Vendredi 24 mai 2024

Politique

Uprona de l’opposition : qui évince qui ?

04/02/2017 19
Quand le courant passait encore
Quand le courant passait encore

Le torchon brûle à l’Uprona de l’opposition. Après avoir éjecté M. Tatien Sibomana de son poste de porte-parole de ce parti, M. Charles Nditije se retrouve suspendu par son vice-président M. Evariste Ngayimpenda.

Tout vole en éclat quand le Charles Nditije, président de ce parti en exil prend la décision le 15 janvier de nommer comme porte-parole de l’Uprona de l’opposition M. Bonaventure Gasutwa en remplacement de M Tatien Sibomana. Il est, selon lui, «coupables de fautes lourdes».

La réaction ne tarde pas, elle tombe comme un couperet une semaine après. Dans une lettre adressée le 24 janvier à Benjamin Mkapa, facilitateur dans la crise burundaise, le vice-président de ce parti, Evariste Ngayimpenda, annonce la suspension de son président, M. Charles Nditije.

Il lui est reproché de se rallier aux positions du Cnared, et de vouloir confiner l’Uprona à cette plateforme de l’opposition radicale qui recuse le facilitateur Mkapa. M. Charles Nditije est notamment accusé de ne pas respecter les décisions du Bureau exécutif.

Dans cette lettre, le facilitateur Mkapa est informé que M. Charles Nditije ne fait plus partie de la délégation de l’Uprona de l’opposition au processus de dialogue inter-burundais d’Arusha.

Forum des lecteurs d'Iwacu

19 réactions
  1. KARUNDI

    Intéressant, très intéressant, quand tout vole en éclat à l’opposition: Cnared aho wayibonye! Uprona radicale ngo fyé, ko bahora babeshera Nduwimana ubu naho yirira indya ziagira induru, babeshera nde?
    Honte à l’opposition Buurndaise

  2. Aaron

    J’éprouve une immense honte causée par le comportement de ces leaders de l’Uprona. Quand mettront-ils de côté leurs intérêts personnels pour parler la même voix??????? Très deçu!

  3. Omar Djuma

    J’ai juste envie de dire à tous les Burundais ceci: » La politique, c’est un metier. » Malheureusement au Burundi vous avez des politiciens qui sont entrE dans la politique accidentellement.

  4. dodo

    Il nest que normale, l`opposition repose sur du mensonge et la haine. Ils ne peuvent pas durer. Apres le soutient de l`ONU et l`UA a Mkampa malgres ces dire sur la crise burundaise, il y`a lieu de croire que la communautee internationale a choisi son camps. Il faut savoir distinguer les institution, l`UE n`est pas plus grand que l`ONU. L`opposition en sait plus a quel sein se vouer. Une chose est sure, beaucoup regrette de n`avoir pas saisi leur chance comme Rwansa Agathon. Il est opposant mais en meme temps il continue de garder son respect et je croit il reste la seule alternative en 2020 apres avoir ete 2e aux derniers elections sans s`etre prensentee. Bien conscient de cela, il a tout a gagner de la paix au Burundi, voila pourquoi il s`est vite ralier au gouvernement.

    • minott ntare

      comment rwasa s’est-il allie aux DD? si c’etait le cas ntiyari kuba ariko aratabaza ngo agire yicwe… dire que l’Onu est plus grand que l’Ue est vrai sur papier mais la realite est autre

  5. Pablo

    D’ailleurs nta migambwe monoethniques dukeneye ! Ninde yombwira umuhutu ari muri Uprona? Umugambwe warononekaye!
    Namwe Iwacu ntimuncensure ndabasavye!!

    • Banzubaze

      @Pablo
      Udukingirizo ntuduharuramwo?

    • Karundi

      Son president Charles Nditije est hutu.

      Mukasi etait hutu,

      Mayugi etait hutu.

      Tous ont ete presidents de l’Uprona et j’en passe.

  6. kalachikov

    Mbe ko censure mbona yimonogoje?
    Ngira hariho ubwoba bwinshi. Vyokumvikana.

  7. nyabenda

    I Burundi hakwiye kuba imigambwe 3 gusa

  8. Ngayimpenda et Sibomana sont affamés et n’ont pas de patience! Ventre affamé n’a point d’oreilles! Le résultat est connu: perte de sagesse, ramassage comme le font si bien les hyènes dans les parcs. Cela devrait donner une leçon aux différentes couches de la société burundaise. Que les pseudo-politiciens n’appellent plus les gens dans les rues.

    • kalachikov

      Rwasa Agathon ntarashikira Uprona?

  9. Mavyi Jean-Marie

    Muburundi umunyagihugu ni nk’impene, igihugu nk’ibagiro umunyapoliyike nawe eka n’imuyanga yanga.

  10. KABADUGARITSE

    Imfyisi mu ruhongore.-

  11. Salvator

    Oh mon Dieu! Le Prince Louis Rwagasore doit se retourner dans sa tombe…

  12. kalachikov

    Rwagasore ameze nkumuvyeyi yavyaye nabi.
    Yasize abana baryana tous les jours kubera ivyo yabasigiye. Comme ces nombreux parents qui travaillent dur pour pouvoir leguer a leurs enfants des biens de toute sorte. Bagahereza gushihana.

  13. jose

    Ce Ngayimpenda qui fait tout pour acceder au poste de vice president n’a pas de place a L’UPRONA un jour il paiera fort

  14. Salmia Irikungoma

    Nos politiciens ont besoins de specialistes en psychologie. Les uns se sont retrouves a Zanzibar avec Mkapa, les autres a Dares salaam, les autres au Burundi, les autres a l’etranger pour enfin se diviser en plusieurs groupes differents. Maintenant, on ne sait plus a quelle cause, chacun va defendre, bien sur , tout pour renforcer Nkurunziza, Umusalaba abarundi twiremetse.

  15. Fofo

    Au Burundi, il n’y a jamais eu des politiques, plutôt des politiciens spéculateurs sans vision qui changent des positions de jour après jour! Scission contre scission ! Avant on parlait de l’Uprona de Là je ne parle pas de Monrovia et Casablanca; Puis, l’Uprona de Niyoyankana et celui de Charles Mukasi; Ensuite l’Uprona de Concilie Nibigira et celui de Nditije!!! Comment va-t-on appeler cette nouvelle aille? Cela risque d’être la fin de ce parti qui prétend être le défenseur de la minorité tutsie!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La vie chère de plus en plus chère

Les incompréhensions sont profondes. La hausse constante des prix dans le panier de la ménagère devient un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses familles. Les consommateurs voient et décrient l’augmentation exponentielle des prix. La plainte retentit de toutes parts. (…)

Online Users

Total 4 370 users online