Politique

Tour de chauffe du futur candidat du Cndd-Fdd ?

09/08/2019 Guibert Mbonimpa Commentaires fermés sur Tour de chauffe du futur candidat du Cndd-Fdd ?
Tour de chauffe du futur candidat du Cndd-Fdd ?
Le président de la chambre haute du Parlement dans sa tournée des communes en province Rumonge.

Le président du Palais Pierre Ngendadumwe a tenu des réunions, vendredi 2 août, avec des élus locaux et chefs des services déconcentrés dans les communes Songa et Rutovu de la province Bururi.

Dans la province Cibitoke du 29 au 30 juillet, Révérien Ndikuriyo a réuni les élus locaux, les administratifs, les leaders politiques et religieux des communes Bukinanyana, Murwi, Mugina et Rugombo.

Vendredi 26 juillet, il a visité les communes Burambi et Buyengero en province Rumonge.

Deux jours plus tôt, rencontre avec les élus locaux, les chefs de services et les représentants des confessions religieuses des communes Mugamba et Matana en province Bururi.

Simple poursuite de sa tournée des communes entamée en 2016 ou peaufine-t-il sa stature d’homme politique national, à près de 10 mois de la présidentielle ? En tout état de cause, le président du Sénat coche plusieurs cases pour prétendre à l’investiture du parti.

Il est du premier cercle du pouvoir. Qui plus est, son passage au maquis  lui donne cette légitimité  indispensable dans cette formation qui voue  un culte au combattant. Tel le personnage éponyme de Bajazet de Racine, il peut soutenir : « Nourri dans le sérail, j’en connais les détours. »

C’est un faucon, un tenant de la ligne dure du parti. En  témoigne sa rhétorique si peu amène, au climax de la crise politique, à l’encontre des manifestants anti-troisième mandat, au point d’alarmer ceux qui ont des « visées impérialistes et néocolonialistes ».

Cocher cette case peut s’avérer un handicap disqualificatoire si le parti de l’Aigle table sur une bouffée d’oxygène nivelant les aspérités sur la route de la mandature du prochain locataire du Palais Ntare Rushatsi.

La dernière, mais non la moindre, c’est un civil rompu aux subtilités du jeu politique. Autant le pouvoir sortant resserre son emprise tous azimuts, en ces temps de dynamique ascendante de la tension électorale, autant un nouveau pouvoir montre des signes d’apaisement, d’ouverture. Une candidature d’un haut gradé enverrait un signal qui éteindrait cette lueur d’espoir d’un lâcher du lest post-élections. D’autant plus que la grande muette et la police sont accusées par les milieux de l’opposition et les rapports des organisations internationales des droits de l’Homme d’être constitutives de l’«appareil répressif burundais ».

Une seule certitude : la discipline à l’interne du parti écarte toute idée de faire cavalier seul.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 3 695 users online