Dimanche 18 avril 2021

Politique

Vers la fin des procès interminables ?

03/07/2020 Commentaires fermés sur Vers la fin des procès interminables ?
Vers la fin des procès interminables ?
Aimée-Laurentine Kanyana et Jeanine Nibigira (à droite) lors de la remise et reprise.

La nouvelle garde des sceaux a fait jeudi 2 juillet une promesse de lutter contre des procès interminables. Elle se dit engagée à désengorger les prisons. C’était ce jeudi 2 juillet lors des cérémonies de remise et reprise entre la nouvelle ministre de la Justice, et Aimée-Laurentine Kanyana, l’ancienne.

« Informatisation et numérisation des titres fonciers, réhabilitation des infrastructures, révision de certaines lois pour leur adaptation aux réalités du moment », entre autres certains des dossiers que le ministre de la Justice sortant laissé à son successeur, Jeanine Nibigira.

«Ce sont des dossiers que je trouve urgents pour faciliter les  prestations  dans le secteur de la justice », a souligné Mme Kanyana.

La nouvelle garde des sceaux dit être touchée par la lenteur des procès et s’engage à y mettre fin. «Nous fournirons beaucoup d’efforts pour diminuer le nombre des prisonniers qui croupissent dans les prisons sans être jugés. Dès lors, ils  ne bénéficient ni de la grâce présidentielle ni de libération conditionnelle».

Cet ancien procureur général près la Cour d’Appel de Gitega déplore qu’il y ait encore des gens qui peinent pour accéder aux services des  juridictions. Obligés de parcourir des longs trajets, certains, dit-elle, jettent l’éponge pour des procès qu’ils auraient gagnés. Mme Nibigira promet notamment de poursuivre la décentralisation des juridictions pour y remédier.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La grande muette invitée à redorer son image écornée

Ce ne sont pas des « faits divers ». Quelle mouche a piqué la grande « muette » ? L’armée burundaise occupe rarement les colonnes d’Iwacu. Elle s’exprime peu d’ailleurs. Mais jusqu’ici, la grande muette burundaise était relativement reconnue et (…)

Online Users

Total 1 272 users online