Mercredi 12 mai 2021

Société

Un ouf de soulagement pour les habitants de Kizina

31/01/2018 Commentaires fermés sur Un ouf de soulagement pour les habitants de Kizina

«L’Ombudsman nous a tranquillisés, il a promis que chacun d’entre nous est libre désormais de continuer à travailler dans son propre champ », a fait savoir Jean de Dieu Birikunzira, chef de secteur de Kizina situé en province de Bubanza.

Les habitants de Kizina en réunion avec l’Ombudsman.

C’était ce mardi 30 janvier, après une rencontre avec Edouard Nduwimana, Ombudsman burundais en compagnie d’Aimée-Laurentine Kanyana, ministre de la Justice et les expropriés de Kizina. Pour rappel, ceux-là avaient vu leur propriété octroyée à la famille Gahushi.

Cette réunion intervient à la suite du sit-in organisé devant le bureau du Médiateur burundais par les représentants des 5. 000 ménages concernés.

Ils se réjouissent de la décision du ministre Kanyana. Celle-ci leur a promis l’annulation des mandats d’arrêt émis contre certains. «Sur son ordre, le procureur de la République en province Bubanza avait émis des mandats contre ceux qui sont retournés dans leur champ». Alors qu’ils venaient d’être expropriés de leurs terres.

Ces habitants de Kizina affirment qu’ils vont passer la nuit dans leurs maisons pour la première fois depuis la décision du ministre. «Nous nous cachions dans la foret de peur d’être arrêtés».
La propriété concernée représente plus de 230 hectares. Ce litige foncier oppose les habitants de Kizina et la famille de Joseph Gahushi.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 1 425 users online