Jeudi 30 mai 2024

Politique

Rumonge : Ultimatum contre des groupuscules opposés à la bonne gouvernance

11/01/2023 1
Rumonge : Ultimatum contre des groupuscules opposés à la bonne gouvernance
Le président Ndayishimiye a donné un délai d’une semaine pour démanteler des groupes de gens qui se coalisent contre la bonne gouvernance dans cette province

Lors de la présentation, au Stade Izere de Rumonge, du nouveau gouverneur de la province de Rumonge, Léonard Niyonsaba, le président Evariste Ndayishimiye, a donné un délai d’une semaine à ce dernier pour « procéder le plus vite possible au démantèlement des groupes de gens qui se coalisent contre la bonne gouvernance dans cette province.»

D’après le chef de l’Etat, personne n’est au-dessus du gouverneur dans la province Rumonge. « Il y a ceux qui se croient intouchables dans cette province. Celui qui sera insolent envers toi, sera irrespectueux envers moi », a martelé le président Ndayishimiye.

Dans la foulée, le numéro Un burundais a fait savoir que l’ancien gouverneur de la province Rumonge, Consolateur Nitunga, nommé en octobre dernier 2ème conseiller d’ambassade à Kinshasa, sera rappelé pour répondre de ses actes devant la Justice.

Apparemment, les administrateurs des communes Bugarama, Rumonge et Buyengero, arrêtés en décembre 2022, l’auraient incriminé dans les malversations qui leur sont reprochées.

Le nouveau gouverneur a également reçu l’ordre d’organiser les élections, endéans une semaine, pour remplacer les 3 administrateurs communaux limogés.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Jereve

    Je n’aimerais pas être à la place de ce nouveau gouverneur. Une semaine, c’est tout juste ou même pas assez suffisante pour prendre connaissance des dossiers sur la table. Le temps de s’installer, et voilà qu’on lui demande dans ce court laps de temps de démanteler les réseaux des irréductibles qui minent la province. Il faut garder à l’esprit que ces réseaux se sont créés, se sont organisés et consolidés pendant des dizaines d’années; les réduire au silence dans une semaine est pratiquement impossible, sauf si ce gouverneur est Superman. Il peut bien sûr prendre hâtivement des décisions selon les injonctions du Président, mais il est fort à craindre que cette précipitation n’entraine des erreurs et des contreperformances. Je lui souhaite bonne chance.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 3 610 users online