfaites. Le constat est qu’aujourd’hui le Burundi est devenu un théâtre de tous les maux de l’Enfer. Alors, avant de chercher ce qui pourrait ramener la Paix au Pays, un sérieux ménage au sein de l’appareil étatique s’impose aussi et ne devrait pas fermer les yeux sur :
    – Le Ministre de l’intérieur, E.N.
    – Le Ministre de la sécurité publique, G.N. et son porte-parole, L.B.
    – Le Premier Vice-Président de la République, P.B.
    – Le Ministre des relations extérieures et de la coopération internationale, L.K.
    – Le Conseiller du Président Nkurunziza, et président de la commission Communication pour la campagne électorale du CNDD-FDD, W.N.
    – Le Maire de Bujumbura, J.S.,
    et j’en passe…

    Abafise ibindi vyiyumviro boterera nibanyarutse parce que ça urge! Le Burundi ne tient plus debout, il est en plein désarroi! Ça va mal, très mal même, et ça risque d’être pire si on n’y prend pas garde!!! Nitureke gusamara kandi abipfuza kurutembagaza bacanye maremare. Ne nous laissons donc pas éblouir par leurs phares, mettons nous à la tâche, il faut qu’on en sort gagnants!!!

  8. nzobandora

    Ce message est très claire et les DD ont été totalement surpris par cette résistance au point qu’on entend plus ceux qui avaient dans un premier temps promis de KUMESA les contre ce mandat illegal et par la suite avaient voulu donner une etiquette ethnique à ce mouvement mais en vain.
    Mon impression,après le depart de la génération y’amacakubiri et y’abasuma au pouvoir ce pays vivra en paix et les autorités apprendront à respecter la loi et surtout la population.
    Avec son discours du premier mai ,en décorant son fils pour avoir suivi ces plantations,il a montré au peuple et surtout au DD encore derrière lui qu’il est lui et sa famille au dessus du peuple les membres de ce parti y compris,et avec ce mandat il ira jusqu’à s’introniser roi et si vous ne voulez pas devenir les prochains frondeurs rejoignez les autres pour contester ce mandat.
    Qu’il y ait un autre hutu capable de diriger ce pays dans le stricte respect des lois et qui ne narguent pas la population en la transformant en domistiques de sa résidence et tout ce que je souhaite pour mon pays pour l’instant

  9. aats

    @mahoro! tu as raison…ton argument est fonde etant donne que “la fin justifie les moyens”… Le burundi tout simplement manque de patriotes dans l’elite nationale tant de la part du gouvernement que de l’opposition…tout se transforment en ventriotes…eh bien le probleme est que le vainqueur et le vaincu au burundi ne deviennent pas des opposants mais des ennemis! l’opposition fait tout pour discrediter le pouvoir en place (il utilise tout les moyens possibles voire meme la fermeture des robinets d’aides multilaterales) tandisque le pouvoir fait tout pour surmonter et faire taire l’opposition (utilisant meme l’elimination physique) … avec un tel processus il est tres difficile d’imaginer le gvt laisser l’opposition manifester (comme il est difficile pour un chat d’assister a une marche de souris (comparaison metaphorik))….malheureusement nous sommes dans cette realite… ni le gvt ni l’opposition n’a voulu le progres du pays…tous cherchent le progres de leur ventre et nous les jeunes qui comprennons rien sommes des esclaves de leur idees jusqu’a donner notre vie… il faut un changement une revolution bien ordonnee donc qui commence par soi….on ne pourra jamais vaincre l’injustice par l’injustice …le non respect de la loi par le non respect de la loi….la violence par la violence…. #LAREVOLUTIONCOMMENCEENSOI

  10. mandela

    Et c’est donc Peter qui nous enrichira? Tu connais quand-même a performance ou le bilan des années du pouvoir Peter?

  11. mahoro

    Oh la la, solidarité négative oblige! Il faut que tu te rendes à l’ evidence que ton parti n’ est qu’ une coquille vide maintenant. Si vous aviez la population derrière lui, pourquoi casser l’ opposition, société civile?purquoi recourir à la fraude electorale par la fameuse céni? Et vous étiez vraiment partisans de la paix et de l’ unité nationale, pourquoi créer une milice, pourquoi pour les offres d’ emplois, pourquoi seul le sectarisme, régionalisme, l’ appartenance politique ou le militentisme sont les seuls critères d’ ambauche? J’ ai l’ impression que vous êtes encore en 2005, où on vous croyait ssuveur alors que vous aviez un agenda caché de nous rendre vos propres esclaves. Si vous ne comptez pas sur votre terrorisme de la population , sur le vol de la ceni, je t’ assure que votre défaite est assurée d’ avance. D’ ailleurs, à ce que je sache , il n’ y a aucun sondage digne de ce nom qui a été fait pour mesurer la popularité des dd. De plus , remarquez que les conditions et climat politique et sécuritaires ne permettent pas d’ élections libres , crédibles et apaisées.

  12. mahoro

    @Aats
    Tout à fait d’ accord avec ton argument! C’ est le fait de n’ avoir pas compris qu’ il fallait surmonter leurs égos, embitions personnelles, intolerence idéologique, …. que nous sommes rendus là. Sinon comment peux tu expliquer l’ échec total d’ un gouvernement majoritaire, qui pourtant avait seul les deux mains sur le volant pour conduire le Burundi dans le concert de Nations respectueuses? Il avait tout simplement un agenda caché car que ça soit dans les deux chambres, il n’ avait aucun opposant. Pourquoi alors vouloir casser tous les partis d’ opposition, chasser les leaders, faire taire toute voix discordante? Qu’ est ce qu’ il a manqué pour se différencier des pouvoirs militsires du passé? Rien et rien!! C’ est ce manque de patriotisme, de nationalisme caractérisant la classe dirigeante qui nous a plongé dans l’ inconnu.c’ est aussi et surtout le manque de sagesse, le clientelisme, le ventriotisme, le régionalisme du gouvernement qui nous a ligoté sur le même cercle vicieux.

  13. Jambo

    @Ndayikengurukiye

    Ntimwashoboye no gutunganya umusi mukuru w’abakozi nkuko vyahora bigenda na televiziyo yanyu yabinuvye k’umusi uhambaye nkuyo.Defile imara iminota 40 si defile n’inkinamico itagira izina . sinzi ukuntu muzotegura amatora kandi mufise igipolisi,amafaranga,mugabo mudafise imitima y’abarundi b’intungane.Ceni muzotembana nayo!

  14. aats

    pourquoi tout le mond commet la meme erreur ???? j’ ai bien souligne que la “cle” du probleme burundais est que tout les plans malsains sont appliques par les burundais eux-memes …j’espere que tu ne vas nier que la cause nous viens d’ailleurs…{les accords dont tu parles ont ete signe apres un conflits… la transcendance du conflits te montrera la cause initiale que j’ai bien ecrit en haut}… Essayez au moins de lire sans prejuges et essayer de comprendre quelque fois.

  15. aats

    merci @Mahoro pour avoir pris ton temps pour lire “mon roman” et felicitations toi aussi t’es pas moindre ( en ce qui est d’ecrire des romans)Malheureusemt tu m’as mal compris carement. Dans mon commentaire j’ai bien souligne: “Le plan du « blanc » a été mis en œuvre par les burundais eux-mêmes. Voici « la clé » du problème burundais.” Donc je t’invite de bien relire sans prejuge dans la tete…si vraiment tu crois que la cause du probleme burundais a pour origine une cause de patriotisme ou nationalisme tu te trompes…
    {en guise d’exemple comment tu explique le financement des manifestations-insurrections par les memes “blancs”…comment explique tu s’en prendre a une partie (gvt) alors qu’il y a 2 parties en conflits?…(manque de neutralite)…comment vouloir nous enseigner des pratiques democratiques qu’eux meme n,utilisent pas ( la garde nationales USA contre les manifestants-insurrectionnels noirs)..? }
    Le probleme du Burundi dans toute sa complicite vient de l’exterieur (d’ou l’exterieur ne peut pas le resoudre) mais trouve des esclaves de soi (avides) pour l’appliquer sur place. Personne n’as renonce au principe “diviser pour regner”….La solution serait que les barundais eux memes apprennent a aimer leur pays…seuleument en ce moment on pourra vaincre tout y compris la pauvrete….. je t’invite a lire si tu trouve du temps ” https://www.facebook.com/acide.atomos.cite/posts/1433337800313356 ou encore https://www.facebook.com/acide.atomos.cite/posts/1431848270462309 Merci

  16. aats

    ton commentaire montre vraiment que tu n’as rien compris … si vraiment Pierre N est comparable a Sadam H… Est ce que tu sais au moins pourquoi les USA ont attaque l Irak/ Lybie/ Ukraine/syrie…? pour la democratie? regarde chez eux comment les policiers encadrent les manifestants noirs et tu comprendras. tant que on ne se reveillera et continuera a les servir pour nous detruire nous serons toujours pauvres (c’est d’ailleurs leur volonte)…Il est d’ouvrir vos yeux et surmonter vos ambitions personnelles pour le bien du pays…reveillez vous.! Inzara iraher ariko igihemu kibi ntigihera. @just thinking [email protected]

  17. Emmy IZONKUNDA

    À tous/toutes les nostaligiques,

    Si Nkurunziza avait le soutien de la majorité silencieuse, il n’aurait pas préparé une milice imbonerakure/interahamwe, Il aurait ouvert l’espace politique et il aurait dû respecter les principes démocratiques.
    Arrête donc de jouer l’ironie en se faisant expert du génocide de 1972. Pourrais-tu nous dire ce que le pouvoir de Nkurunziza a fait pour que la vérité de ce qui s’est passé en 1972 se sache?
    J’affirme avec certitude les similarités du pouvoir de 1972 de Micombero et celui de Nkurunziza:
     La dictature
     Le génocide : celui de 1972 contre l’élite hutue, celui des Hutus Banamarimwes du FNL
    Nimwitegure kuko akanyu kashobotse
    Izonkunda Emmy
    Présidente Nouvelle Génération Consciente BURUNDI

  18. Emmy IZONKUNDA

    Ntigahera we,
    Si Nkurunziza avait le soutien de la majorité silencieuse, il n’aurait pas préparé une milice imbonerakure/interahamwe, Il aurait ouvert l’espace politique et il aurait dû respecter les principes démocratiques.
    Arrête donc de jouer l’ironie en se faisant expert du génocide de 1972. Pourrais-tu nous dire ce que le pouvoir de Nkurunziza a fait pour que la vérité de ce qui s’est passé en 1972 se sache?
    J’affirme avec certitude les similarités du pouvoir de 1972 de Micombero et celui de Nkurunziza:
     La dictature
     Le génocide : celui de 1972 contre l’élite hutue, celui des Hutus Banamarimwes du FNL
    Nimwitegure kuko akanyu kashobotse
    Izonkunda Emmy

    Présidente Nouvelle Génération Consciente BURUNDI

  19. hat

    Me l ambassadeur ,mr le secrétaire d état, après plus de cent personnes emprisonnés et des morts par dizaines et des universitaires à la rue ,vous dites que vous allez agir. Quel nombre de décès vous faut il?un million? Il faut être sérieux.

  20. Jean-Pierre

    La visite du Sous SevrétaireTom Malinowski me rappelle un autre dictateur que les américains avaient proposé eun voie de sorti mais qui avait refusé. Il s’appelait Sadam Hussein. Quand il est allé voir les Russes, il lui ont dit qu’ils ne pourraient rien faire et il leur a répondu qu’on verrait ce qu’adviendrait de l’Irak en dix ans. On connaît la suite. Je voudrais dire à Nkurunziza, que les Américains ont horreur d’être pris pour quantité négligeable. Ils vous ont donné une voie de sortie que vous venez de décliner, mais pour qui vous prenez-vous? Vous êtes à la tête d’un miniscule pays et de surcroît le plus pauvre de la planète( vous l’avez rendu là monsieur!) qui ne vit que des aides. Comment comptez-vous payer les policiers qui vous aident à réprimer dans le sang votre propre peuple? Ici je ne parle pas de militaires que vous devez hair aujourd’hui parce qu’ils protègent les manifestants. Le reste pourra m,ourir de faim sans problème parce qu’ils n’ont pas d’armes. En un seul mot, si vous êtes seul contre tous, comment allez-vous vous en sortir? Comment un malade sous perfusion peut-il narguer les médecins qui tentent de le soigner s’il ne veut pas se suicider? Une chose est sûre, le Sous Secrétaire n’est pas là pour les beaux yeux des opposants à Nkurunziza. Il est là parce que le Burundi est une porte d’enttrée du Congo, la riche Congo avec ses Congolais qui meurent de faims. Ils vous ont dit de dégager et dégagez ou creuvez.

  21. Cama

    @ Aats,…….blanc, blanc, blanc, etc,……Je me dois de te répondre là.
    Est ce que ce sont les blancs qui vous ont obligés de signer les accords d’Arusha que vous ne respectez pas?????
    Mu kirundi ngo umugabo yihindukiza mu kirago ntiyihindukiza mw’ijambo.
    Ahubwo vugako uwaroze abategetsi bo muri afurika atakaravye!!!!
    Ils sont tous pareils,…..une fois au pouvoir ils ne raisonnent plus!
    Nukubabona bambaye amakoti namakaruvate kumbe mu mutwe nibidaje biri vide comme dirait l’autre que je ne souhaite pas nommer.
    Pour ce qui est de notre pays,….moi je ne crois pas que ça soit Nkuru qui ne veut pas quitter les affaires,….je crois plutôt que c’est son entourage:……au plus une vingtaine de personnes,….kuko bakiri muri masquis il y a une vidéo où il insiste en expliquant à ses compagnons de luttes (les fameux généraux), qu’une fois aux affaires, on n y passe pas plus de 10 ans,….na honorable El hadji Hussein Rajabu était à coté.
    Mais kubera gutinya justice kuvyo bakoze surtout muri mandat ya Kabiri,….ils s’accrochent.
    Eh bien, qu’ils bouclent bien leurs ceintures car la chute va être terrible.
    NB: Les politiciens sont comme des oiseaux qui se laissent attrapés dans un piège où on a attrapé 1000 oiseaux de la même espèce.
    Tenez,….KINANI après avoir signé les accords de paix d’Arusha,…..abariko baramuhenda (genre) imbonerakure-SNR(jewe ndabita les services nationales de terrorisme) y compris sa femme bararimukanuriye:”NYAKUBAHWA PEREZIDA,KUKI MWASINYE AMASAZERANO YAMAHORO KANDI TUGUTORA IJANA KWIJANA?”
    Au lieu d’être un vrai mec ngo abasobanurire akamaro kamahoro,….yarabaravye arabatinya, arabasubiza ati:”NONE SE AMAHORO NIMPAPURO?”.
    Baramukomera amashi longemmmmmeeeeent,…..genre:”ubu mbaye umukandida wanyu à 700%”,……mais quelle comédie!!!!!!
    None ubu KINANI arihe?
    Même pas un monument à son nom.
    Et pourtant biravugwa ko l’homme en question n’était pas mauvais,….ngo bamuhanuye na KANZIGA ngo ashaka kwahukana kuko ngo il semblait trop s’exécuter,….j’ose croire que notre première dame n’est pas dans cette mouvance nka KANZIGA.
    Mugire umusi mwiza murakagira Imana nimangazini,…..kandi abari muri manif mukomeze kwihangana VOUS ETES LA DIGNITE DE NOTRE PAYS A TOUS.

  22. Ndayikengurukiye

    Ubwo bwoba mufise ni ubw’iki, murindire amatora hanyuma tubereke ko tugihagaze bwuma ! Ntaco muzomutwara kandi azobatwara bien, bien! Siwe yitoye ni twebwe abanywanyi b’umugambwe twamugomwe. Murindire rero n’abanyagihugu bamwereke ko ata wundi Sebarundi bafise w’umutima mu Burundi comme lui. Soyez patients, Juin n’est pas loin. Iyo migumuko ni mwebwe muyishigikiye kandi ni mwebwe ibangamira. Nta bindi biganiro atari URNE électorale, harya niho tuzobahonyorera et soyez-en rassurés. Uwutinya gutora nawe, ntabwo ari ibarabara rizomutorera. Mushire rero ahabona ubushingantahe bwanyu et vos leaders respectifs, hanyuma dutsimbataze Amahoro na Démocratie mu Burundi. Ivy’Ubumwe vyovyo biri kure nk’Ukwezi mu barundi, kuko iyo tubuharanira kuva imyaka, nta ndyane n’imigumuko biba bicibonekeza mu Burundi, mu migambwe n’abanywanyi bayo. Nkurunziza, tera imbere nk’umuzinga turagushigikiye! Uwututarikumwe nawe aramenya ko le seul terrain fiable de bataille ari AMATORA yonyene. Isango rero c’est dans un mois! Ntituzomuheba, murahumba!!!

  23. N’ako kamo kava ku gihangange nka Barack OBAMA nta ko Président de la République des Tambours ahava yumva. On parle et lui, il fonce vers le 3ème mandat tambour battant. Je ne sais pas s’il pense qu’il pourra taper sur Barack OBAMA comme il tape sur les manifestants à la manière qu’on tape sur un tambour.
    Oh! Leader Bien aimé, reviens vite à la raison; demain sera trop tard. Nagukunda ariko nta kundi buca bakunigura ataco nshoboye kugira ndagufashe. Narahanuye nteba ndaruha.

    Ndi LOLOLO, Umugumyabanga atari Umugumyabondo.

  24. eric

    a Ntigahera uti “ici Nkurunziza, soutenu et aimé par la majorité silencieuse” Birababaje kuko bakunda uwutabakunda !!!! car a voir ce qui on se passé parfois on se demande meme si Nkurunziza est burundais! pour le reste vyuko les pro Nkurundiza ari ba ntahokaja oui cest vrai mais heureusement Uburundi si Izinga nta warusha Sadamu nabahungu biwe gukomera!! uwo ni uwo nguhayeko akarorero kamwe mu bwinshi! bref agakomeye karakomereka

  25. eric

    AATS Alors la reflexion doit se porter sur le pourquoi le blanc est toujours present dans nos affaires jusqu a present ! uza gusanga imvo zituvako! akica umuntu kamuvako!!! ubu noneho ibiharawe ngo nya ba president bashigwaho n Imana le blanc n a plus rien a faire la dedans a moins que nous allons le blamer de nous avoir introduit ce Dieu! S il a a blamer cest pas le blanc cest nous! ugira umuzungu araza kutwinginga ngo aducuruzeko inkoho tutagiye kuzimubaza

  26. mahoro

    @Aats

    En résumant ton argument long comme un roman, le malheur bourundais vient du” balance”. Personnellement je m’ inscris contre ce genre d’ argument facile. Vous savez quoi, nos dirigeants ne sont ni patriotes ni nationalistes. Ils sont quasimment ivres d’ égoïsme, de régionalisme, de tribalisme, de clientelisme , et j’ en passe!

    Dire que la faute de ce climat malsain qui déchire mon patrie émane de la communauté internationale n’ est ni qu’ un simple pretexte. À mon avis, quelqu’ un qui fuit ses responsabilités trouve toujours un bouc émissaire.

    En guise d’ exemple, dis – moi ce qu’ a manqué ce gouvernement pour qu’ on arrive là où on est présentement? Un gouvernement majoritaire, qui avait seul ses mains sur le volant allait conduire le pays jusqu’ au concert des nations respectueuses. Cependant, la déception a été totale. Au lendemain de la prise du pouvoir, c’ est la traque aux opposants, même majoritaire dans les deux chambres. Au lieu de redresser le pays tant agenouillé par des guerres intestines, il va institutionnaliser la corruption, barrer la route à toute opinion discordante.

    Remaque que même aujourd’ hui, ce giuvernement n’ a jamais changé d’ assiète et de recette. Et tu voudrais ne faire avaler cette pilure de faute au blanc? Pourtant , des sages n’ ont jamais cessé de faire un clin d’ oeille à ce pouvoir corriger ses différents manquents en vain.

    Tu évoques qu’ il faut que le problème burundais soit solutionné par les Burindais eux- mêmes. Ça c’ était normalement l’ idéal car c’ est de prime abord nous Burundais qui connaissons mieux notre maladie. Mais là , comment ? Comment veux tu.qu’ il y ait entretien avec des gens qui ne veulent pas entendre un autre argument, une autre suggestion, qui reste sourd et muet à toutes les voix du monde, qui n’ accepte pas de compromis, qui se croit plus crédible, meilleur qu’ aux autres?

    À mon humble avis, nos dirigeants se préoccupent de leurs intérêts et non du bien commun, c’ est ce qui explique cet acharnement sans cesse contre opposants et société civile. Or , ce manque de patriotisme qui fait que la classe dirigeante se sert au lieu de servir leurs mendateurs ne fait qu’ agraver notre maladie

    Dans cette percespective où nous avons échoué de trouver un terrain d’ entente à cause que l’ autre ne veut rien céder en dépit de ses résultats catastrophiques, malheureusement, on doit fair appel à cette communauté internationale pour nous aider.

    Ce qui se passe aujourd’ hui dans notre pays ne résulte qu’ uniquement au fiasco de ce gouvernement, un gouvernement qui a échoué lementablement dans presque tous les domaines . La mauvaise gouvernance, la corruption , manque de justice équitable, les assassinats, emprisonnements arbitraires, intorelence aux autres idéaux, la chasse aux opposants, l’ arrogance, les vols,… voilà les principaux problèmes qui ont mûri cette insécurité qui règne chez nous.

    Est-ce qu’ il y avait moyen d’ éviter tout cela? La réponse est oui! Prenons le cas de la corruption , combien de fois Gabriel a du crier au scandale???? Pourtant , aux yeux de ce pouvoir c’ est l’ un de ses ennémis. Dans la même veine d’ idées, peut- on démontrer noir sur blanc que tout cela résulte de la volonté du blanc? Non , et non!

    Ce pouvoir a eu une chance inouïe! Une chance extraordinaire de changer positivement le Burundi mais il a raté de marquer l’ Histoire. Dommage!!!

    Il va falloir que nous apprenions à assumer notre responsabilité, de surpasser nos égos individuels, de consolider notre patriotisme, de développer la culture de l’ excellence, de décourager la culture de la médiocritie sinon le blanc à qui tu accoles toutes nos déboires n’ y est pour rien. Le problème c’ est nous , nous qui voulons rester sur le même cercle vicieux, qui n’ acceptons pas de changement.

    Vive la révolution en marche!

  27. Sylvère Ndu.

    Je nibaza kobabwira uwumva naho ugutwi kw’ihene kwumva kwokeje.Ugira Adolp ubu naho arongera guhagarar?Mr Tom yumvise akamo umukuru w’umugambwe CNDD Honorable Nyangoma léonard yabateye !Sinon Nkurunziza agomba kugira uburundi icibare ciwe!

  28. mahoro

    @Nduwamungu

    Uti sagesse ! De quelle sagesse parole tu?? À ton avis, puisque le pays a connu un demi siècle d’ enfer, il faut que les citoyens continuent d’ accepter la même musique et la même danse. Qurlqu’un qui a de la sagesse écoute les conseils et agit comme un responsable et non tel un psychopate, un petit adolescent en pleine crise. Ce Péter est un Hitler burundais mais à la seule différence que , en dépit de son atrocité extrême, Hitler était un nationaliste. Quant ce bandit d’ un égoïsme , d’ un régionalisme sans pareille, il n’ a ni sagesse ni le patriotisme. Au contraire, en analysant ce que son gouvernement a détruit, on pourrait penser qu’ il avait une mission de vendre notre patrie. Quelqu’ un qui est sage éprouve de la compension pour des gens en difficultés, ne pourchasse, ne tue , n’ emprisonne ,…. toute personne d’ opinion différente de la sienne. On vous témoignait notre confiance , vous nous avez trahi pendant 10ans, vous avez régner sans partage en volant, violant, tuant, corrompant et vous voudriez que l’ on accepte que vous franchissiez la limite?C’ est cela aussi le manque de sagesse! Le fait de ne pas voir en face ses propres manquements et d’ y tirer la leçon à temps.

  29. aats

    Mon pays va mal.
    Depuis Dimanche nous assistons à un film d’horreur ! Comme je voudrais que tu ce que j’entends soient un rêve ou que je sois dans un état d’hypnose comme quelques fois quand je regarde dans les films les voitures voler ! Malheureusement c’est une réalité.
    Les problèmes dans lesquels nage le Burundi sont des problèmes qui ne datent pas d’hier, des problèmes qui étaient prévisibles et le dit l’adage prévisible donc possibles à prévenir (ibuye riserutse ntiryica isuka).
    Dans le passe lointain, pendant les jours des indépendances, le « brave » prince a arraché le Burundi des mains des blancs colonisateurs. Les burundais (la plupart) avaient fait un soupir… mais les colonisateurs déchus ; ne raconte-t-on ont juré que le Burundi d’après l’indépendance serait le même que celui d’avant l’indépendance. (Nous rappelais un de mes prof d’histoire parlant d’un livre d’un certain Père belge que malheureusement ma pauvre mémoire n’as pas pu retenir…soit !). Peut-être peu ont cru à ça. Ça n’a pas duré longtemps le prince « brave » a été tue. Devine par qui ? Par ses frères ! Bizarre…n’est-ce pas ? Et après le prince presque toute la famille royale, et d’autres burundais ont péri, les uns sous les machettes, les autres au coup de fusils de leurs frères.
    En analysant tout cela ça ne reste plus de doute que c’était l’accomplissement de la malheureuse « apocalypse » de ce belge-abbé-colonisateur. Et tous les malheurs qu’a connu le Burundi du moins en ces jours-là, sont lies a ces belges-là.
    Alors dirait-on que les burundais sont alors sans fautes…. Ça serait se tromper.
    Le blanc a été accuse de tous les maux qu’a connu mon pays (et il en est surement fautif), mais on a oublié d’analyser par quel moyen l’a-t-il fait !
    «
    • le blanc a eu l’idée de coloniser le Burundi, et il l’a fait ;
    • certains burundais ont pris conscience et ont voulu l’indépendance ;
    • le blanc ayant remarque ça s’est créé une stratégie coloniale nouvelle :
    o il a semé la haine entre les ethnies (qui d’ailleurs ose je croire même avant existaient mais ne se haïssaient pas) ;
    o il a manipulé l’opinion des uns en les montrant leurs supériorité par rapport aux autres…et en montrant aux inferieurs qu’ils étaient menaces (la ruse du serpent) et par ca il a terminé son plan…il ne restait rien qu’accorder l’indépendance ….
    o une fois l’indépendance acquis il fallait tout simplement activer la « bombe retardée » et tout était joue… (ce qu’il a exactement et bien fait). Le Burundi est entre en réaction d’autolyse. »
    Le plan du « blanc » a été mis en œuvre par les burundais eux-mêmes. Voici « la clé » du problème burundais.
    Apres de nombreuses années d’autolyse, le peuple burundais remarqua qu’il n’y avait de raison de s’entretuer. La « le blanc » qui suivait de près a senti un peu de peur avant qu’il ne trouve une idée …
    « il est l’heure d’instaurer la démocratie…. » . Comme ça on a élu des leaders qui ont été tue (peut être par avidité de pouvoir) mais la « le blanc » est revenu. Il nous a montré comment les « inferieurs » étaient menaces par les « supérieurs ». Et voici à nouveau l’autolyse.
    Encore plus prise de conscience. Le « blanc » n’est pas plu de nouveau. Et de coup on se souvient qu’on avait oublié plusieurs valeurs qui doivent accompagner la « démocratie » à savoir : droit d’expression, droit de l’homme etc… et à partir de ca encore les ethnies avec le bon slogan « génocide »….
    Remarquez que toujours le plan a été du « blanc » (d’ailleurs il en a pratiquement droit, il est libre). Mais le plan a toujours était applique par le « burundais ambitieux », qui se donne toujours à tout digérer et tout accepter. Malheureusement c’est le peuple qui n’en sait rien qui a toujours souffert (comme le petit de 15 ans qui vient de mourir dans la rue).
    En médecine on nous a appris qu’après une maladie infectieuse il se forme l’immunité post-infection grâce à la mémoire immunologique…et j’avais cru en ça ! Mais maintenant je commence à en douter : pourquoi alors les burundais ayant tous souffert de cette maladie et étant guéri (ose je penser) n’ont pas eu cette immunité ? Pourquoi continuent-ils d’être manipules par le « blanc » qui d’ailleurs comme les agents infectieux ne cessera jamais de nous attaquer ? Combien de temps faut-il pour nous pour comprendre que le « blanc » (« communauté internationale) n’a jamais voulu et ne voudra jamais un peuple africain en paix et libre, tant économiquement que politiquement ?
    A chaque problème, entends-je : « nous demandons la communauté internationale…. ». Quelle communauté ?
    Là je me rappelle d’un fameux texte de l’école primaire quand la chèvre fuyant la pluie est allée s’abriter chez l’hyène.
    Mes chers compatriotes mon message est le suivant : « digérer les propositions « du blanc » après s’être rendu d’abord compte qu’ils elles sont comestibles. En de problème trouvons des solutions entre nous. Aimons notre pays soyons patriotes et ne croyons pas qu’il y ait quelqu’un qui aime notre pays plus que nous meme. Ce n’est pas en vain que les ancêtres disaient « ukunda umwana gusumvya nyina ukaba ugomba kumumutwara. ». Arrêtez cette autolyse, ne déchirez plus le Burundi ! ‪#‎Amahoro‬ niyo dukeneye ibisigaye vyose bizokurikira « ahari amahoro umuhoro uramwa ». »
    Je tiens à signaler ici que l’utilisation du mot « blanc » est loin d’être une tendance racistes, mais qu’il est utilisé pour désigner chaque étranger a mauvais idée et plan pour ma chère patrie/ (je me réfère du fait que les colons étaient blancs.

  30. Nduwayo Sylvere

    Je retiens ceci:les Etats Unis ont honte de n’avoir rien fait lors des tragedies cycliques qui ont endeuille le Burubdi> Ceci ne veut pas dire necessairement qu”ils sont tres compatissants mais que desormais ils ont trouve une occasion en or pour s’installer au nom de la stabilite la ou les autres ont “echoue”.Belle strategie non! Pour visualiser le butin congolais. Nkurunziza devrait comprendre une chose:meme si il avait toutes les raisons du monde pour concourir pour le 3eme mandat il est deja trop tard comme l’Oncle Sam a deja dame le pion. Pour les Usa soit on est premier soit on est meilleur! Ils sont tres sympatiques ces gens!
    Mais au moins on sera sur que desormais ces petits faux dirigeants ne vont plus s’avanturer. Ainsi a quelque chose malheur est bon>Avec l’engagement des USA mesquin ou pas desormais le Burundi sera au moins connu et aide( a la fin du cauchemar de l’enfant prodigue de Mwumba) et les Usa qui l’auront sauve de la honte ne lesineront pas sur les moyens!Strategie oblige!

  31. Ruzi rwa Mubarazi

    Mu majambo make:
    Uwo mushingantahe ategerezwa kuba yumvise ivyo Nkurunziza amwishuye “ubwanwa bwarafutse umunwa”. Ati sindababwira ivyo twavuganye, arabibibwirira!
    Il fini ce Nkurunziza! En fait ntazi ko u Burundi ari agahugu gato kandi gato cane! Helicoptères zitarenga zitatu n’aba commando batarenga 10, baraza bakamutora, bakamuboha bakamurungika muri TPI. Abo ba Nyamitwe abasigaye bobibohera!

  32. Constantin Ndayiragije

    Mr Tom a dit la vérité, alors qu’est ce qu’ils entendent? Ils doivent mettre les choses en bon chémin, ils sont en retard. N’attendent pas que la guerre commencent, Travailler-le Maintenant, parce que le Président pourrait continuer son ambition de briguer le 3e Mandat. Ne laissent pas les sangs de Barundi coulent.

  33. Vuvuzela

    Ce n’est pas pour defendre Fdede, mais je crois que le message s’addresse au groupe qui nous dirige mal. Je ne pense pas que Fdede original soit si mauvais que ca. S’il l’est, alors il faut vraiment l’ecarter. Car travaillant pas pour les Burundais.

  34. Mutula

    Chers voisins Burundais nous sommes deriere vous car ça nous attend tous avec l’allure ou nous allons c’est Nkuruziza qui est unité de mesure de Kabila, Si Nkuruziza decroche la presidence c’est Kabila qui gagne aussi. Tenez fort il faut que ses dictateurs partent pour que la vraie démocratie s’installe. Mutula Bagule Richard (RD. Congo) activiste démocrate.

  35. Ntazizana

    Urahumba,n’abaruta we incuro nyinshi baragiye.

  36. Mugumyabanga

    Targeted sanctions mean that all Nkurunziza cronies are in trouble. They face travel bans, financial assets freeze and so on and so forth. And their names are already common place in State Department: Nkurunziza, Nyabenda (Cndd fdd chairman), Edouard Nduwimana ( interior minister), Bunyoni, Adolphe Nshimirimana, Alias Ndakugarika, Willy Nyamitwe, Minister Nizigama ( security minister), Alias Kazungu, Juvenal Havyarimana (MP from Bubanza), Victor Burikukiye (deputy chairman of Cndd fdd) who delivered a genocidaire speech in Muyinga some weeks ago the list is long.

  37. Vuvuzela

    Peter a encore une chance de sauver les meubles sauf s’il a decide de mourir au trone en emportant quelques innocents avec lui. Dans ce cas, “Dieu, qui lui a donne le pouvoir de nous diriger”, va lui demander des comptes. Avant meme de repondre a l’appel, Monsieur Peter aura deja perdu acces a ses “comptes” et ne saura pas expliquer ce qui lui est arrive.

    Le verdict risque d’etre dur et il risque de se retrouver dans le “chaux” chez Satani ou, parait-il, ca chauffe vraiment et tout le temps.

    Prions et esperons.

  38. Turarushe

    Des fois je me demande jusqu’où un humain peut être con… Et je te trouve particulièrement excellent dans ce domaine. L’argent que vous volez vient uniquement des aides de l’occident. Se mettre à dos les occidents serait creuser votre propre tombe. Soit vous passez par la grande porte et vous dégagez soit vous restez et là je t’envoie chercher les articles sur BLAISE COMPAORE, BEN ALI, VIKTOR YANUKOVYCH, Hosni Moubarak, et j’en passe…

    Ce sont eux qui vous ont aidé à lutter pour nos DROITS quand vous étiez dans la brousse et ils n’hésiteront pas de vous lâcher si vous ne respectez pas les acquis de votre lutte. Malheureux perdants tôt ou tard!

  39. Uwubizi

    Le message est sans équivoque, mais attendez demain le fameux conseiller principal du président Nkurunziza en communication, Nyamitwe pour ne pas le citer, il va l’ interpreter autrement et il est même capable de démontrer que les USA soutiennent Nkurunziza dans sa démarche pour son “deuxième” mandat:)

    Arashobora kwidigadiga agatwenga.

  40. Stan Siyomana

    @Ntigahera; “ce n’est donc pas demain la veille que vous allez le debusquer, seuls OU AVEC L’AIDE DES AMERICAINS, ANGLAIS OU FRANCAIS…”
    L’Occident pourrait jouer LA POLITIQUE DE LA CAROTTE ET DU BATON, vu le deficit budgetaire du Burundi qui est devenu carrement chronique ( pour dire que LE REGIME DE BUJUMBURA NECESSITE UN APPUI BUDGETAIRE POUR SURVIVRE).
    1. “Le financement du deficit du compte courant serait assure principalement PAR L’AIDE EXTERIEURE, bien qu’en baisse, et dans une moindre mesure PAR DES INVESTISSEMENTS DIRECTS ETRANGERS…”
    (Voir Banque Mondiale, juin 2014: “Premier rapport de suivi de la situation economique et financiere du Burundi. De l’aide au commerce: l’integration regionale comme moteur de croissance”, www-wds.worldbank.org) (a la page 15).
    2. “…le deficit du Burundi etant alimente PAR D’IMPORTANTES DEPENSES militaires, les depenses salariales de la Fonction Publique et l’achat, par l’Etat, de biens importes…”
    (Voir Nations Unis, Commission Economique pour l’Afrique, Mars 2015: “Rapport economique sur l’Afrique 2015”, http://www.uneca.org, 218? pages).
    Merci.

  41. Nduwamungu

    Umusuma uvuga ni nde? Umuhimbiri uvuga ni nde? Umwambuzi uvuga ni nde? J’espère en tout cas que tu n’insunues pas Nkurunziza! Si oui, révise bien l’histoire du Burundi, tu en trouveras d’authentiques. Mudashoboye kwihanganira imyaka 5 yonyene, twebwe twarihanganiye 5 ugwije 10, mubona ko mwokura hehe sagesse nk’irya ya Nkurunziza ?

  42. nzitonda

    Amahoro iwacu RUGAMBA, ndabona ko ushavuye, uvugana ishavu. Ni uko vyma bigenda, mgira nturabona umuntu ariko arasamba. Nta muntu n umwe adatera igere ariko aracikana. Nkenke ko woguma ukurikira ukaraba ingene uwagize amavoka be na stades umugambi. Burira ntibushika ku mpeshi.
    Nyene guteza avocats arashobora gusanga umugenzi wiwe wa COTE D IVOIRE mu bucamanza butacira inkonda.

    Hari umunyakibi yitazira umwami w abami NERON, ngira hari uwamwiganye, ariko ingendo y uwundi iravuna.

    Tabara, shayura, bogora, kingira igihugu cacu, muzokengurukigwa .

    Abasuma, abahimbiri, abambuzi, ngira bozotinda bakubitwa intahe mu gahanga

  43. Stan Siyomana

    @Ntigahera: “…ni ba “Ntahokaja”, muvyemere canke muvyanke….soutenu et aime PAR LA MAJORITE SILENCIEUSE…”.
    1. Au 21 e siècle dans le BEAU PAYS DE MWEZI GISABO, l’on aurait justement souhaite que cette majorite puisse jouir de TOUTE SA LIBERTE D’EXPRESSION ET NE SOIT PLUS CONTRAINTE AU SILENCE, ET AIT ACCES AUX INFORMATIONS DES MEDIAS BURUNDAIS ,…
    2. QUEL SOUTIEN S’ATTENDRAIT-ON DE CETTE “MAJORITE SILENCIEUSE” si elle etait, par exemple, au courant du rapport de la Banque Mondiale (juin 2014):
    “L’expansion economique A ETE PLUS FAIBLE DANS LE SECTEUR AGRICOLE(0,8%), QUI EST ESSENTIELLEMENT RURAL, que dans le secteur non-agricole (6,3%), qui est essentiellement urbain. POURTANT , LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE RESTE TRES ELEVEE DANS LES ZONES RURALES (ENVIRON 3%), MALGRE LA RECENTE HAUSSE DE L’EXODE RURALE. EN SUPPOSANT QUE L’AGRICULTURE EST ESSENTIELLEMENT RURALE, LE PIB (produit interieur brut) PAR HABITANT POURRAIT AVOIR DIMUNUE DE PLUS DE 2% EN 2013 EN MILIEU RURAL contre une hausse de plus de 3,3% en milieu urbain.
    OUTRE LA CROISSANCE PLUS FAIBLE, LE MONDE RURAL A UN PLUS FAIBLE ACCES AUX SERVICES SOCIAUX DE BASE.
    Bien que l’acces a l’education et a la sante ait ete ameliore dans les zones rurales, L’ELECTRICITE Y EST PRESQUE INEXISTANTE. EN 2013, PRES DE 95% DE L’ELECTRICITE DISPONIBLE A ETE CONSOMME A BUJUMBURA ET A GITEGA, LAISSANT SEULEMENT 5% DISPONIBLES AU RESTE DU PAYS, Y COMPRIS TOUTES LES ZONES URBAINES COMME NGOZI ET KAYANZA…”
    (Voir Banque Mondiale, juin 2014: “Premier rapport de suivi de la situation economique et financiere du Burundi. De l’aide au commerce: l’integration regionale comme moteur de croissance”, www-wds.worldbank.org) (a la page 3).
    Merci.

  44. Mugabo Joas

    Iyo ataba yabwira ibiti umuzungu yari yavuze. Ariko, kumwe Imana yadadika umutima wa Pharaon akankira ubwoko Bwa Israël kuva mu GIPUTA (ÉGYPTE), gushika aho aronka vya bisebe icumi, Nkurunziza, BUnyoni, Adolphe, Ndakugarika, Kazungu, Uwamahoro, Nduwimana, Gihahe, n’ abandi benshi, ntibazokwumva impanuro gushika babonye ivyashikiye SUNZU RY’ UMUBUMBE (ikinani cananiye abagome n’ abagambanyi) n’ Akazu kiwe. La radio REMA subira le sort que subissent les radios de la haine.

  45. Patriotique

    We salute and congratulate the American envoy, Mr. Tom Malinowski. En plus a tous ceux qui ont deja parle, la position acutelle americaine montre bien que la violence preparee par le regime actuel est bien connue et suivie. Nous demandons au reste de vrais amis des Burundais de se preparer pour stopper l’irreparable. Qu’ils ne viennent pas demain pour compter le nombre de morts, car il y a danger reel ici, des manifestants sont tues par la Milice Imbonerakure, habillee en tenue policiere.

  46. RWUNGERE

    Assistant Secretary Tom Malinowski Travels to Burundi
    Media Note
    Office of the Spokesperson
    Washington, DC
    April 29, 2015

    Assistant Secretary of State for Democracy, Human Rights, and Labor Tom Malinowski will travel to Burundi April 29 – 30. The Assistant Secretary will reiterate U.S. disappointment with Burundian President Nkurunziza’s decision to disregard the Arusha Agreements to run for a third term in office. He will also urge all actors to reject violence to safeguard the gains Burundi and its people have achieved since 2005. The Assistant Secretary will also express concern about the Burundian government’s decision to close radio stations and further restrict freedom of assembly, association, and expression.

    For updates, follow Assistant Secretary Malinowski on Facebook, Twitter, and Instagram.

    For more information, please contact Valerie Wheat at [email protected] or (202) 647- 4129.

  47. Salut national

    Il faut que l’armée sauve le peuple burundais contre ce groupuscule des DD qui n’a ni foi ni loi.

  48. RWUNGERE

    C’est bon que M.Malinowski reconnait la condamnable et honteuse indifférence des Etats -Unis face à beaucoup des tragédies que Le Burundi a connues. Nous espérons qu’il est sérieux quand il dit qu’en cas de la sourde oreille de M.Nkurunziza que ça ne va pas se limiter seulement aux déclarations diplomatiques, mais plutôt à la prise des mesures !

  49. Ntigahera

    Les pro-Nkurunziza ni ba «ntahokaja», muvyemere canke muvyanke. Kandi narababwiye ko u Burundi ari Igihugu souverain ko ata Communauté internationale dutezeko ubukiriro mu gihe atahonyabwoko canke intambara biriko biravuza ubuhuha mu Gihugu. J’ai vécu cette expérience en 1972, et je vous en préserve les détails aujourd’hui kuko turi mu cunamo de toutes les victimes de ces massacres. Je disais donc que vous avez un adversaire de taille, ici Nkurunziza, soutenu et aimé par la majorité silencieuse, ce n’est donc pas demain la veille que vous allez le débusquez, seuls ou avec l’aide des Américains, Anglais ou Français, oubliez ça, et désolé pour ma franchise, si réalité rime avec vérité !!! Et puis, au grands maux les grands moyens dirait un français!

  50. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Si Peter et sa clique reviennent aux affaires, le Burundi sera comme la Corée du Nord..! Ils veulent rester au pouvoir pour s’absoudre de leurs crimes tant humains qu’économiques, le magot de la corruption qu’ils sont en train d’investir dans la pierre etc… ! Il ne faut pas que les manifestations suivies et soutenues par tous les pays libres, dont les Etats-Unis d’Amérique, s’arrêtent..! Tirer à balles réelles sur des enfants les mains en l’air est une chose grave. C’est une honte et ne soyez pas étonné si vous entendez demain que la Cour Pénale Internationale de La Haye va enquêter… ! Aujourd’hui, avec tout ce dont nous disposons en termes de technologie de l’information i.e. téléphone iPhone, iPad etc…tout le monde peut prendre une photo, ou une vidéo… ! Croyez-moi tout se sait, se voit. On sait qui tire sur qui, qui brutalise qui dans ces manifestations. Comme j’aime l’écrire, il y en a qui risquent de finir leurs jours à La Haye comme GBAGBO et Milosevic…! La déclaration de l’assistant du secrétaire d’Etat américain va dans ce sens..!

  51. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Si Peter et sa clique reviennent au pouvoir, le Burundi sera comme la Corée du Nord..! Il ne faut pas que les manifestatiosns suivies et soutenues par tous les pays libres s’arrêtent..! Comme j’aime l’écrire, il y en a qui risquent de finir leurs jours à La Haye..! Tirer à balles réelles sur des enfants les mains en l’air est une chose grave. C’est une honte et ne soyez pas étonné si vous entendez demain que la Counr Pénalme Ihonte, c’est un scandal et cela ne restera pas impuni..!

  52. Mtu wachini

    Semudede Efedede bye! American covernement never play around and they mean what they say.

  53. RUNYOTA

    Ikibarirwa ni icumva.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

« Juger est un métier »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « Juger est un métier »

A tort ou à raison, la justice burundaise a été vilipendée, diffamée, décriée surtout par ceux qui n’arrivent pas à avoir gain de cause. Des expressions défaitistes sont devenues monnaie courante : « deux poids deux mesures, une justice à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 296 users online