Les billets d'Antoine Kaburahe

« Vobavoba »

21/12/2019 Antoine Kaburahe Commentaires fermés sur « Vobavoba »
« Vobavoba »

Le slogan du parti CDP fait beaucoup parler de lui sur les réseaux sociaux. Il amuse, irrite, mais ne laisse personne indifferent. Anicet Niyonkuru, le président du parti lui se dit satisfait.

Selon Anicet Niyonkuru, étymologiquement, «  kuvobavoba » veut dire « s’amortir quand on subit une pression; comme le fait un ressort ». Le président du CDP explique encore le choix de ce mot : « Si on essaie de mettre le terme dans notre contexte, « kuvobavoba » signifie ne pas céder définitivement à la pression ou à l’oppression tout court ». Il faut, d’après lui, quand vous êtes sous pression « se détendre tel un ressort ».Bref, ne pas se résigner.
Niyonkuru fustige la résignation qu’il observe chez ses compatriotes.« Le peuple burundais cède de plus en plus à la résignation. Rien qu’à travers la réponse « turashima »( nous rendons grâce) qui est sur toutes les bouches. Même quelqu’un qui n’ a pas mangé depuis trous jours, quand on lui demande comment il va, il répond , « turashima », s’insurge le leader du CDP. Lui et ses militants disent « refuser cette philosophie de la résignation ».Pour M. Niyonkuru « vobavoba » traduit donc la résilience, la volonté de dépasser le « fatalisme ambiant ».
Même si le terme fait « jaser », notamment sur les réseaux sociaux, lui dit qu’il est « très satisfait du slogan ». Il n’a pas tout à fait tort. Tous les communicants et autres publicitaires vous diront que si un slogan fait parler de lui, c’est déjà un bon point. « Les hommes savent pourquoi »*. En Belgique,la population connait bien ce slogan…

*C’est le slogan simple et efficace d’une marque de bière belge

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Le Burundi en données

IWACU Open Data

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 005 users online