Jeudi 30 mai 2024

Sports

Ruyigi : le meeting a tenu toutes ses promesses

28/11/2016 Commentaires fermés sur Ruyigi : le meeting a tenu toutes ses promesses

Dimanche 20 novembre, la semi-fondeuse burundaise, Francine Niyonsaba, a rassemblé, au chef-lieu de la province Ruyigi, la fine fleur des athlètes en herbes en provenance de tout le Burundi.

Les athlètes à la ligne d’arrivée
Les athlètes à la ligne d’arrivée

Un événement réussi au regard du nombre des athlètes (plus d’une centaine) qui avaient répondu présents au rendez-vous et du parterre d’invités de marque qui venus la soutenir.

Sur les pistes caillouteux de Kayongozi, ce sont les expérimentés athlètes du Club Muzinga qui sont les premiers à donner le ton. J.M.Vianney Niyomukiza fera les 8 km en 22’33’’34, suivi d’Onesphore Nzikwinkunda en 22’33’’56 et de Lin Ndayipfukamiye en 23’18’’.

Chez les filles, ce sont les coureuses du Club Aigle noir du sud qui se démarquent en semant de loin leurs rivales de Muzinga. Ainsi, sur les 5 km, Cavaline Nahimana s’impose en 18’39’’, secondée par Elvanie Nimubona (18’43’’) et Francine Niyumwungere en 19’06’’.

La différence d’âges n’ayant pas compté dans l’alignement sur piste, Francine Niyonsaba expliquera que c’était une façon de stimuler l’émulation, amener surtout les jeunes de sa province à se surpasser voire créer des surprises.
Un pari réussi puisque des filles comme Eliane Irankunda, Chanelle Vyukadusenge ont poussé jusque dans les derniers retranchements leurs consœurs de Muzinga. Preuve que la relève est assurée.

La Brarudi, un partenaire incontournable…

Les agents marketing de la Brarudi, sponsor officiel de la compétition
Les agents marketing de la Brarudi, sponsor officiel de la compétition

Sponsor officiel de la compétition, la société Brarudi qui, jadis, a aidé les nombreuses gloires burundaises de l’athlétisme à percer sur la scène internationale, a fait son retour par la grande porte.

Elle a promis à la Fédération d’athlétisme du Burundi de l’aider dans sa tâche de détection et d’encadrement des pépites. Un appui qui en vaut la peine au regard de la jeune garde des athlètes qui montent en puissance.

Franck Kavakure, agent marketing, ayant représenté la Brarudi, assurera que c’est un projet visiblement réalisable, bien qu’il soit encore à l’étude faisabilité.

Quant à Aloys Nizigama, manager national, il a laissé entendre qu’un sponsor de la carrure de Brarudi serait un atout de poids. « Beaucoup sont les athlètes talentueux qui abandonnent à cause du manque de soutien financier ».

Tout en plaidant pour l’amélioration de la condition des athlètes burundais, Francine Niyonsaba a profité de l’occasion pour demander au gouvernement de s’investir plus dans la préparation des athlètes locaux. « Une médaille ne s’acquiert pas en une seule compétition. Il faut leur permettre de participer dans des compétitions internationales. C’est à force de se frotter aux meilleurs qu’on éclot au grand jour ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 224 users online